Eco et BusinessEco et Business, Finance




La BAD finance deux projets hydrauliques au Tchad

Deux accords de financement au bénéfice des secteurs de l’eau et de l’assainissement ont été signés le 5 février 2024,…

Deux accords de financement au bénéfice des secteurs de l’eau et de l’assainissement ont été signés le 5 février 2024, entre le Tchad et les responsables de la Banque africaine de développement.

Le Tchad à travers son ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé à N’Djaména, deux accords de financement. Il s’agit du projet de mise en valeur du grès de Nubie pour la résilience au changement climatique (NUREC), pour un montant de 4 461 267 858 FCFA et du programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieux semi urbain et rural (PAEPA-SU MR) phase 2, pour un montant de 22 660 236 001 FCFA.

Le premier vise à améliorer la résilience des populations locales face aux effets néfastes du changement climatique, précisément l’accès à l’eau potable. Grâce à ce financement, des infrastructures modernes d’approvisionnement en eau seront construites dans les provinces de L’Ennedi Est, Mandoul, Moyen-Chari, Mayo-Kebbi Est, Mayo-Kebbi Ouest, Salamat et Sila.
Le second projet financé par la BAD et le FAD est le « Programme d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement en milieux semi-urbains et ruraux » (PAEPA-SU MR), phase 2. Ce projet recevra un montant total estimé à 22 660 236 001 FCFA. Son objectif principal est également d’améliorer l’accès à l’eau potable dans les zones semi-urbaines et rurales du pays. Des infrastructures adaptées seront mises en place pour garantir un approvisionnement fiable et sûr en eau potable dans ces régions.