Tchad : des participants s’opposent à la prolongation de la transition de 24 mois

Certains participants au dialogue national inclusif et souverain sont contre la prolongation de la transition de 24 mois. Ils l’ont…

Certains participants au dialogue national inclusif et souverain sont contre la prolongation de la transition de 24 mois. Ils l’ont fait savoir au cours de la plénière de ce jeudi 29 septembre.

Le Comité Ad-hoc mis en place par le présidium a jugé nécessaire de renouveler la période de transition de 24 mois au maximum. Le rapporteur Dr. Robenate Jean, explique que ce délai doit permettre d’asseoir les institutions de la phase II de la transition, mettre en œuvre les résolutions du DNIS et préparer le retour du pays à l’ordre constitutionnel à travers l’organisation des élections crédibles.

« Certains participants sont contre cette décision. « Non et absolument non parce que depuis la mort du président Idriss Deby, la transition est un désordre ».  Après sa déclaration cette participante souhaite que les membres de la trannsition et leur chef quittent le plancher. « Qu’ils cèdent la place aux autres. On en peut plus. « Ils veulent qu’ont continuent dans le même système. Je ne suis pas d’accord 24 mois c’est de trop. », s’est-elle lamentée.

Une autre participante dit avoir les doutes sur le document présenté par la commission ad hoc.