Le Conseil national de transition met en garde contre une éventuelle crise de la faim

A l’issue de la première session ordinaire 2022 du CNT ce 1er février, Haroun Kabadi craint un risque de crise…

A l’issue de la première session ordinaire 2022 du CNT ce 1er février, Haroun Kabadi craint un risque de crise de la famine. Le président du Conseil militaire de transition, évoque pour cause, l’inégalité de répartition de pluie dans le pays. Pour lui, le gouvernement doit  prendre des mesures appropriées pour sécuriser les vivres et l’alimentation du bétail en vue de pallier aux risques dans les zones rurales souvent touchées par cette calamité.