Tchad-N’Djamena : une convention pour l’aménagement des voiries

L’entente a été signée entre le ministère des Infrastructures et la mairie de N’Djamena le 10 janvier 2023. Les voiries…

L’entente a été signée entre le ministère des Infrastructures et la mairie de N’Djamena le 10 janvier 2023.

Les voiries de N’Djamena ont une nouvelle autorisation d’aménagement et d’entretien. Le 10 janvier année courante, le ministère des Infrastructures et la mairie de N’Djamena ont signée une convention à cet effet. Cette convention de quatre ans vise à faciliter la circulation routière et à assurer la sécurité des usagers.

Avec cette signature, « tout ce qui va entrer dans l’entretien des rues de la commune reviendra à la mairie. Tout ce qui est réhabilitation des routes reviendra au ministère des infrastructures », a souligné Dr Idriss Saleh Bachar, ministre des Infrastructures.

« Ça va être très difficile d’entretenir l’ensemble des routes de la ville de N’Djamena. Au fur et à mesure, on fera de telle sorte que l’entretien revienne à 100% à la mairie », a-t-il nuancé.

En octobre 2022, concernant les conséquences des pluies, Tahir Hamid Nguilin, le ministre des Finances, du Budget et des Comptes publics disait : « pour ce qui est des préoccupations pluviales, par la construction des voiries urbaines à N’Djaména pour faciliter la circulation et le drainage des eaux, comprenant 38 Km de canaux d’évacuation, y compris des grands canaux couverts – trois (3) nouvelles stations de pompage sur le fleuve Chari en ajout aux deux (2) existants et 75 km de routes bitumées urbaines à N’Djaména dotées de lampadaires solaires ».