Le PACT dénonce la série d’ordonnances « liberticides »