Tchad : violences entre les habitants de Donia et le gouverneur du Logone oriental

Les populations de Donia, dans la province du Logone oriental ont eu des échauffourées avec les autorités administratives et sécuritaires,…

Les populations de Donia, dans la province du Logone oriental ont eu des échauffourées avec les autorités administratives et sécuritaires, suite à l’arrestation d’un propriétaire de moto et son engin.

Tout commence le 19 avril 2022, avec l’arrestation d’une moto et son propriétaire par des éléments de la gendarmerie. D’après les forces de maintien de l’ordre, la moto avait les faux papiers. La population a estimé que leur frère a été injustement arrêté. Ils ont ainsi débarqué en masse dans la cours de la gendarmerie pour exiger la libération du mis en cause. Toutes les négociations ont été veines, le propriétaire de l’engin a été maintenu en garde à vue, ainsi que sa moto de marque Royal. C’est alors que les manifestations ont déclenché.

Absorbés par la foule, la gendarmerie a alerté le préfet du département de la Nya Pendé, Abdelkerim Tahir Ali. Le chef de terre a été impuissant face à une population déchainée.

Au regard de l’ampleur des manifestations, le gouverneur de la province du Logone oriental, Ramadan Erdougou Dougourou, a effectué une descente sur le site. Lui également a été repoussé. Même le Com-zone n°9, n’a pas pu calmer la situation. Le patron de la circonscription a estimé que cette revendication s’apparente à une : « révolte contre l’Etat ». Il entend dès lors, diligenter une enquête pour mettre la main sur les commanditaires. 20 autres personnes ont d’ores et déjà été arrêtées.