Tchad-refugiés de l’Est: le DG des médecins sans frontières Suisse appelle les partenaires internationaux à augmenter leurs appuis

Stephen Cornish, en mission au Tchad a face à la presse ce jeudi 28 décembre 2023, invité les bailleurs et…

Stephen Cornish, en mission au Tchad a face à la presse ce jeudi 28 décembre 2023, invité les bailleurs et partenaires internationaux à jeter un regard sur les réfugiés soudanais qui se trouvent  dans l’Est du Tchad.

 

 

« Problèmes d’hygiène, manque d’accès à la nourriture, à l’eau, à des abris. Dans le camp de transit d’Adré et les zones avoisinantes, environ 150.000 personnes vivent au jour le jour. À Adré, il n’y a qu’une latrine pour 300 à 400 personnes », a détaillé Stephen Cornish, directeur général de Médecins sans frontières (MSF) Suisse, lors de son point de presse ce jeudi 28 décembre 2023.

En tant qu’humanitaire, Stephen Cornish, dit « n’avoir jamais constaté une situation aussi désastreuse ». Il indique que, malgré les efforts des organisations humanitaires et les gestes de bienvenue des communautés et du gouvernement du Tchad, la situation est « proche d’être catastrophique », alerte-t-il. Lors de sa visite à ce site, le Dg de MSF indique avoir déjà «  constaté un taux très élevé de malnutrition, ainsi qu’un nombre élevé de personnes souffrant de diarrhée et de paludisme ». Apprend-on sur Tchadinfos.

Il rappelle par la suite qu’un demi-million de réfugiés soudanais dans l’Est du Tchad dépendent de l’aide humanitaire. Il invite donc les partenaires internationaux à augmenter leurs appuis, afin de venir en aide à ces réfugiés.