Eco et BusinessEco et Business, Infrastructures




Tchad : le ministère des Infrastructures s’imprègne des travaux de Mardjandaffack

Le directeur de voirie urbaine du ministère des Infrastructures et du désenclavement a conduit une équipe sur le chantier du…

Le directeur de voirie urbaine du ministère des Infrastructures et du désenclavement a conduit une équipe sur le chantier du projet de bitumage des rues du quartier Mardjandaffack.

Cette descente du 30 novembre 2023, a pour objectif, apprend-on de : « s’imprégner de l’état d’avancement des travaux », entrepris en août 2021. Il s’agit du bitumage de 12,5 Km repartis sur 16 rues à travers ledit quartier. A côté de cela, des collecteurs d’eaux pluviales sont prévus afin de drainer les eaux vers le canal Saint Martin pour leur déversement dans le fleuve Chari.

« En compagnie des acteurs du projet, le Directeur de la voirie urbaine, a sillonné quelques rues déjà bitumées et les rues en cours de réalisation. Les 3 rues en cours d’exécution sont la rue Canal, Massenya et la rue Sultan Ourada. », Peut-on lire sur la page du ministère. 

Sur les rues déjà asphaltées, le déversement des eaux usées par les riverains prend une ampleur inquiétante. « Si certains riverains possèdent ou d’autres construisent des ouvrages de contient d’eaux usées (puisard) dans leurs concessions, ceci n’est pas le cas pour certains qui étendent des tuyaux atteignant ainsi les bordures de la chaussée et laissant ruisseler les eaux sur cette infrastructure routière. »

Un déversement des eaux qui a une répercussion négative sur la chaussée causant ainsi une dégradation précoce de la voie. La stagnation et l’infiltration des eaux engendrent une détérioration sur les différentes couches de la chaussée.

Afin de remédier et pérenniser ce patrimoine routier urbain, la population est appelée à se munir des puisards pour la collecte des eaux de ménage.

Le Directeur de voirie urbaine du ministère en charge des infrastructures, Hassan Hayar Adam, invite le représentant de la Mairie, présent durant la visite, de procéder à un projet de sensibilisation à l’endroit des riverains pour une appropriation des rues.