Tchad : négociations avec les contestataires, le président du présidium donne les consignes

Le président du présidium, Gali Ngoté Gata a donné les premières orientations au comité ad-hoc de facilitation, chargé de rencontrer…

Le président du présidium, Gali Ngoté Gata a donné les premières orientations au comité ad-hoc de facilitation, chargé de rencontrer les acteurs qui boycottent le DNIS depuis le lancement des travaux.

Le Comité ad-hoc de facilitation mis en place le 31 août 2022, par le président du présidium a pour mission d’entreprendre tout contact tendant au renforcement du caractère inclusif du Dialogue national inclusif et souverain et au maintien de la sérénité entre ses composantes. Le Comité est présidé par l’ancien Premier ministre, Nassour Guelendouksia Oueïddou.

Initialement, le comité ad-hoc devait rendre compte au présidium dans un délai de 48 heures. Mais les échanges  de ce jour avec le président du présidium ont permis de prolonger la date. Le comité de facilitation rendra dès lors son rapport dans une semaine. Toutefois, les travaux reprennent leur cours le 03 septembre prochain au Palais de la culture. Le président du présidium, Gali Ngoté Gata se veut rassurant : « le dialogue reste ouvert à tous les Tchadiens. Nous allons cheminer ensemble avec nos espoirs et nos inquiétudes. Il faut convaincre ceux qui disent que le dialogue est suspect.» Le présidium compte sur le comité pour convaincre les réfractaires : « rien n’est arrêté dans ce dialogue et ce que nous ferons ensemble engagera notre responsabilité. Nous aurons toujours des tiraillements. Le comité Ad hoc va nous aider à taire les dissensions dans la salle pour nous permettre de travailler dans le calme», a laissé entendre le président du présidium.

Le comité ad-hoc de facilitation est chargé de rencontrer, les partis politiques signataires du communiqué du 19 mai 2022, les partis politiques inscrits et qui ont leurs badges, et la coalition de l’action citoyenne Wakit Tamma.