Tchad : l’UNDR dénonce la pratique malsaine du MPS dans le processus référendaire

L'Union nationale pour le développement et le renouveau accuse le Mouvement patriotique du salut, de mettre en place les bureaux…

L’Union nationale pour le développement et le renouveau accuse le Mouvement patriotique du salut, de mettre en place les bureaux de la CONOREC sans consulter les autres partis politiques.

A travers un communiqué de presse, le premier vice-président, chargé des relations extérieures et de la communication de l’UNDR, Célestin Topona Mocnga accuse l’ancien parti au pouvoir (MPS), d’envoyer les délégations sillonné : « les provinces pour mettre en place les bureaux de la CONOREC composés presque exclusivement de ses militants sans attitude de consensus entre acteurs de la transition

L’UNDR craint que cette pratique entraine : « des conséquences dommageables pour la suite du processus électoral notamment, pour le referendum constitutionnel en préparation. » La formation politique rappelle que,  les consultations référendaires constituent le 1er acte qui sera posé par les autorités de la Transition pour confirmer l’application des décisions du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS). Et donc : «il serait fâcheux qu’un des éléments principaux de cette phase charnière de recherche de la paix, ne puisse pas être en phase avec l’esprit de la transparence. ».

L’UNDR pense que quelque chose de malsain se trame et risque de ressusciter les pratiques anciennes qui ont plongé le Tchad dans les ténèbres.