Tchad : l’Union des syndicats prolonge sa grève

Après avoir évalué la situation le 31 mai 2022 à la Bourse du travail, l’Union des syndicats décide de poursuivre…

Après avoir évalué la situation le 31 mai 2022 à la Bourse du travail, l’Union des syndicats décide de poursuivre la grève sèche et illimitée enclenchée le 24 mai 2022.

La plus grande corporation syndicale du Tchad reconduit la grève pour une semaine. La décision est adoptée à l’issue d’une assemblée générale. L’UST précise que cette cessation de travail se poursuit avec l’offre d’un service minimum dans les hôpitaux. Pour l’union, la grève connaît un succès. « Car bien suivie  dans les structures sanitaires malgré l’opposition des médecins et pharmaciens ».

Lire aussi : Tchad : les médecins refusent d’observer la grève initiée par l’UST

L’UST a initié cette grève pour exiger la libération des manifestants du 14 mai 2022, contre la politique française au Tchad. L’un des détenus est le secrétaire général de l’Union des syndicats du Tchad. Ils sont actuellement incarcérés à la prison de haute sécurité de Moussoro.

L’union demande également au gouvernement de respecter ses engagements pris vis-à-vis des travailleurs en tenant compte de tous les avantages administratifs, sans oublier la situation des pensions des retraités et le paiement intégral des arriérés de salaires des nouveaux intégrés à la fonction publique.

Lire aussi : Tchad : l’union des syndicats démarrent une grève sèche et illimitée