mardi 26 février

- 09h39

Les tchadiens immigrés en France demandent le départ immédiat de l’armée française du sol tchadien

C’est pour cette finalité que ce comité organisera une manifestation le 7 mars prochain, devant l’Assemblée nationale à Paris. « Les 4, 5 et 6 février 2019, la France a bombardé une colonne de rebelles au Nord du Tchad, faisant plus de 160 morts. Elle a arrêté et remis aux mains de l’armée tchadienne plus de 250 d’entre eux. Nous, tchadien(ne)s immigré(e)s en France, exigeons le départ immédiat de l’armée française du sol tchadien. Pour cela nous organisons une manifestation le 7 mars prochain à 13h devant l’Assemblée nationale à Paris…Nous n’avons pas besoin de la France pour régler nos problèmes, à bas le colonialisme », clame-t-il.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h39

Les tchadiens immigrés en France demandent le départ immédiat de l’armée française du sol tchadien

C’est pour cette finalité que ce comité organisera une manifestation le 7 mars prochain, devant l’Assemblée nationale à Paris. « Les 4, 5 et 6 février 2019, la France a bombardé une colonne de rebelles au Nord du Tchad, faisant plus de 160 morts. Elle a arrêté et remis aux mains de l’armée tchadienne plus de 250 d’entre eux. Nous, tchadien(ne)s immigré(e)s en France, exigeons le départ immédiat de l’armée française du sol tchadien. Pour cela nous organisons une manifestation le 7 mars prochain à 13h devant l’Assemblée nationale à Paris…Nous n’avons pas besoin de la France pour régler nos problèmes, à bas le colonialisme », clame-t-il.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 08h59

Un bébé retrouvé mort sous le pont de Chagoua

Le lundi 25 février, un bébé a été retrouvé mort sous ce pont à N’Djamena. Selon des témoins, l’enfant y aurait été déposé au petit matin. En effet, l’enfant sans vie a été retrouvé le lundi 25 février sous le pont Chagoua, dans le 7e arrondissement de N’Djamena. Il était couvert d’un pagne et mis dans un panier.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 08h59

Un bébé retrouvé mort sous le pont de Chagoua

Le lundi 25 février, un bébé a été retrouvé mort sous ce pont à N’Djamena. Selon des témoins, l’enfant y aurait été déposé au petit matin. En effet, l’enfant sans vie a été retrouvé le lundi 25 février sous le pont Chagoua, dans le 7e arrondissement de N’Djamena. Il était couvert d’un pagne et mis dans un panier.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne

lundi 25 février

- 17h49

Lac-Tchad : les agences onusiennes lancent un appel d’aide de 135 millions de dollars

Cette somme permettra d’aider des centaines de milliers de personnes déplacées par l’aggravation de l’insurrection de Boko Haram. En effet, le bassin du Lac-Tchad est confronté à l’une des crises humanitaires les plus graves de notre époque.

Donc, la région comprend le Nigéria, le Niger, le Tchad et le Cameroun, où vivent actuellement 2,5 millions de personnes victimes de l’insurrection des éléments de Boko Haram. Surtout, il s’agit des personnes déplacées, réfugiés et rapatriés.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 17h49

Lac-Tchad : les agences onusiennes lancent un appel d’aide de 135 millions de dollars

Cette somme permettra d’aider des centaines de milliers de personnes déplacées par l’aggravation de l’insurrection de Boko Haram. En effet, le bassin du Lac-Tchad est confronté à l’une des crises humanitaires les plus graves de notre époque.

Donc, la région comprend le Nigéria, le Niger, le Tchad et le Cameroun, où vivent actuellement 2,5 millions de personnes victimes de l’insurrection des éléments de Boko Haram. Surtout, il s’agit des personnes déplacées, réfugiés et rapatriés.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 16h08

Pourquoi la violence représente une torture infligée aux tchadiens ?

A l’intervalle de trois mois, plus de trois cas ont été dénoncés sur les réseaux sociaux. La situation est criarde. En effet, il est constatable de jours en jours, que les tchadiens infligent des actes de torture à leurs semblables. Il y a le cas d’Oumar Hissein qui a été séquestré et a succombé à la suite des violences. Et, une vidéo montrant une dame fouettée par des agents des forces de défense et de sécurité a provoqué l’indignation sur la toile.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 16h08

Pourquoi la violence représente une torture infligée aux tchadiens ?

