Santé




Tchad : démarrage des travaux de validation du mécanisme de financement mondial

Les travaux de l’atelier national de validation technique du dossier d’investissement du mécanisme de financement mondial (GFF) au Tchad ont…

mécanisme de financement mondial

Les travaux de l’atelier national de validation technique du dossier d’investissement du mécanisme de financement mondial (GFF) au Tchad ont démarré ce mardi 21 décembre à N’Djamena.

Le présent atelier a pour but de valider techniquement le dossier d’investissement en santé reproductive, maternelle, infantile, de l’adolescent et la nutrition au Tchad.

Le point focal de la plateforme nationale du mécanisme de financement mondial (GFF) Djourbé Taiki Zeuné reconnait que les indicateurs de la mortalité maternelle et infantile sont moins reluisants. C’est la raison pour laquelle le Tchad a été éligible et a adhéré au mécanisme de financement mondial (GFF) en mai 2019. La mise en œuvre des actions du GFF se fera à travers le dossier d’investissement qui est soumis aujourd’hui aux participants pour son examen.

La présidente de la plateforme nationale de santé de reproduction, maternelle, néonatale, de l’adolescent et de la nutrition au Tchad Dr Mbaidedji Dekandje Francine par ailleurs secrétaire générale adjointe du ministère de la santé publique et de la solidarité nationale a souligné que le dossier d’investissement est un document d’une grande importance pour le secteur de la santé et contribuera au renforcement du système de santé et du système d’état civil pour le pays. Elle a tenu à remercier tous ceux qui ont contribué à l’élaboration de la version actuelle de ce dossier d’investissement du mécanisme de financement mondial.

Ouvrant les travaux, la secrétaire générale adjointe du ministère de l’économie, de la planification du développement et de la coopération internationale Mme Royoumta Mandingué s’est réjouie du fait que la préparation du dossier d’investissement ait vu son processus démarré en 2020. Selon elle, il tient à cœur les plus hautes autorités du pays particulièrement le général d’armée Mahamat Idriss Deby Itno, président du conseil militaire de transition qui malgré la transition, consent des efforts importants et prend des engagements forts en ce qui concerne la santé du couple mère enfant et des adolescents.

Elle a exhorté les professionnels de santé et autres acteurs à contribuer efficacement et de participer de manière active aux travaux de ces assises afin d’atteindre le résultat escompté.

source