Société Education




Tchad : Le taux de scolarisation au primaire reste faible (ministre de l’éducation)

Le  ministre de l’éducation  et de la promotion civique, Aboubakar Sidick Tchoroma a fait cette déclaration le 23 juillet dernier…

Le  ministre de l’éducation  et de la promotion civique, Aboubakar Sidick Tchoroma a fait cette déclaration le 23 juillet dernier dans le cadre du lancement du rapport du suivi mondial de l’éducation sur l’inclusion

« Malgré les efforts consentis par le gouvernement, le taux de scolarisation reste faible », regrette le ministre en charge de l’éducation. D’après lui, cette régression est dû à la baisse  du cours du pétrole et au terrorisme. « La baisse sensible et durable du cours du pétrole depuis et la grande insécurité liée au terrorisme dans les pays du Sahel. » Il ajoute que le système éducatif tchadien connait une certaine turbulence du fait des transitions et du contexte sectoriel. « Le secteur éducatif est dans une phase transitoire entre une stratégie intérimaire pour l’éducation et l’alphabétisation qui s’est achevé et un plan intérimaire de l’éducation du Tchad qui est en cours de mise en œuvre et la préparation du plan décennal de développement de l’éducation et de l’alphabétisation ».

Le ministre de l’éducation ajoute que, le Tchad présente les caractéristiques d’un pays n’ayant pas atteint l’objectif de l’enseignement primaire et universel. En dépit des progrès réalisés, le taux net de scolarisation au primaire reste faible et le taux d’achèvement persiste et surtout et le niveau d’acquisition des connaissances demeurent problématiques. Moins de la moitié des sortants du primaire maîtrise la lecture avec aisance