A l’intervalle de trois mois, plus de trois cas ont été dénoncés sur les réseaux sociaux. La situation est criarde. En effet, il est constatable de jours en jours, que les tchadiens infligent des actes de torture à leurs semblables. Il y a le cas d’Oumar Hissein qui a été séquestré et a succombé à la suite des violences. Et, une vidéo montrant une dame fouettée par des agents des forces de défense et de sécurité a provoqué l’indignation sur la toile.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 15h00

Les Scouts et Guides commémorent l’anniversaire de Baden Powell

Les Scouts et Guides du Tchad, à l’instar de ceux du monde, ont  commémoré le dimanche 24 février 2019, l’anniversaire du fondateur de leur mouvement, Baden Powell. Ceux de l’archidiocèse de N’Djamena ont fêté aux paroisses Saint Paul de Kabalaye et Sainte Mère Theresa de Calcutta de Boutalbagar. En effet, en faisant le déplacement à la  paroisse Saint Paul de Kabalaye, plus de 4 000 filles et femmes Guides de l’Archidiocèse de N’Djamena ont placé leur Journée mondiale de la Pensée (JMP),  célébrée dans  150 pays dans le monde, sous le thème : « leadership : 110 années d’aventures ».


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 15h00

Les Scouts et Guides commémorent l’anniversaire de Baden Powell

Les Scouts et Guides du Tchad, à l’instar de ceux du monde, ont  commémoré le dimanche 24 février 2019, l’anniversaire du fondateur de leur mouvement, Baden Powell. Ceux de l’archidiocèse de N’Djamena ont fêté aux paroisses Saint Paul de Kabalaye et Sainte Mère Theresa de Calcutta de Boutalbagar. En effet, en faisant le déplacement à la  paroisse Saint Paul de Kabalaye, plus de 4 000 filles et femmes Guides de l’Archidiocèse de N’Djamena ont placé leur Journée mondiale de la Pensée (JMP),  célébrée dans  150 pays dans le monde, sous le thème : « leadership : 110 années d’aventures ».


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h24

Près de 400 000 mètres carrés de terre déminés dans le Nord

L’équipe de déminage de Humanity & Inclusion a nettoyé cette grande surface de terre et détruit 114 mines terrestres et autres restes d’explosifs de guerre. Depuis novembre 2018, l’équipe de déminage de Humanity & Inclusion a nettoyé plus de 400 000 mètres carrés de terre, l’équivalent de 70 terrains de football, dans le nord du Tchad. L’équipe a identifié et détruit 114 mines terrestres et autres restes d’explosifs de guerre.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h24

Près de 400 000 mètres carrés de terre déminés dans le Nord

L’équipe de déminage de Humanity & Inclusion a nettoyé cette grande surface de terre et détruit 114 mines terrestres et autres restes d’explosifs de guerre. Depuis novembre 2018, l’équipe de déminage de Humanity & Inclusion a nettoyé plus de 400 000 mètres carrés de terre, l’équivalent de 70 terrains de football, dans le nord du Tchad. L’équipe a identifié et détruit 114 mines terrestres et autres restes d’explosifs de guerre.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h32

FESTICINE : « Derenam la mariée malheureuse » reporte le prix de la meilleure fiction

C’est à l’équipe tchadienne de Thermofilm235 que revient le trophée de la meilleure fiction d’Afrique centrale au Festival International des Courts Métrages d’Afrique Centrale (FESTICINE).

La compétition cinématographique s’est déroulée du 20 au 23 février à Yaoundé, au Cameroun. En effet, Thermofilm235 a présenté deux courts métrages. De ces deux, c’est « Derenam la mariée malheureuse » qui a été retenu comme meilleur fiction d’Afrique centrale au FESTICINE.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h32

FESTICINE : « Derenam la mariée malheureuse » reporte le prix de la meilleure fiction

C’est à l’équipe tchadienne de Thermofilm235 que revient le trophée de la meilleure fiction d’Afrique centrale au Festival International des Courts Métrages d’Afrique Centrale (FESTICINE).

La compétition cinématographique s’est déroulée du 20 au 23 février à Yaoundé, au Cameroun. En effet, Thermofilm235 a présenté deux courts métrages. De ces deux, c’est « Derenam la mariée malheureuse » qui a été retenu comme meilleur fiction d’Afrique centrale au FESTICINE.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h50

L’ambassadeur Abderahim Yacoub Ndiaye s’en est allé

Marié et père de 14 enfants, Abderahim Yacoub Ndiaye a rendu l’âme le 21 février 2019, à son domicile à N’Djaména, à l’âge de 75 ans.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h50

L’ambassadeur Abderahim Yacoub Ndiaye s’en est allé

Marié et père de 14 enfants, Abderahim Yacoub Ndiaye a rendu l’âme le 21 février 2019, à son domicile à N’Djaména, à l’âge de 75 ans.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h15

C3 Médical veut former un cercle médical Tchad-Maroc-France

Dr A. Sokari, directeur médical de C3 Médical, a effectué une courte visite de deux jours à N’Djamena. En effet, sa visite visait à renforcer une relation tripartite dans le secteur de santé entre la République du Tchad, la France et le Royaume du Maroc. Pour cela, il s’est entretenu avec  le ministre de la santé publique, Aziz Mahamat Saleh et la première dame Hinda Deby Itno. Au centre des discussions, des moyens de renforcer une coopération sur le plan médical pour les malades tchadiens dont le traitement à l’étranger reste une nécessité.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h15

