Tchad : les Etats-Unis n’apprécient pas le rapport de la commission ad hoc

Suite au rapport de la commission ad hoc du Dialogue national inclusif et souverain publié le 28 septembre dernier, les…

Suite au rapport de la commission ad hoc du Dialogue national inclusif et souverain publié le 28 septembre dernier, les Etats-Unis se disent très préoccupés.

Le rapport de la commission ad hoc ne cesse d’être au cœur des polémiques. Cette fois, c’est l’ambassade des Etats-Unis, qui désapprouvent le rapport. Lequel prévoit que les membres du Conseil militaire de transition, présentent  leurs candidatures aux élections post-transition. La commission est aussi favorable à une prolongation de la période de transition de 24 mois et un élargissement du mandat du conseil de transition.

Face à cette situation, les Etats-Unis indiquent : « Nous avons l’intention de suivre de près le débat. Nous avons fait part de nos préoccupations à la direction du Conseil militaire de transition, partageant notre évaluation selon laquelle les recommandations de la commission constituent un monopole du pouvoir au sein de l’exécutif en place qui, s’il était adopté, mettrait en péril la transition démocratique promise au peuple tchadien. »

Les États-Unis réaffirment leur soutien aux principes énoncés dans le communiqué de mai 2021 du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, réitéré le 19 septembre 2022, qui appelle les membres du Conseil militaire de transition à respecter leur engagement de ne pas participer aux futures élections.

Ils en appellent enfin, à une transition inclusive, pacifique et rapide vers un gouvernement démocratique et dirigé par des civils.