Politique Politique , Sécurité




Tchad : un militaire ouvre le feu sur le ministre de la Sécurité

La scène s’est déroulée ce jeudi 10 janvier 2022, à une place mortuaire organisée à la villa Burkina de N’Djamena.…

Tchad : un militaire ouvre le feu sur le ministre de la Sécurité

La scène s’est déroulée ce jeudi 10 janvier 2022, à une place mortuaire organisée à la villa Burkina de N’Djamena. Précisément la cérémonie funèbre du défunt, colonel Nousradine Khamis Khassaballah, oncle du président de transition.

Le ministre en charge de la Sécurité publique, Souleyman Abakar Adam, a été la cible d’un coup de feu, alors qu’il venait prendre part à la cérémonie funèbre. Il n’a pas eu l’occasion de présenter ses condoléances, car, l’un des proches du défunt a attenté à sa vie. Après vérifications, l’on constate que le militaire qui a ouvert le feu, n’est nul autre que le frère cadet du défunt (le colonel Nousradine Khamis Khassaballah). L’incident se produit quelques minutes avant l’arrivée du président du Conseil militaire de transition.

Ce sont d’ailleurs les éléments de la sécurité de Mahamat Idriss Deby qui ont neutralisé le militaire, après son tir raté, en direction de son ministre de tutelle. Le ministre a été exfiltré après l’acte manqué. Le tireur quant à lui, n’a pas été arrêté, rapportent les personnes sur les lieux. Le militaire est un officier de l’armée nationale tchadienne.

le défunt colonel Nousradine Khamis Khassaballah, dont la cérémonie mortuaire se déroulait est l’oncle du président du Conseil militaire de transition.