C3 Médical veut former un cercle médical Tchad-Maroc-France

Dr A. Sokari, directeur médical de C3 Médical, a effectué une courte visite de deux jours à N’Djamena. En effet, sa visite visait à renforcer une relation tripartite dans le secteur de santé entre la République du Tchad, la France et le Royaume du Maroc. Pour cela, il s’est entretenu avec  le ministre de la santé publique, Aziz Mahamat Saleh et la première dame Hinda Deby Itno. Au centre des discussions, des moyens de renforcer une coopération sur le plan médical pour les malades tchadiens dont le traitement à l’étranger reste une nécessité.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne

vendredi 22 février

- 17h30

Tchad : le ministre de l’élevage victime d’un accident

Gayang Souaré a fait un accident de voiture entre Faya Largeau et Fada, le 19 février dernier. En fait, l’information a été recueillie par nos confrères Tchadinfos.com auprès des sources proches de sa famille. En effet, selon ces sources, le ministre Gayang Souaré a eu une fracture au bras droit et son état de santé n’est pas inquiétant. Après l’accident, il a été transporté d’urgence via hélicoptère à N’Djamena. Ainsi, il est actuellement admis à l’hôpital de la Renaissance.

 


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 17h30

Tchad : le ministre de l’élevage victime d’un accident

Gayang Souaré a fait un accident de voiture entre Faya Largeau et Fada, le 19 février dernier. En fait, l’information a été recueillie par nos confrères Tchadinfos.com auprès des sources proches de sa famille. En effet, selon ces sources, le ministre Gayang Souaré a eu une fracture au bras droit et son état de santé n’est pas inquiétant. Après l’accident, il a été transporté d’urgence via hélicoptère à N’Djamena. Ainsi, il est actuellement admis à l’hôpital de la Renaissance.

 


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 17h26

Ramatou Mahamat Houtoin et Valerie Commelin nommées à la tête d’entreprises pétrolières

Le 21 février 2019, Idriss Deby vient a nommé par décret deux femmes à des postes de hauts rangs dans le secteur pétrolier nationale. Elles sont deux femmes. En effet, la première, Ramatou Mahamat Houtoin, nommée Directrice Générale Adjointe de la SHT (Société Tchadienne des Hydrocarbures). La deuxième, Valerie Commelin, nommée Directrice Générale Adjointe de la SRN (Société de Raffinage de N’Djamena).


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 17h26

Ramatou Mahamat Houtoin et Valerie Commelin nommées à la tête d’entreprises pétrolières

Le 21 février 2019, Idriss Deby vient a nommé par décret deux femmes à des postes de hauts rangs dans le secteur pétrolier nationale. Elles sont deux femmes. En effet, la première, Ramatou Mahamat Houtoin, nommée Directrice Générale Adjointe de la SHT (Société Tchadienne des Hydrocarbures). La deuxième, Valerie Commelin, nommée Directrice Générale Adjointe de la SRN (Société de Raffinage de N’Djamena).


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h51

N’Djamena accueillera le premier Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI)

La ministre en charge du secteur a fait une communication au cours du conseil des ministres tenu le 21 février 2019. Celle-ci est relative à l’organisation prochaine de la première édition du Salon Africain de l’Agriculture (SAFAGRI).


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h51

N’Djamena accueillera le premier Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI)

La ministre en charge du secteur a fait une communication au cours du conseil des ministres tenu le 21 février 2019. Celle-ci est relative à l’organisation prochaine de la première édition du Salon Africain de l’Agriculture (SAFAGRI).


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h04

Les membres de la CENI sont connus

C’est par un décret du président de la République Idriss Déby Itno, rendu public le 21 février 2019 sur les antennes de la télévision publique, qu’ils ont été désignés après l’adoption de la loi n°30 portant création de la CENI le 30 novembre 2018. La machine électorale pour l’organisation des élections législatives se met en marche. Au total, quinze personnalités de l’opposition et 15 autres de la majorité sont désignés membres de la CENI. En effet, la nouvelle CENI est paritaire telle qu’annoncée par les plus autorités à l’orée de l’année 2019. Elle est composée de 15 membres de l’opposition et 15 membres de la majorité.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 11h04

Les membres de la CENI sont connus

C’est par un décret du président de la République Idriss Déby Itno, rendu public le 21 février 2019 sur les antennes de la télévision publique, qu’ils ont été désignés après l’adoption de la loi n°30 portant création de la CENI le 30 novembre 2018. La machine électorale pour l’organisation des élections législatives se met en marche. Au total, quinze personnalités de l’opposition et 15 autres de la majorité sont désignés membres de la CENI. En effet, la nouvelle CENI est paritaire telle qu’annoncée par les plus autorités à l’orée de l’année 2019. Elle est composée de 15 membres de l’opposition et 15 membres de la majorité.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h32

Le troisième recensement général de la population en cours de préparation

Le conseil ordinaire des ministres tenu le 21 février 2019, a adopté quatre projets de textes dont celui du troisième recensement général de la population de l’habitat. A celui-ci sera greffé le recensement général de l’agriculture.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h32

