Tchad : quatre conditions pour organiser les marches pacifiques

Les manifestations pacifiques sont autorisées par le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Souleyman Abakar Adam. L’information est…

Les manifestations pacifiques sont autorisées par le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Souleyman Abakar Adam. L’information est contenue dans un arrêté de ce vendredi 7 mai 2021

Conformément à la Charte de transition et à la volonté manifeste des autorités : « les manifestations pacifiques sont autorisées », informe le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Souleyman Abakar Adam. Toutefois quatre conditions doivent être remplies au préalable fait savoir le membre du gouvernement.

Il est demandé aux organisateurs des marches, « d’adresser une demande d’autorisation préalable indiquant un itinéraire bien défini ». Laquelle est susceptible d’être modifié de commun accord avec le ministère en charge de la sécurité publique au moins cinq jours avant la date demandée.

Il faudrait également : « signer un engagement auprès du ministère en charge de la sécurité publique », et : « sensibiliser et encadrer les manifestants afin d’éviter tout trouble à l’ordre public ». A tout cela, le ministère demande aux organisateurs des marches pacifiques de : « joindre à leur demande une autorisation de fonctionner. ».

Cette note du ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration apparait quelques heures après les manifestations annoncées le 8 mai 2021, par la plateforme Wakit Tama. Or l’autorisation doit être révisée au moins 5 jours avant.