Politique Actualité, Politique




Tchad : présidentielle d’avril, les candidats Kebzabo,Yorongar et Bongoro quittent la course

Ces candidats ont décidé de ne pas se présenter à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 pour manifester leur mécontentement…

Tchad : présidentielle d’avril, les candidats Kebzabo,Yorongar et Bongoro quittent la course

Ces candidats ont décidé de ne pas se présenter à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 pour manifester leur mécontentement contre l’attaque meurtrière au domicile du candidat Yaya Dillo Djerou

Après Saleh Kebzabo et Yorongar Ngarlejy, le candidat de l’alliance victoire, Théophile Bongoro annonce également son retrait du processus électoral en vue de la présidentielle du 11 avril 2021. Les dossiers des trois candidats ont pourtant été jugés recevables par la Cour suprême en date du 3 mars 2021. La raison du retrait des trois candidats est similaire, s’opposer ‘’ l’injustice et l’insécurité’’ auxquelles font faces les partis politiques de l’opposition avec pour corolaire l’attaque chez le candidat Yaya Dillo qui a entrainé la mort de sa mère et des membres de sa famille.

Le président l’UNDR Saleh Kebzabo réagit suite au maintien de son dossier par la Cour suprême: « Mon nom sur la liste est donc nul. C’est une forfaiture de la Cour car je n’entends pas prendre part à cette mascarade électorale et ma position est sans équivoque ». Comment la Cour peut-elle arrêter la liste avant le 9 mars qui est la date officielle du chronogramme de la CENI?, s’est-il interrogé !

L’Alliance victoire à travers une communication dénonce les déboires des forces de l’ordre qui ont commencé dès le lendemain, 27 février 2021, d’abord avec le GMIP par une tentative ratée à son domicile et ensuite la prise d’otage le lendemain

« J’accueille avec satisfaction la décision de Yorongar et celle de Me Bongoro de se retirer de l’élection présidentielle, malgré la décision inique de la Cour Suprême de nous maintenir en lice quand bien même elle a été notifiée de notre décision. », a écrit le président de l’UNDR Saleh Kebzabo