Le troisième recensement général de la population en cours de préparation

Le conseil ordinaire des ministres tenu le 21 février 2019, a adopté quatre projets de textes dont celui du troisième recensement général de la population de l’habitat. A celui-ci sera greffé le recensement général de l’agriculture.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h20

Les raisons de la démission d’Oumar Abdallah Lebine dévoilées

Selon des sources proches, plusieurs raisons sont évoquées pour justifier son départ. Parmi lesquelles : la gestion de la mairie, des recrutements du maire titulaire qui ne plaisent pas à son adjoint. Oumar Abdallah Lebine, premier adjoint du maire de la ville de N’Djamena, vient de rendre le tablier. D’après son ex secrétaire général, le climat devenait hostile entre eux. Oumar Abdalla Lebine ne s’entendait plus avec son titulaire, Saleh Abdel aziz Damane. Le 21 février, le premier adjoint du maire de N’Djamena a démissionné. « Le vieux se fâchait à plusieurs reprises contre son jeune titulaire qui ne le consultait jamais », confirme un agent au secrétariat de la commune de N’Djamena.

 


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h20

Les raisons de la démission d’Oumar Abdallah Lebine dévoilées

Selon des sources proches, plusieurs raisons sont évoquées pour justifier son départ. Parmi lesquelles : la gestion de la mairie, des recrutements du maire titulaire qui ne plaisent pas à son adjoint. Oumar Abdallah Lebine, premier adjoint du maire de la ville de N’Djamena, vient de rendre le tablier. D’après son ex secrétaire général, le climat devenait hostile entre eux. Oumar Abdalla Lebine ne s’entendait plus avec son titulaire, Saleh Abdel aziz Damane. Le 21 février, le premier adjoint du maire de N’Djamena a démissionné. « Le vieux se fâchait à plusieurs reprises contre son jeune titulaire qui ne le consultait jamais », confirme un agent au secrétariat de la commune de N’Djamena.

 


Suivez l'information en direct sur notre chaîne

jeudi 21 février

- 16h40

Une association pour éduquer à travers le cinéma disponible au Tchad

Yasmine Abdallah a procédé ce jeudi au lancement des activités de l’association Cinéma nomade Tchad. C’est à lors d’un point de presse tenu au centre culturel Al-mouna de N’Djamena. Cinéma Nomade Tchad est une association de promotion du 7e art. Elle choisit comme méthode, la réalisation et la projection en plein air dans des espaces publics des films éducatifs. Cinéma nomade Tchad, initié par l’artiste Yasmine Abdallah, a lancé officiellement ses activités ce jour.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 16h40

Une association pour éduquer à travers le cinéma disponible au Tchad

Yasmine Abdallah a procédé ce jeudi au lancement des activités de l’association Cinéma nomade Tchad. C’est à lors d’un point de presse tenu au centre culturel Al-mouna de N’Djamena. Cinéma Nomade Tchad est une association de promotion du 7e art. Elle choisit comme méthode, la réalisation et la projection en plein air dans des espaces publics des films éducatifs. Cinéma nomade Tchad, initié par l’artiste Yasmine Abdallah, a lancé officiellement ses activités ce jour.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 16h10

Les étudiants non-inscrits de l’Université de N’Djamena ont deux semaines pour se rattraper

Après plusieurs manifestations au rectorat de l’Université de N’Djamena et l’interpellation d’une dizaine d’étudiants, une solution a été trouvée. Les étudiants qui ne se sont pas inscrits ou réinscrits ont un délai de deux semaines pour se conformer. Dans une note circulaire, le secrétaire général de l’Université de N’Djamena, Dr Madjingaye Yambaidjé informe qu’un délai exceptionnel est accordé du 20 février au 5 mars 2019.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 16h10

Les étudiants non-inscrits de l’Université de N’Djamena ont deux semaines pour se rattraper

Après plusieurs manifestations au rectorat de l’Université de N’Djamena et l’interpellation d’une dizaine d’étudiants, une solution a été trouvée. Les étudiants qui ne se sont pas inscrits ou réinscrits ont un délai de deux semaines pour se conformer. Dans une note circulaire, le secrétaire général de l’Université de N’Djamena, Dr Madjingaye Yambaidjé informe qu’un délai exceptionnel est accordé du 20 février au 5 mars 2019.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 15h23

Oumar Abdallah Lebine, le premier adjoint du maire de N’Djamena, démissionne

Suite à des tensions qui durent depuis quelques semaines entre le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdelaziz Damane, et son premier adjoint, Oumar Abdallah Lebine, ce dernier jette l’éponge ce jeudi 21 février. Oumar Abdallah Lebine quitte sa fonction qu’il occupe depuis octobre 2018. Le désormais ex maire adjoint aurait pris cette décision pour éviter une probable destitution.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 15h23

