Tchad : le Premier ministre instruit les chefs traditionnels d’agir exclusivement dans la limite de leurs attributions

Dans une note adressée au ministre de l’Administration du territoire, le Premier ministre demande de recadrer les chefs traditionnels et…

Dans une note adressée au ministre de l’Administration du territoire, le Premier ministre demande de recadrer les chefs traditionnels et coutumiers. L’injonction de Pahimi Padacké Albert fait suite à la volonté de certains chefs d’imposer leurs au détriment de l’autorité administrative .

Pour le patron du gouvernement, les Autorités traditionnelles et coutumières doivent « agir strictement dans la sphère de leurs attributions dans le cadre de la promotion de la cohabitation pacifique, de la paix et du règlement de conflits selon les us et coutumes non contraires à la loi ».

Ces chefs sont des collaborateurs de l’Administration et sont placés sous l’autorité et le contrôle des Chefs des unités administratives de leurs ressorts respectifs, rappelle Premier ministre. Dès lors, ces autorités doivent agir exclusivement dans la limite de leurs attributions et servir de relais entre l’Administration et les populations sous leur autorité.

Par ailleurs, les Autorités traditionnelles et coutumières ne doivent en aucun cas empiéter sur les attributions pénales exclusivement dévolues aux Autorités judiciaires. Il en va de même des compétences d’édiction des lois réservées aux Législateurs.