Santé




Tchad : la surveillance épidémiologique de la maladie du ver de Guinée lancée

Le ministère en charge de la santé a lancé le 1er février 2023, les travaux préparatoires de mise à jour…

Le ministère en charge de la santé a lancé le 1er février 2023, les travaux préparatoires de mise à jour des nouvelles orientations de la surveillance épidémiologique de la maladie du ver de Guinée.

Le  représentant du centre Carter au Tchad, Moussa Sadi explique, « cette rencontre est d’importance capitale pour les acteurs de lutte contre le ver de Guinée au Tchad. » Il indique qu’il est disponible à accompagner le gouvernement à éradiquer cette maladie. Un numéro vert le : « 1300 » est créé pour déclarer tous les cas de Ver de Guinée.

« Le pays est devenu endémique depuis 2012 et jusqu’à nos jours en notifiant non seulement les cas humains mais également les infections animales de ver de Guinée. » Relève le SG du ministère de la Santé publique et de laPprévention,  Dabsou Guidaoussou. Il se réjouit qu’avec l’appui des partenaires techniques et financiers, le Tchad renforce les interventions de la surveillance épidémiologique de la maladie du ver de Guinée pour éviter les erreurs du passé notamment : « l’insuffisance dans la surveillance ou le ministère a jugé important de renforcer les directives de la surveillance de la maladie du ver de Guinée ». Il pense qu’il est préférable que, le ministère joue pleinement son rôle de premier plan et que les partenaires apportent leur appui technique et financier dans un seul système de surveillance épidémiologique intégrée.

Ce qui, selon le SG du ministère de la Santé doit passer par : « l’opérationnalisation de la couverture Santé Universitaires et le leadership. »

Pour rappel, le Tchad le programme d’éradication de la maladie du ver de Guinée a été mis en place en 1991.