Oumar Abdallah Lebine, le premier adjoint du maire de N’Djamena, démissionne

Suite à des tensions qui durent depuis quelques semaines entre le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdelaziz Damane, et son premier adjoint, Oumar Abdallah Lebine, ce dernier jette l’éponge ce jeudi 21 février. Oumar Abdallah Lebine quitte sa fonction qu’il occupe depuis octobre 2018. Le désormais ex maire adjoint aurait pris cette décision pour éviter une probable destitution.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 12h00

Les femmes artistes préparent la 2ème édition de la semaine nationale

Les artistes tchadiennes ont organisé une conférence de presse le mercredi 20 février à l’Institut Français du Tchad pour la tenue prochaine de la Semaine nationale de la femme tchadienne (SENAFET) en art (SENART).

La conférence s’est déroulée dans la salle de projection de l’Institut français du Tchad en présence de plusieurs artistes. La deuxième édition de la Senart se déroulera du 1er au 8 mars à N’Djamena sur plusieurs sites. En effet, en prélude à la Semaine nationale de la femme tchadienne (Senafet) et à la Senart une variante artistique de cette semaine, les artistes tchadiennes ont invité la presse à une conférence pour annoncer l’évènement et dérouler le programme des activités. Il faut souligner que cette deuxième édition est placée sous la promotion de la femme artiste tchadienne.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 12h00

Les femmes artistes préparent la 2ème édition de la semaine nationale

Les artistes tchadiennes ont organisé une conférence de presse le mercredi 20 février à l’Institut Français du Tchad pour la tenue prochaine de la Semaine nationale de la femme tchadienne (SENAFET) en art (SENART).

La conférence s’est déroulée dans la salle de projection de l’Institut français du Tchad en présence de plusieurs artistes. La deuxième édition de la Senart se déroulera du 1er au 8 mars à N’Djamena sur plusieurs sites. En effet, en prélude à la Semaine nationale de la femme tchadienne (Senafet) et à la Senart une variante artistique de cette semaine, les artistes tchadiennes ont invité la presse à une conférence pour annoncer l’évènement et dérouler le programme des activités. Il faut souligner que cette deuxième édition est placée sous la promotion de la femme artiste tchadienne.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h34

Tchad : des éléments de Boko Haram tuent 5 personnes et enlèvent 12 autres dans la province du Lac

Les membres de la secte Boko Haram ont tué cinq personnes, le 19 février 2019, à Bourboura, localité située à 7 Km de la sous-préfecture de Ngouboua, dans la province du Lac. Cinq autres personnes ont été aussi blessées.

La secte Boko-Haram fait parler encore d’elle au Tchad. Après l’accalmie depuis le début de l’année, les éléments de cette nébuleuse refont surface avec une nouvelle attaque dans la province du Lac.

Des éléments de la secte Boko-Haram ont attaqué dans la nuit d’hier, mardi 19 février 2019, le village de Bourboura, à 7 kilomètres au sud de la sous-préfecture de Ngouboua, dans le département de Kaya, province du Lac. Le bilan provisoire fait état de cinq personnes tuées, et cinq autres blessées.

Sur leur chemin de retour, les éléments de la nébuleuse, se sont arrêtés dans un autre village du nom Ngatchia. Ici sans les attaquer, ils ont regroupé les habitants de cette localité, enlèvent 12 personnes dont 9 jeunes femmes et trois hommes valides. Les terroristes ont arraché aussi plusieurs téléphones et d’autres biens, notamment des vivres.

Une source sécuritaire dans la localité rapporte que c’était une colonne de Boko-Haram bien armée, qui a attaqué ces villages.  Les forces de défense et de sécurité sont à leur trousse assure cette source. Mais, jusque-là les terroristes sont toujours en cavale.  Un responsable de sécurité confie : « les gens savaient que nous n’avions pas assez d’hommes, les troupes ont été allégées pour être remobilisées à une autre mission donc ils ont profité de cette faille pour nous attaquer ».

Depuis quelques jours, N’Djaména est sous une menace terroriste. Des informations font état d’infiltration des éléments de Boko-Haram circulent. La Police nationale a déjà arrêté plus de trois personnes présumées éléments de la secte d’Abubakar Shekau, dans la capitale tchadienne. Affaiblie militairement, Boko-Haram a opté pour des attaques sporadiques et des attentats kamikazes dans le bassin du Lac-Tchad où la secte est très active.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h34

Tchad : des éléments de Boko Haram tuent 5 personnes et enlèvent 12 autres dans la province du Lac

Les membres de la secte Boko Haram ont tué cinq personnes, le 19 février 2019, à Bourboura, localité située à 7 Km de la sous-préfecture de Ngouboua, dans la province du Lac. Cinq autres personnes ont été aussi blessées.

La secte Boko-Haram fait parler encore d’elle au Tchad. Après l’accalmie depuis le début de l’année, les éléments de cette nébuleuse refont surface avec une nouvelle attaque dans la province du Lac.

