Tchad : le HCR appelle à un soutien international fort en faveur des réfugiés soudanais

En mission de travail au Tchad, Le Haut-Commissaire Assistant du HCR, Raouf Mazou en a profité pour appeler à un…

En mission de travail au Tchad, Le Haut-Commissaire Assistant du HCR, Raouf Mazou en a profité pour appeler à un soutien international fort en faveur des réfugiés soudanais dans les pays voisins.

De passage au Tchad et pendant quatre jours de travail, le Haut-Commissaire assistant de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Raouf Mazou, chargé des opérations a visité des sites qui abritent les réfugiés. Respectivement celui de Borota, à quelques kilomètres de la frontière avec le Soudan, où 25 000 Soudanais sont arrivés il y a une semaine et les camps Gaga, situé à 130 kilomètres de la frontière, accueille 28 000 réfugiés soudanais depuis 2005. Le fonctionnaire des Nations Unies s’est entretenu avec les réfugiés nouvellement arrivés, à majorité des femmes et des enfants.

D’après les chiffres du HCR, « Près de 90 % des nouveaux arrivants sont des femmes et des enfants. Plusieurs d’entre eux se sont réfugiés sous des arbres, dans des abris de fortune, avec des services et des ressources très limités. A l’approche de la saison des pluies, nous devons de toute urgence relocaliser les nouveaux arrivants dans les camps de réfugiés les plus proches

Dans sa communication, Le Haut-Commissaire Assistant du HCR a émis un appel à  l’endroit de la communauté internationale. Raouf Mazou l’exhorte  à partager le fardeau avec les pays voisins du Soudan en accordant une attention et un soutien accrus aux personnes déplacées, qu’il s’agisse des réfugiés, des rapatriés et des communautés d’accueil.

Il est à préciser que le Tchad accueille, 700 000 réfugiés, dont environ 60 000 à 90 000 réfugiés soudanais nouvellement arrivés.