Le Tchad entend collaborer avec le bureau de recherche géologique et minière de France

En marge de la conférence minière internationale dénommée « Mining Indaba » de 2024 à Cape organisée à Cape Town…

En marge de la conférence minière internationale dénommée « Mining Indaba » de 2024 à Cape organisée à Cape Town en Afrique du Sud, les délégations des deux pays ont discuté de la question.

 

Le ministre tchadien des Mines et de la Géologie, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, conduit une délégation à la conférence minière internationale dénommée « Mining Indaba » de 2024 à Cape Town. La conférence internationale sur l’investissement minier en Afrique (Mining Indaba) se consacre à la capitalisation et au développement des intérêts miniers en Afrique.  Avec au centre des discussions : « les métaux, essentiels pour assurer la transition énergétique et les technologies vertes ».

La conférence cible entre autres, les fabricants d’équipement, les services professionnels, les revendeurs et les fournisseurs du secteur minier, le gouvernement, les organismes de réglementation, les institutions financières et les investisseurs.

D’après les observateurs, ‘’Mining Indaba est l’endroit par excellence pour profiter d’un réseautage incontournable et à fort impact’’.

Le Tchad a décidé de maximiser les concertations durant ces travaux. Ainsi, le ministre Mines et de la Géologie, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, chef de la délégation, accordé une audience à la délégation française du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères conduite par, Gallezot, délégué interministériel pour les mines de la France. Le ministre et son hôte ont discuté de la : « possibilité de travailler avec le Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) de France pour les travaux de recherches approfondis afin de valoriser les ressources minérales du Tchad. »