Des éléments de la secte Boko-Haram ont attaqué dans la nuit d’hier, mardi 19 février 2019, le village de Bourboura, à 7 kilomètres au sud de la sous-préfecture de Ngouboua, dans le département de Kaya, province du Lac. Le bilan provisoire fait état de cinq personnes tuées, et cinq autres blessées.

Sur leur chemin de retour, les éléments de la nébuleuse, se sont arrêtés dans un autre village du nom Ngatchia. Ici sans les attaquer, ils ont regroupé les habitants de cette localité, enlèvent 12 personnes dont 9 jeunes femmes et trois hommes valides. Les terroristes ont arraché aussi plusieurs téléphones et d’autres biens, notamment des vivres.

Une source sécuritaire dans la localité rapporte que c’était une colonne de Boko-Haram bien armée, qui a attaqué ces villages.  Les forces de défense et de sécurité sont à leur trousse assure cette source. Mais, jusque-là les terroristes sont toujours en cavale.  Un responsable de sécurité confie : « les gens savaient que nous n’avions pas assez d’hommes, les troupes ont été allégées pour être remobilisées à une autre mission donc ils ont profité de cette faille pour nous attaquer ».

Depuis quelques jours, N’Djaména est sous une menace terroriste. Des informations font état d’infiltration des éléments de Boko-Haram circulent. La Police nationale a déjà arrêté plus de trois personnes présumées éléments de la secte d’Abubakar Shekau, dans la capitale tchadienne. Affaiblie militairement, Boko-Haram a opté pour des attaques sporadiques et des attentats kamikazes dans le bassin du Lac-Tchad où la secte est très active.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h39

Trois membres de Boko Haram arrêtés à Ndjamena

Ces éléments de Boko Haram se seraient infiltrés dans la capitale suite à l’attaque qui a eu lieu dans la région du Lac le mercredi 20 février.

Selon de sources locales, quelques éléments de Boko Haram ont réussi à traverser la frontière Tchad – Nigeria au niveau de Bourboura un petit village près de Ngouboua où ils ont tué cinq personnes. En se repliant, ils se sont arrêtés dans un autre village non loin de là, Ngatia, d’où ils seraient partis avec douze otages.

Pendant ce temps, à Ndjamena, les services sont sur les dents. Selon une alerte datant du week-end, au moins cinq éléments de Boko Haram ont réussi à s’infiltrer dans la capitale. L’information vient des services d’un Etat voisin. Depuis, trois des cinq présumés terroristes et deux de leurs complices ont été interpellés.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h39

Trois membres de Boko Haram arrêtés à Ndjamena

Ces éléments de Boko Haram se seraient infiltrés dans la capitale suite à l’attaque qui a eu lieu dans la région du Lac le mercredi 20 février.

Selon de sources locales, quelques éléments de Boko Haram ont réussi à traverser la frontière Tchad – Nigeria au niveau de Bourboura un petit village près de Ngouboua où ils ont tué cinq personnes. En se repliant, ils se sont arrêtés dans un autre village non loin de là, Ngatia, d’où ils seraient partis avec douze otages.

Pendant ce temps, à Ndjamena, les services sont sur les dents. Selon une alerte datant du week-end, au moins cinq éléments de Boko Haram ont réussi à s’infiltrer dans la capitale. L’information vient des services d’un Etat voisin. Depuis, trois des cinq présumés terroristes et deux de leurs complices ont été interpellés.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h13

Description de la vidéo de la femme fouettée par des éléments de la Garde nationale

Une vidéo montrant des hommes fouetter une femme circule sur les réseaux sociaux tchadiens depuis le 16 février, bien qu’elle ait été tournée en 2018, dans l’ouest du pays. Il s’agit d’éléments de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT). D’après un journaliste tchadien ayant enquêté sur cette vidéo, cette femme a été fouettée après avoir refusé les avances de l’un d’entre eux. Une pratique loin d’être exceptionnelle selon lui. Dans cette vidéo, on voit trois hommes fouetter une femme, qui se trouve au sol. Ils ont le visage dissimulé par un foulard et portent des vêtements de type « camouflage », mais également des vêtements « classiques » (jean, chaussures). On les entend dire : « Ne vise pas la tête », « Pourquoi elle ne pleure pas ? Pourquoi elle ne crie pas ? » ou encore « Pourquoi tu es partie dans les bois ? Vous faîtes entrer du tramol [surnom donné au tramadol, une drogue vendue en Afrique subsaharienne, NDLR] dans la ville. » La femme répond : « Non, non, je vous jure que je ne fais pas ce genre de travail. »


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 09h13

Description de la vidéo de la femme fouettée par des éléments de la Garde nationale

