La CEEAC exhorte la communauté internationale à soutenir la transition au Tchad

La demande a été émise en marge de la deuxième Session extraordinaire de la conférence des chefs d'État et de…

La demande a été émise en marge de la deuxième Session extraordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC).

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC se sont réunis en session extraordinaire le 25 octobre 2022, pour examiner la situation au Tchad. Le président en exercice de la CEEAC, Félix Tshisekedi a exhorté : « les pays membres de cette organisation sous-régionale, à s’investir pour accompagner le Tchad et les Tchadiens dans leurs efforts de retrouver la normalité constitutionnelle et républicaine après les évènements tragiques survenus à Ndjamena, le 20 octobre dernier, ayant causé des morts et de nombreux blessés. »

Dans le document qui sanctionne les travaux, la CEEAC, pour sa part demande aux partenaires bilatéraux et multilatéraux du Tchad, particulièrement l’ONU et l’UA, à maintenir et à renforcer leur appui diplomatique, financier, matériel et technique nécessaires au processus de transition au Tchad.

Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi, par ailleurs président de la CEEAC a été désigné comme facilitateur pour la transition politique au Tchad. L’institution compte sur lui pour rassembler l’opposition et le pouvoir en place pour une meilleure gestion de la transition.