Société Education, Société




Tchad : une mauvaise interprétation à l’origine de la manifestation des élèves

Des manifestations ont été organisées par certains élèves de N’Djamena ce 07 mars 2022. Pour cause, une mauvaise interprétation d’une…

Des manifestations ont été organisées par certains élèves de N’Djamena ce 07 mars 2022. Pour cause, une mauvaise interprétation d’une note de l’Office national des examens et concours du supérieur (ONECS).

Les inscriptions pour le compte du baccalauréat session de 2022 démarrent le 10 mars prochain. En prélude, l’ONECS, dans une note circulaire du 03 mars dernier a présenté une liste des dossiers constitutifs et les montants à verser. La note s’adresse principalement aux candidats libres. 10 mille francs pour les candidats libres enseignants et 25 mille francs pour les candidats libres non enseignants ; 25 mille francs pour les candidats libres de la zone Cemac et 150 mille pour les candidats libres hors zone Cemac ; 10 mille francs pour les candidats libres enseignants et 25 mille francs pour les candidats libres non enseignants  et 25 mille francs pour les candidats libres de la zone Cemac et 150 mille pour les candidats libres hors zone Cem

Une augmentation de 10.000Fcfa a été observée dans les frais de dossiers des candidats libres non enseignants. Un passage de 15 000 FCFA autrefois, à 25.000 FCFA. C’est cette controverse qui a poussé les élèves à manifester ce jour.

Or, les élèves régulièrement inscrits ne sont pas concernés, fait savoir l’ONECS. La direction générale de l’ONECS rappelle que : « tous les élèves des classes terminales candidats officiels au baccalauréat, session 2022, que les frais d’inscription de 5000 f CFA n’ont fait l’objet d’aucune augmentation », signe le Prof. Bakari Abbo, DG de l’ONECS.