Tchad : un référendum en vue pour trancher la question de la forme de l’État

A l’issue de son investiture le 11 octobre, Mahamat Idriss Deby, président de transition a rappelé l’urgence de tenir au…

A l’issue de son investiture le 11 octobre, Mahamat Idriss Deby, président de transition a rappelé l’urgence de tenir au plus vite le référendum constitutionnel sur la forme de l’état.

La question de la forme de l’Etat ne cesse d’alimenter les débats au Tchad. Après 45 jours de travaux, le dialogue national inclusif et souverain n’a pu apporter une réponse définitive.  C’est ainsi qu’en marge de sa prestation de serment pour assurer la deuxième partie de la transition  Mahamat Idriss Deby déclare : « Je rappelle l’urgence absolue de tenir au plus vite le référendum constitutionnel qui devrait trancher la question de la forme de l’État. »

Il assure que la deuxième phase de transition sera pleinement consacrée à la mise en œuvre des conclusions du Dialogue National Inclusif et Souverain. Le président de transition ajoute : « les recommandations de nos assises nationales sont l’unique bréviaire qui va commander toutes nos actions et particulièrement les miennes, dicter toute ma conduite et focaliser toute mon attention, durant la transition. »

Il est à rappeler que la question de la forme de l’Etat alimente les débats depuis plusieurs années. Tant dis que les uns souhaitent un Etat unitaire fortement décentralisé, d’autres tiennent fermement au fédéralisme. Le référendum à organiser permettra de trancher ce problème.