Politique Politique , Sécurité




Tchad : conflit intercommunautaire au Lac Iro, la tension reste vive

Malgré la présence du secrétaire général de la province du Moyen-Chari, Ahmat Tidjiani à Kyabé, à Kyabé pour trouver des…

Malgré la présence du secrétaire général de la province du Moyen-Chari, Ahmat Tidjiani à Kyabé, à Kyabé pour trouver des solutions aux conflits agriculteurs-éleveurs, la tension est vive.

Le conflit qui oppose agriculteurs et éleveurs a encore fait couler du sang dans la province du Moyen Chari. Au moins 17 personnes sont mortes au cours des affrontements du mardi 13 au mercredi 14 septembre 2022. La tension est encore perceptible et les familles des victimes pleurent les disparus. Les populations n’entendent pas se calmer d’aussitôt.

En effet, tout est parti d’un troupeau de bœufs qui a des champs d’leveurs, fait savoir le gouverneur u Moyen Chari, Ali Ahamat Akabache.   Le numéro 1 de la province confie que c’est ce : « Ce qui a mis le feu au poudre déclenchant un premier accrochage avec un bilan d’environ 17 morts dans la localité de Kyabé dans le département du Lac Iro, province du Moyen-Chari.»

Dans la quête de solutions, secrétaire général de la province du Moyen-Chari qui séjourne dans la localité depuis hier a inspecté certains villages. Ce vendredi 16 septembre 2022, Ahmat Tidjiani et son équipe ont rencontré les parties impliquées dans les attaques. L’ordre a été donné de former un comité de crise pour stopper l’hémorragie. Ils pourront travailler en collaboration avec le dispositif sécuritaire, préalablement mis sur pied.

Il est important de préciser qu’en plus des 17 morts cités, de nombreux blessés sont enregistrés, parmi lesquels, l’ex commandant de brigade de Dindjebo, Koulamadji Nardji. D’après une source, les éleveurs lui ont tiré dessus alors qu’il essayait d’extirper les cultivateurs blessés.