Tchad : Aziz Mahamah Saleh présente le bilan de sa tournée dans les provinces

Le ministre en charge des Infrastructures, Aziz Mahamat Saleh a invité les journalistes le 12 avril 2024, pour présenter le bilan de sa tournée d’inspection des chantiers dans l’ensemble du pays.

 

Une mission ayant conduit à des visites de chantiers, des relances des travaux en arrêt et aussi aux lancements de nouveaux projets d’infrastructures dans 20 provinces parcourues. Les chantiers inspectés sont entre autres,

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑é𝒏é𝒕𝒓𝒂𝒏𝒕𝒆 𝒏𝒐𝒓𝒅, 𝒂𝒙𝒆 𝑫𝒋𝒆𝒓𝒎𝒂𝒚𝒂-𝑴𝒂𝒔𝒔𝒂𝒈𝒖𝒆𝒕 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒓𝒐𝒖𝒕𝒆 𝒕𝒓𝒂𝒏𝒔𝒔𝒂𝒉𝒂𝒓𝒊𝒆𝒏𝒏𝒆 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒓𝒐𝒖𝒕𝒆 𝑵𝒈𝒐𝒖𝒓𝒂 – 𝑵𝒅𝒋𝒂𝒎é𝒏𝒂 𝑩𝒊𝒍𝒂𝒍𝒂 – 𝑨𝒕𝒊 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒔𝒖𝒓 𝒍’𝒂𝒙𝒆 𝑨𝒃é𝒄𝒉é – 𝑨𝒃𝒐𝒖𝒈𝒐𝒖𝒍𝒆𝒎 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒃𝒊𝒕𝒖𝒎𝒂𝒈𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒓𝒐𝒖𝒕𝒆 𝑴𝒐𝒏𝒈𝒐 – 𝑨𝒃𝒐𝒖𝒅𝒆ï𝒂 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝒑𝒐𝒏𝒕 𝑩𝒐𝒏𝒈𝒐𝒓 – 𝒀𝒂𝒈𝒐𝒖𝒂 ;

– 𝑳𝒂 𝒗𝒊𝒔𝒊𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒍’𝒂𝒙𝒆 𝑲𝒚𝒂𝒃é-𝑺𝒊𝒏𝒈𝒂𝒌𝒐 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒍𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑𝒉𝒂𝒔𝒆 𝟐 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝑭𝒂𝒚𝒂 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝑫𝒐𝒃𝒂 ;

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝑩𝒐𝒏𝒈𝒐𝒓

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝑺𝒂𝒓𝒉, 𝒓𝒆𝒍𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒖 𝒄𝒉𝒂𝒏𝒕𝒊𝒆𝒓

– 𝑳𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒓𝒐𝒖𝒕𝒆 𝑫𝒋𝒐𝒖𝒎𝒂𝒏𝒆 – 𝑳𝒂ï ;

– 𝑽𝒊𝒔𝒊𝒕𝒆 𝒅𝒖 𝒔𝒕𝒂𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝑩𝒐𝒏𝒈𝒐𝒓 ;

– 𝑽𝒊𝒔𝒊𝒕𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒄𝒉𝒂𝒏𝒕𝒊𝒆𝒓𝒔 à 𝑭𝒂𝒚𝒂 (𝑯ô𝒕𝒆𝒍 𝟑 𝑬𝒕𝒐𝒊𝒍𝒆𝒔, 𝒎𝒂𝒓𝒄𝒉é 𝒎𝒐𝒅𝒆𝒓𝒏𝒆, 𝒉ô𝒑𝒊𝒕𝒂𝒍 𝒑𝒓𝒐𝒗𝒊𝒏𝒄𝒊𝒂𝒍…)

– 𝑽𝒊𝒔𝒊𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒍’𝑯ô𝒕𝒆𝒍 𝒎𝒐𝒅𝒆𝒓𝒏𝒆 𝒅’𝑨𝒎𝒕𝒊𝒎𝒂𝒏𝒆

Pour le lancement de nouveaux projets

– 𝑳𝒂𝒏𝒄𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅𝒆 𝑴𝒐𝒏𝒈𝒐 ;

