Cameroun-Crise anglophone : une attaque cause 20 morts

Le village Egbekaw dans la région du Sud-ouest du pays a été le théâtre ce lundi d'une attaque des sécessionnistes…

Le village Egbekaw dans la région du Sud-ouest du pays a été le théâtre ce lundi d’une attaque des sécessionnistes arrachant nombreuses et causant plusieurs blessés.  

23 morts et une quinzaine de maisons brûlées. C’est le bilan que confirme un officier de la gendarmerie comme le rapporte nos confrères de l’Agence française de presse. Ces chiffres résultent d’une attaque qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans la région du Sud-Ouest, plus précisément au sein du village, Egbekaw. 

« L’attaque a fait une vingtaine de morts, hommes et enfants et dix personnes gravement blessées sont à l’hôpital » explique sous anonymat un haut responsable de la région. Un haut responsable de la Commission des Droits de l’Homme du Cameroun (CDHC) a confirmé l’attaque et évoqué un bilan provisoire de 15 morts. « Mais ce chiffre peut évoluer », a assuré à l’AFP le membre de cet organisme gouvernemental.