Politique Politique , Sécurité




il est interdit aux militaires de se prononcer sur les questions politiques sur Facebook et WhatsApp

Une décision du chef d'état-major général des armées, du 15 février 2022, interdit désormais aux militaires tchadiens d’intervenir sur les…

Une décision du chef d’état-major général des armées, du 15 février 2022, interdit désormais aux militaires tchadiens d’intervenir sur les sujets politiques dans les fora, Facebook et WhatsApp.

Au Tchad, les éléments de Forces de défense et sécurité ne doivent, ni participer, moins encore participer aux débats à connotations politiques sur les réseaux sociaux, Facebook et WhatsApp. C’est une décision du, chef d’état-major général des armées (CEMGA),Abakar Abdelkérim Daoud.

Il dit avoir constaté avec regret que, les militaires critiquent publiquement les actions gouvernementales sur ces plateformes. « D’autres vont jusqu’à organiser des réunions secrètes pour défendre la cause de leur communauté ignorant la règle d’or de l’armée qui impose une neutralité totale des militaires face aux questions politiques ». Le CEMGA met en garde les éléments de, l’armée de terre, Armée de l’air, GNNT, DGGN et la DGSSIE.

« Désormais, ceux qui se rendront coupables en publiant des informations et/ou en participant à des réunions à caractère politique se verront sévèrement sanctionner conformément aux textes en vigueur », peut-on lire dans la note de service.