Tchad : les enseignants du Kanem observent la grève en soutien au Comité de crise

A l’issue d’une assemblée générale tenue ce jeudi 7 février 2023 à Mao, les enseignants de la province du Kanem…

A l’issue d’une assemblée générale tenue ce jeudi 7 février 2023 à Mao, les enseignants de la province du Kanem décident d’observer une grève sèche et illimitée.

Cet arrêt de travail de la section SET du Kanem, vise à soutenir le Comité de Crise. Ces enseignants entendent grevés jusqu’à satisfaction totale. D’après le communiqué, les enseignants se disent dépassés par le mutisme du gouvernement sur la situation de crise qui prévaut dans le système éducatif.

Depuis quelques années, les enseignants revendiquent, l’apurement des arriérés des frais de transports des omis ainsi que ceux de 2023, finaliser le processus de rétablissent des primes des craies et de documentations, la levée immédiate et sans condition du moratoire de suspension des autorisations d’études.    La subvention des prix des denrées de premières nécessités sur le marché, l’octroi des bonifications à tous les enseignants afin de faire face à la cherté de vie.

Ils fustigent également les propos du Premier ministre lors de son passage à Doba. S’adressant aux populations dans le cadre de la campagne pour le ‘’Oui’’, Saleh Kebzabo a déclaré que : « écoles fonctionnent normalement au Nord et que c’est au Sud que la grève est observée. » Le SET estime que le chef du gouvernement incite les parents d’élèves à s’en prendre aux enseignants grévistes.