Au Nigeria, la répression violente d’un groupe religieux chiite fait craindre une escalade

Les forces de l’ordre nigérianes ont tiré à balles réelles sur les manifestants d’un groupe radical chiite, mardi 30 octobre,…

Les forces de l’ordre nigérianes ont tiré à balles réelles sur les manifestants d’un groupe radical chiite, mardi 30 octobre, à Abuja, alors qu’au moins six personnes ont déjà été tuées en trois jours dans une répression brutale. Selon le porte-parole du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), Ibrahim Musa, la manifestation avait démarré « pacifiquement » dans la capitale fédérale : « Alors que nous marchions vers le centre-ville, des policiers armés et d’autres forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur nous et envoyé des gaz lacrymogènes. » « Un grand nombre de personnes ont été blessées. Pour l’instant, nous ne savons pas s’il y a des morts », a-t-il ajouté.