11 jours de garde à vue : « aucun tchadien ne mérite de vivre une telle situation », dénonce un avocat

Suite à un mandat d’amener émis par le procureur de la République près le tribunal de N’Djamena, Oumar Magadi a…

Suite à un mandat d’amener émis par le procureur de la République près le tribunal de N’Djamena, Oumar Magadi a été interpellé vendredi 6 juillet à Moundou et déféré le mardi 12 juillet à N’Djamena où il est en garde à vue dans les locaux de la Section Nationale de la Recherche Judiciaire (SNRJ). Les éléments en faction devant la SNRJ interdisent formellement à ses avocats et à sa famille d’accéder à Oumar Magadi, dans son lieu de détention, prétextant qu’ils ont reçu des instructions très fermes de leur chef hiérarchique en ce sens.