Tchad : « la scolarisation des filles me préoccupe au premier chef », Idriss Deby

L’état de délabrement des établissements scolaires du Chari-Baguirmi a suscité l’indignation du président Idriss Deby Itno ce 26 novembre 2020.…

L’état de délabrement des établissements scolaires du Chari-Baguirmi a suscité l’indignation du président Idriss Deby Itno ce 26 novembre 2020. Il a fait la ronde  de quelques écoles de Massenya

La tournée de travail du Maréchal du Tchad se poursuit à Massenya, chef-lieu de la province du Chari-Baguirmi. Il a visité des établissements et Lycées de la circonscription. Idriss Deby a été ravi de constater que les filles sont nombreuses et aux premiers rangs dans les salles de classes. C’est alors qu’il a déclaré : « la scolarisation des filles me préoccupe au premier chef. Le gouvernement poursuivra de manière résolue ses actions en faveur de leur scolarisation ». Pour Idriss Deby Itno, les filles doivent aller au bout de leur cursus académique.

Néanmoins, le numéro 1 du Tchad n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement au vue de la qualité des infrastructures et les conditions d’enseignement. Il regrette que malgré l’investissement alloué au secteur éducatif le niveau de vétusté des établissements laissent à désirer. « Je suis un peu deçu », a-t-il laissé entendre. En manifestant son mécontentement, le chef de l’Etat interpelle les autorités en charge de l’éducation.

Il a également visité l’hôpital provincial de Massenya et les deux châteaux. Ayant constaté que l’un des deux châteaux n’est pas fonctionnel, il ordonne sa réparation. « Le château de Massenya doit être opérationnel au plus vite. J’ai donné des instructions fermes pour la reprise des travaux d’alimentation de cet ouvrage d’adduction d’eau potable », Idriss Deby Itno.

 

https://twitter.com/MIdrissDebyItno