Tchad : présidentielle du 11 avril, Saleh Kebzabo se retire du processus

Indigné de l’attaque meurtrière au domicile de Yaya Dillo, le président de l’UNDR, Saleh Kebzabo a annoncé ce lundi 1er…

Indigné de l’attaque meurtrière au domicile de Yaya Dillo, le président de l’UNDR, Saleh Kebzabo a annoncé ce lundi 1er mars 2021 la suspension de sa participation au processus électoral en cours

« En mon âme et conscience, j’ai décidé de suspendre ma participation au processus électoral. Nous avons des dirigeants indignes du peuple tchadien dont ils ont confisqué la souveraineté », a déclaré le président du parti Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), Saleh Kebzabo.

L’homme politique rapporte les raisons de son retrait : « hier j’ai été au domicile de Yaya Dillo pour constater les dégâts. Ce qui s’est passé c’est de la barbarie pure et simple. J’ai été terrifié, dégoûté. Le Tchad ne mérite pas le titre d’un État. J’ai toujours dit que c’est un État informel et le martyre d’une vieille dame de 80 ans et de son petit-fils de 11 ans viennent me renforcer dans cette conviction. ».

Invité à Electron Tv ce dimanche, Saleh Kebzabo avait d’ores et déjà exhorté les candidats à la présidentielle de se mobiliser pour saisir l’organe en charge de l’organisation des élections pour proposer des exigences. Il dénonce la militarisation du pouvoir politique au Tchad.

Précisons le domicile de l’opposant Yaya Dillo est jusqu’ici encerclé par les forces de l’ordre.