En RDC, l’immense défi des observateurs électoraux

Les Occidentaux ayant été privés de droit de regard, la surveillance des scrutins du 23 décembre reposera surtout sur l’Eglise…

Les Occidentaux ayant été privés de droit de regard, la surveillance des scrutins du 23 décembre reposera surtout sur l’Eglise catholique et la société civile congolaise. Ces derniers temps, il ne fait pas bon être un diplomate occidental à Kinshasa. Nombre d’entre eux franchissent d’ailleurs le fleuve Congo pour rejoindre Brazzaville ou rentrent dans leurs pays « par mesure de sécurité ». En République démocratique du Congo (RDC), ils n’ont plus vraiment l’opportunité d’exercer leur art. « Ils ont joué et ils ont perdu. Maintenant le jeu continue, mais sans eux », s’amuse un diplomate d’une puissance régionale en poste à Kinshasa.