Tchad : Abdoulaye Sabre Fadoul dit avoir fait trembler tous les délinquants financiers du pays

A moins de 72 heures de sa démission du cabinet civil de la présidence, Abdoulaye Sabre Fadoul fait déjà des…

A moins de 72 heures de sa démission du cabinet civil de la présidence, Abdoulaye Sabre Fadoul fait déjà des révélations. Il avoue avoir fait inspecter de centaines d’institutions publiques avec l’Operation « Cobra ».

Au petit matin du vendredi 08 avril 2022, le désormais, ex directeur de Cabinet civil de la présidence, Abdoulaye Sabre Fadoul a fait de fortes révélations. Cette sortie fait suite à des rumeurs l’associant à des malversations financières. Pour l’ancien ministre de la Santé, ces accusations sont distillées par des ennemies qui cherchent à ternir son image et à l’intimider. « Je suis inattaquable dans ma gestion », a déclaré Abdoulaye Sabre Fadoul. Il exhorte par ailleurs tous ceux qui ont cherché à le nuire à travers des fake news à intégrer ses faits d’armes.

 « J’ai été Ministre de l’Assainissement Public et j’ai fait inspecter des centaines d’institutions publiques avec l’Opération « Cobra » qui avait fait trembler tous les délinquants financiers. », révèle l’ancien directeur de cabinet civil. Il confie avoir : « diligenté plus de 120 missions de contrôle par l’Inspection Générale du Ministère avec des résultats éblouissants en termes d’amélioration de la gouvernance et de la redevabilité. » Tous les Ministères que j’ai dirigés ont été passés au peigne fin à un moment ou à un autre sans que mon nom ne soit associé à un quelconque scandale financier, justifie-t-il.

Tchad : le ministre directeur de Cabinet civil à la présidence démissionne

Quant à la gestion des fonds Covid, Abdoulaye Sabre Fadoul, fait savoir que, « 95% des fonds covid sont gérés par les Finances et non la Santé ». Il a également laissé 837 millions FCFA dans un compte bloqué dédié aux recettes issues des tests covid. « En raison des difficultés de traçabilité des 15000F payés à l’aéroport pour les tests rapides, j’avais décidé de rendre ces tests gratuits. », conclu-t-il.