Tchad : les employés de la CGPAAN revendiquent 15 mois de salaire

La Coordination Générale du Passage de l’Audiovisuel Analogique vers le tout Numérique a engagé une grève de trois jours pour…

La Coordination Générale du Passage de l’Audiovisuel Analogique vers le tout Numérique a engagé une grève de trois jours pour revendiquer le payement de 15 mois d’arriérés de salaire.

Les agents du CGPAAN  demandent le payement complet de 15 mois d’arriérés des salaires et de rétablir les salaires des fonctionnaires détachés. Ils ont entamé une grève de trois, allant du 20 au 23 mars 2023. Ils entendent mener des actions d’envergure si rien n’est fait. La Coordination Générale du Passage de l’Audiovisuel Analogique vers le tout Numérique, précise qu’elle bénéficie d’un budget annuel. Mais : « l’inspection générale du ministère des finances s’oppose catégoriquement au décaissement, malgré toutes les démarches.» « Au décaissement, malgré toutes les démarches », regrette Gadebe Chastophe, le délégué du personnel du CGPAAN.

Gadebe Chastophe confie, qu’en plus de la privation de salaire, les travailleurs de la coordination ne bénéficient pas des bons de carburant depuis 33 mois. Aussi, le manque d’accessoire de bureau. Il accuse une fois de plus l’inspecteur général des finances, qui selon lui,  est en train de saboter le processus de la migration vers le tout numérique, « un projet de l’état qui est une injonction de l’Union internationale de la télécommunication (UIT). »

Sous tutelle du ministère de la communication, la CGPAAN  a été créée en 2014 pour piloter le processus de migration de l’audiovisuel analogique vers le numérique.