Tchad : la Cascidho demande l’implication de la société civile dans l’organisation du referendum

La Coordination des Associations de la Société Civile et de Défense des Droits de l'Homme (CASCIDHO), demande au gouvernement d’impliquer…

La Coordination des Associations de la Société Civile et de Défense des Droits de l’Homme (CASCIDHO), demande au gouvernement d’impliquer la société dans l’organisation de la société civile.

L’absence de représentants de la société civile dans les commissions du Comité National d’Organisation du Référendum Constitutionnel (CONOREC) inquiète la Cascidho. Par un communiqué de presse, la coordination demande au gouvernement de corriger le tir en impliquant les acteurs de la société civile, en tant qu’entité composante des forces vives de la nation et acteur clé du Dialogue National Inclusif et Souverain. La coordination veut l’inclusion des représentants dans : « l’organe mère du CONOREC. »

La CASCIDHO regrette que, les missions dans les provinces qui se déroulent actuellement, soient exclusivement constituées des responsables du CONOREC et du nouveau Cadre National de Concertation des Partis Politiques (CNCP).

Cette sollicitation est légitime, car, elle tire son fondement des résolutions et recommandations du DNIS. Le document exige la participation inclusive de tous les acteurs socio-politiques dans tout le processus du retour à l’ordre constitutionnel.