Une vidéo montrant des hommes fouetter une femme circule sur les réseaux sociaux tchadiens depuis le 16 février, bien qu’elle ait été tournée en 2018, dans l’ouest du pays. Il s’agit d’éléments de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT). D’après un journaliste tchadien ayant enquêté sur cette vidéo, cette femme a été fouettée après avoir refusé les avances de l’un d’entre eux. Une pratique loin d’être exceptionnelle selon lui. Dans cette vidéo, on voit trois hommes fouetter une femme, qui se trouve au sol. Ils ont le visage dissimulé par un foulard et portent des vêtements de type « camouflage », mais également des vêtements « classiques » (jean, chaussures). On les entend dire : « Ne vise pas la tête », « Pourquoi elle ne pleure pas ? Pourquoi elle ne crie pas ? » ou encore « Pourquoi tu es partie dans les bois ? Vous faîtes entrer du tramol [surnom donné au tramadol, une drogue vendue en Afrique subsaharienne, NDLR] dans la ville. » La femme répond : « Non, non, je vous jure que je ne fais pas ce genre de travail. »


Suivez l'information en direct sur notre chaîne

mercredi 20 février

tchadinfos - 17h58

Le SYNTASS exige la réhabilitation de 97 agents renvoyés de l’Hôpital de la mère et de l’enfant

Le Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé (SYNTASS) se mobilise pour la réhabilitation des 97 agents renvoyés de l’Hôpital de la mère et de l’enfant (HME) de N’Djaména. C’est sous les arbres de la Bourse du travail, que l’Assemblée générale du Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé (SYNTASS) a eu lieu ce mercredi 20 février 2019. A l’ordre du jour, la situation des agents de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant. « L’assemblée d’aujourd’hui est bien spécifique, c’est le cas de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant », précise le président dudit syndicat, Younous Mahadjir dans son mot introductif.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
tchadinfos - 17h58

Le SYNTASS exige la réhabilitation de 97 agents renvoyés de l’Hôpital de la mère et de l’enfant

Le Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé (SYNTASS) se mobilise pour la réhabilitation des 97 agents renvoyés de l’Hôpital de la mère et de l’enfant (HME) de N’Djaména. C’est sous les arbres de la Bourse du travail, que l’Assemblée générale du Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé (SYNTASS) a eu lieu ce mercredi 20 février 2019. A l’ordre du jour, la situation des agents de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant. « L’assemblée d’aujourd’hui est bien spécifique, c’est le cas de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant », précise le président dudit syndicat, Younous Mahadjir dans son mot introductif.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 14h28

320 réfugiés soudanais installés au Tchad retournent au Soudan

Dans le cadre de l’accord tripartite signé et les gouvernements tchadien et soudanais et le Haut comité pour les Réfugiés (HCR), une vague de 320 réfugiés soudanais a accepté d’être rapatriée volontairement au Soudan. Au camp de réfugiés d’Iridimi, plus de 21 000 réfugiés soudanais sont installés. Ce mercredi 20 février, 129 personnes seront rapatriées au Soudan. Toutes passeront leur dernière nuit au site de transit apprêté par le HCR. Ce rapatriement est volontaire car, les réfugiés ont reçu des garanties, des informations concernant la situation sociale, sécuritaire de leurs pays.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 14h28

320 réfugiés soudanais installés au Tchad retournent au Soudan

Dans le cadre de l’accord tripartite signé et les gouvernements tchadien et soudanais et le Haut comité pour les Réfugiés (HCR), une vague de 320 réfugiés soudanais a accepté d’être rapatriée volontairement au Soudan. Au camp de réfugiés d’Iridimi, plus de 21 000 réfugiés soudanais sont installés. Ce mercredi 20 février, 129 personnes seront rapatriées au Soudan. Toutes passeront leur dernière nuit au site de transit apprêté par le HCR. Ce rapatriement est volontaire car, les réfugiés ont reçu des garanties, des informations concernant la situation sociale, sécuritaire de leurs pays.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h12

Les bourreaux d’Achta Abakar identifiés par les autorités judiciaires

Les autorités judiciaires de la province du Lac se saisissent enfin de l’affaire « Achta Abakar », la victime présumée des violences administrées par des éléments de la garde nomade nationale du Tchad (GNNT). Après être saisies du dossier de la femme battue, les autorités judiciaires de la province du Lac viennent d’identifier l’un des auteurs de cette violence qui a indigné plus d’un sur les réseaux sociaux. D’après des sources locales, une équipe conduite par le procureur descendrait demain mercredi 20 février 2019, dans la localité de Boma, un secteur militaire sur une île du Lac, une zone interdite aux civils pour l’écouter puis probablement le prendre.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h12

Les bourreaux d’Achta Abakar identifiés par les autorités judiciaires

Les autorités judiciaires de la province du Lac se saisissent enfin de l’affaire « Achta Abakar », la victime présumée des violences administrées par des éléments de la garde nomade nationale du Tchad (GNNT). Après être saisies du dossier de la femme battue, les autorités judiciaires de la province du Lac viennent d’identifier l’un des auteurs de cette violence qui a indigné plus d’un sur les réseaux sociaux. D’après des sources locales, une équipe conduite par le procureur descendrait demain mercredi 20 février 2019, dans la localité de Boma, un secteur militaire sur une île du Lac, une zone interdite aux civils pour l’écouter puis probablement le prendre.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h10

