Diplomatie : l’Allemagne expulse l’ambassadrice du Tchad à Berlin

En réaction à l’expulsion de son représentant au Tchad, l’Allemagne prend une mesure de rétorsion. Berlin somme l’ambassadrice du Tchad…

En réaction à l’expulsion de son représentant au Tchad, l’Allemagne prend une mesure de rétorsion. Berlin somme l’ambassadrice du Tchad de quitter son territoire dans un délai de 48 heures.

Un communiqué produit par le ministère allemand des Affaires étrangères instruit à Mariam Ali Moussa, de quitter son territoire dans un délai de 48 heures. Cette décision fait suite à l’expulsion de Jan Christian Gordon Kricke, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne, pour « attitude discourtoise et le non-respect des usages diplomatiques tels que prescrits par la convention de Vienne.» Les autorités tchadiennes de transition n’ont pas apporté des précisions.
C’est donc en guise en réponse, que le ministère allemand des Affaires étrangères, annonce avoir convoqué, ce jour, puis expulser la cheffe de la diplomatie tchadienne à Berlin.

Le communiqué indique que cette décision était nécessaire en réponse à l’expulsion infondée de leur ambassadeur. « L’ambassadeur Kricke avait exercé ses fonctions à N’Djamena de manière exemplaire et s’était engagé pour les droits de l’homme et la transition rapide vers un gouvernement civil au Tchad. »

Dans une communication précédente, Berlin avait regretté que « les raisons pour lesquelles le gouvernement du Tchad a déclaré notre Ambassadeur à N’Djamena persona non grata ne sont absolument pas compréhensibles. »