Tchad : l’ancien ministre plaide pour la libération de Baradine Targuio

A travers un post sur sa page Facebook, Abdoulaye Sabre Fadoul, ex ministre, réclame la libération du défenseur des droits…

A travers un post sur sa page Facebook, Abdoulaye Sabre Fadoul, ex ministre, réclame la libération du défenseur des droits de l’Homme, Baradine Targuio et ses compagnons.

L’occasion faisant le larron, Abdoulaye Sabre Fadoul profite de la grâce présidentielle accordée aux anciens rebelles du Fact et aux manifestants du 20 octobre pour demander la libération de Baradine Targuio et ses co-déténus.  Le défenseur des droits de l’Homme est soupçonné de « tentative de déstabilisation visant à porter atteinte à l’ordre constitutionnel et aux institutions de la République. »

L’ancien ministre estime qu’il s’agit d’une chasse aux sorcières pour une obscure affaire de « tentative de coup d’État ». Abdoulaye Sabre Fadoul regrette que la même clémence accordée aux anciens rebelles du Fact et aux manifestants soit refusée à Baradine et ses co-detenus « alors qu’ils sont suspectés d’une simple « tentative » d’une action improbable est pour le moins questionnant. » « Si la foi est pour quelque chose dans les deux grâces accordées, alors, Monsieur le Président, il ne peut y avoir de géométrie variable en la matière

« De toutes les façons, la dissuasion par la terreur et l’embastillement d’innocents n’a jamais servi durablement un pouvoir », écrit l’ancien directeur de cabinet civil de la présidence.