Les médias tchadiens interpellés par la HAMA

C’est à travers un communiqué rendu public le 19 février 2019, que la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) met en garde les organes de presse sur certains propos en rapport avec l’intervention des armées française et tchadienne contre les rebelles de l’UFR en début du mois de février. L’organe régulateur des médias rappelle que les organes de presse doivent faire preuve d’équilibre dans le traitement de l’information. La Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (HAMA) dit regretter la diffusion et la parution dans certains médias : « des propos offensants sur l’intervention des armées françaises et tchadiennes contre les mercenaires et terroristes qui ont agressé le Tchad au début du mois », fustige-t-elle.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h10

Les médias tchadiens interpellés par la HAMA

C’est à travers un communiqué rendu public le 19 février 2019, que la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) met en garde les organes de presse sur certains propos en rapport avec l’intervention des armées française et tchadienne contre les rebelles de l’UFR en début du mois de février. L’organe régulateur des médias rappelle que les organes de presse doivent faire preuve d’équilibre dans le traitement de l’information. La Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (HAMA) dit regretter la diffusion et la parution dans certains médias : « des propos offensants sur l’intervention des armées françaises et tchadiennes contre les mercenaires et terroristes qui ont agressé le Tchad au début du mois », fustige-t-elle.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h08

Maroc Télécom veut s’installer au Tchad

Le président Directeur du groupe Maroc Telecom, Abdelsslam Ahizoun, a été reçu dans la matinée du 19 février, par le président de la République, Idriss Deby. Les échanges ont porté sur les possibilités d’investissements du groupe marocain au Tchad. Le secteur des télécommunications pourrait s’ajouter aux domaines de coopération liant le Tchad au Maroc. Les jalons ont été posés au cours de cette audience qui s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Royaume chérifien au Tchad, Abdellatif Erroja.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 10h08

Maroc Télécom veut s’installer au Tchad

Le président Directeur du groupe Maroc Telecom, Abdelsslam Ahizoun, a été reçu dans la matinée du 19 février, par le président de la République, Idriss Deby. Les échanges ont porté sur les possibilités d’investissements du groupe marocain au Tchad. Le secteur des télécommunications pourrait s’ajouter aux domaines de coopération liant le Tchad au Maroc. Les jalons ont été posés au cours de cette audience qui s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Royaume chérifien au Tchad, Abdellatif Erroja.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
Rfi - 10h06

Des vidéos de violences circulant sur les réseaux sociaux créent le scandale au Tchad

Au Tchad, des vidéos montrant des personnes en train d’être maltraitées font le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Ce sont pour la plupart, des scènes qui ont suscité l’indignation et poussé les autorités judiciaires à agir, surtout qu’il y a quelques mois, un officier de police a déjà été condamné pour des actes de maltraitance. La scène du supplice avait aussi été filmée.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
Rfi - 10h06

Des vidéos de violences circulant sur les réseaux sociaux créent le scandale au Tchad

Au Tchad, des vidéos montrant des personnes en train d’être maltraitées font le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Ce sont pour la plupart, des scènes qui ont suscité l’indignation et poussé les autorités judiciaires à agir, surtout qu’il y a quelques mois, un officier de police a déjà été condamné pour des actes de maltraitance. La scène du supplice avait aussi été filmée.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne

mardi 19 février

- 15h26

Des agitateurs de réseaux sociaux identifiés et mis aux arrêts

Le ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, est en visite de travail dans la province du Wadi Fira. Au menu de sa visite, il a eu des rencontres avec les responsables militaires et les chefs traditionnels de la province. Le ministre et sa délégation se sont rendus à Tiné, localité située à la frontière tchado-soudanaise. Sur place, il a appelé les autorités locales à maintenir la vigilance sécuritaire.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 15h26

Des agitateurs de réseaux sociaux identifiés et mis aux arrêts

Le ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, est en visite de travail dans la province du Wadi Fira. Au menu de sa visite, il a eu des rencontres avec les responsables militaires et les chefs traditionnels de la province. Le ministre et sa délégation se sont rendus à Tiné, localité située à la frontière tchado-soudanaise. Sur place, il a appelé les autorités locales à maintenir la vigilance sécuritaire.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 12h45

Emirati Amea Power construira une centrale solaire de 120 MW près de N’Djamena

Des négociations ont débuté entre le Tchad et le développeur émirati d’énergie, Amea Power pour la construction d’une centrale solaire de 120 MW près de la capitale N’Djamena.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne
- 12h45

Emirati Amea Power construira une centrale solaire de 120 MW près de N’Djamena

Des négociations ont débuté entre le Tchad et le développeur émirati d’énergie, Amea Power pour la construction d’une centrale solaire de 120 MW près de la capitale N’Djamena.


Suivez l'information en direct sur notre chaîne