Société Formation, Société




CEMAC : l’AUF engage la professionnalisation des doctorants de la sous-région

Dans le cadre du 2ème regroupement du collège régional ‘’ Humanités et Sociétés’’, l’AUF oriente les doctorants sur la professionnalisation…

Dans le cadre du 2ème regroupement du collège régional ‘’ Humanités et Sociétés’’, l’AUF oriente les doctorants sur la professionnalisation et la rédaction des articles scientifiques.

Ils sont venus du Gabon, de la RCA, la RDC, du Congo Brazzaville, du Burundi, et du Tchad pour prendre part au 2ème regroupement du collège régional ‘’ Humanités et Sociétés’’, qu’abrite le campus de l’Université Catholique d’Afrique centrale (UCAC) de Yaoundé. Les travaux se déroulent du 24 au 28 avril 2023, sous l’accompagnement et l’encadrement des chercheurs, professeurs des universités africaines et européennes.

Le responsable des projets de l’Agence universitaire de la francophonie (AU) Afrique centrale et Grands Lacs, Donald Boulemou fait savoir que ce deuxième regroupement a pour objectifs d’apporter aux doctorants de la sous-région : « un encadrement, une analyse sur l’état d’avancement de leurs travaux de recherche. » Il apporte également une formation dans le domaine de la professionnalisation et la rédaction d’articles scientifiques. Cette session intervient après le 1er regroupement de décembre 2021.

Le programme de formation concocté se déclinera en ateliers, et sessions de formations qui apporteront une profonde maitrise des méthodologies, une ouverture dans la pluridisciplinarité. « Il sera question pour les encadreurs et les experts, de mesurer la progression de l’avancée des travaux de recherches, de leur offrir une formation complémentaire et l’accompagnement de leurs directeurs de recherche respectifs. » C’est la directrice régionale de l’AUF en Afrique australe et Océan Indien, Aissatou Sy-Wonyu qui apporte ces précisions. Elle ajoute que, c’est à l’issue d’une enquête basée sur l’analyse de besoins de formation des doctorants, que l’AUF et les équipes de l’IRD ont élaboré ce programme de deux phases.

La première phase va consister à mesurer niveau par niveau les thèses sous l’encadrement des professeurs chevronnés, regroupés au sein du comité de pilotage. La seconde phase plus originale sera assise sur le renforcement des capacités des doctorants avec des séances très pratiques autour des modules de professionnalisation et rédaction d’articles.