Tchad : grève sèche et illimitée du personnel contractuel de la Maison de la femme

Les personnels contractuels de la Maison de la Femme ont annoncé le 11 mai 2023, qu’ils entament une grève sèche…

Les personnels contractuels de la Maison de la Femme ont annoncé le 11 mai 2023, qu’ils entament une grève sèche et illimitée.

L’annonce a été faite à l’issue d’un point de presse organisé au siège de la structure à N’Djamena. Ils ont émis plusieurs conditions et invitent, le ministère du Genre, leur département de tutelle à intervenir. Les personnels contractuels mettent en garde les responsables de la Maison de la femme contre des potentiels  menaces contre les grévistes, visant à résilier leurs contrats.
Les grévistes revendiquent entre autres,  le versement des arriérés de salaire, la mise en place d’un syndicat, ainsi qu’une amélioration des conditions de travail, y compris le versement des cotisations à la CNPS, des avancements de salaires, de l’eau et du thé au bureau, et une augmentation du salaire des techniciens de surface à un niveau équivalent au SMIG, ainsi que l’amélioration des outils de travail.

Ils entendent poursuivre la grève jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.