Tchad : le ministère de la femme célèbre les personnes âgées

Le ministère de la Femme a réuni quelques personnes du troisième âge ce mercredi 15 juin, à l’occasion de la célébration la Journée Internationale de la lutte contre la maltraitance des personnes âgées.

C’est le secrétaire général Adjoint du ministère représentant la Ministre qui a présidé la cérémonie au centre social numéro 3.

La directrice des personnes âgées, Hawa Moussa a fait l’historique de cette journée dédiée aux personnes âgées avant de souligner que ces personnes représentent 5,4% de la population totale.

Le représentant des personnes âgées Gominta Bobngar a parlé des difficultés que rencontre cette couche de la société. Il a exprimé sa reconnaissance au gouvernement du Tchad à travers le ministère en charge de la Femme d’avoir organisé cette journée qui a permis aux personnes âgées de se retrouver et d’échanger de leurs difficultés.

Le SGA du ministère, Mahamat Soungui Ahmed a précisé que le gouvernement est conscient du rôle que jouent les personnes âgées dans la culture de la paix et des valeurs traditionnelles.

Il a enfin lancé un appel à toutes les familles d’avoir une attention particulière aux personnes de 3eme âge.

Tchad : la plateforme des agents intégrés en 2020 sert un préavis de grève au gouvernement

Dans un communiqué du mardi 8 février 2022, la Plate-forme des agents des ministères de la Santé publique de la Femme, de la famille et de la petite Enfance intégrés en 2020 menace d’entrer en grève.

La Plateforme des agents intégrés en 2020 dénonce le manque de volonté du gouvernement de payer les arriérées de salaires conformément aux dispositions du pacte qui est de les verser 50% en fin Octobre et 50% en Décembre 2021. Elle accorde un délai d’une semaine au gouvernement pour satisfaire leur demande. Passé ce délai, elle envisage des actions de grandes envergures.

Ces agents de l’Etat clament que, l’heure n’est plus aux fausses promesses. Ce, après une longue durée d’attente et des démarches vaines menées auprès des syndicats d’une part et le non-respect du pacte social signé entre le gouvernement et l’Union des Syndicats du Tchad le 03 Octobre 2021 d’autre part.

Un délai d’une semaine est accordé aux départements concernés afin de verser intégralement les arriérées. Le communiqué de  préciser, jusqu’au dernier agent, à compter du mercredi 09 au 15 Février 2022. Dépassé le délai, la Plateforme en appellera à tous ses membres de cesser immédiatement le travail sur toute 1l’étendue du territoire et rester vigilants pour les actions de grandes envergures.

Tchad : lancement de la campagne « HeForShe » pour l’équité de genre

Le 12 octobre 2021, le premier ministre, Pahimi Padacké Albert a donné le coup d’envoi de la lcampagne « HeForShe ». C’est une initiative du ministère tchadien de la femme en collaboration avec ONU Femmes.

La  campagne « HeForShe » ou « Lui pour elle », vise à lutter contre les violences faites à l’égard. Ceci en les envoyant à l’école et les maintenir longtemps le plus possible, à reconnaître leur mérite. Ceci ne pourrait atteindre les résultats escomptés, sans le concours des hommes. C’est dans cette optique que les organisateurs ont jugé utile d’associer les hommes. La ministre de la femme exhorte les hommes à agir.  Une action, « avec responsabilité et intelligence dans cette quête qui est aussi la leur. »

Elle souhaite que ces derniers , aspirent à une société dans laquelle les femmes seront en sécurité et pleinement épanouies.

La ministre souhaite que : « l’implication des femmes dans les stances décisionnelles soit effective pour que la lutte contre les violences faites aux femmes portent fruits, pour que la nécessité d’équité de genre soit complètement atteinte. ». Cette volonté est partagée par le premier ministre de transition. Pahimi Padacké Albert note que des démarches ont d’ores et déjà débutées. « Nous avons instruit il y a de cela quelques semaines le respect du quota des 30% de femmes dans les instances de décision. », rappelle le premier ministre.

Tchad : le président du CMT accorde une audience à une délégation de ONU Femmes

« C’est le lieu de saluer notamment la mise en place du Conseil national de transition (CNT). Qui a dépassé les 30% de femmes dans sa composition et la parité élective dans la composition de son bureau. », souligne le patron du gouvernement de transition. L’heure est à l’union sacrée des filles et fils du Tchad, note-t-il.