– 𝑳𝒂𝒏𝒄𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆 𝒖𝒓𝒃𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒅’𝑨𝒎𝒅𝒋𝒂𝒓𝒂𝒔𝒔 ;

– 𝑰𝒏𝒂𝒖𝒈𝒖𝒓𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝟑 𝒃𝒍𝒐𝒄𝒔 𝒃â𝒕𝒊𝒎𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒂𝒖 𝒔𝒆𝒊𝒏 𝒅𝒆 𝒍’𝑼𝒏𝒊𝒗𝒆𝒓𝒔𝒊𝒕é 𝒅𝒆 𝑴𝒐𝒖𝒏𝒅𝒐𝒖

Les travaux sur la pénétrante nord de N’Djamena ; la route Kélo-Pala, les travaux de voirie urbaine à N’Djamena et Doba ; le projet de bitumage de la route Pala-Kélo ; l’exercice des missions de contrôle sur les chantiers entre autres sont les questions posées par les journalistes.

Répondant aux questions, en ce qui concerne les travaux de la pénétrante nord, axe Goudji-Djermaya, où des cas d’accidents sont enregistrés quasi quotidiennement et les travaux ne semblent pas être finalisés d’ici le début de la saison des pluies, le ministre Aziz Mahamat Saleh de rassurer sur le déroulement des travaux. Le retard causé est suite à un nouveau dimensionnement de la chaussée et que l’entreprise SOGEA_SATOM en charge des travaux sur cet axe est appelée à revêtir 10Km d’ici le mois de juin pour permettre une mobilité dans la partie urbaine du projet. Pour les cas d’accidents, l’ouverture des déviations sera faite pour permettre aux usagers une facile mobilité, laisse entendre le Ministre.

Pour le cas des missions de contrôle déployés sur les chantiers, le ministre reconnait les failles de certaines missions de contrôle tout en déplorant des accointances avec les entreprises. Des comportements de ces dernières ayant des répercussions sur la qualité des ouvrages.

Concernant la route Kélo-Pala, les travaux de la traversée sont en cours dans la ville de Pala et le Ministre rassure que les techniciens de son département ainsi que les partenaires s’activent pour la matérialisation du projet.

Le cas du village Amleyouna, dans la province du Ouaddaï, où le ministre cite comme cas exemplaire, les villageois ont accepté de ne percevoir aucune compensation pour la libération de l’emprise traversant leur localité. Les habitants de ce village se situant sur la route Abéché-Abougoulem ont reconnu qu’après le passage de cette route, c’est le développement de leur localité qui s’en suivra.

Tchad : la campagne présidentielle a effectivement démarré

En vue de l’élection présidentielle du 06 mai 2024 au Tchad, les différents candidats en lice ont commencé à dévoiler leurs programmes et projets politiques devant les électeurs et dans les médias.

 

Comme le prévoit le chronogramme de l’élection présidentielle post-transition, la campagne présidentielle a effectivement démarré le 14 avril 2024. La mouvance est plus forte à N’Djaména, la capitale. Les candidats et leurs équipes organisent des activités pour convaincre les électeurs de voter pour eux. Cela comprend des discours, des publicités, des rencontres avec les électeurs et d’autres stratégies pour promouvoir leur programme politique et gagner leur soutien.

A N’Djaména, les deux grandes figures, le président de transition et son premier ministre ont drainé des foules dès leurs premières apparitions. Mahamat Idriss Deby Itno a opté pour un meeting à la place de la Nation. Succcès Masra quant à lui a démarré avec une caravane dans quelques quartiers de la cité capitale.

Le candidat de la Coalition pour un Tchad Uni, Mahamat Idriss Deby Itno a fait plusieurs promesses et entend respecter ses engagements. « Si vous m’avez choisi le 06 mai prochain, je réaliserai mes projets de société. J’ai pris un engagement devant vous et devant Dieu », déclare l’actuel président de transition. Il promet de rendre l’eau et l’énergie disponible pour tous, la création de plus d’emplois la formation des jeunes et la lutter contre la vie chère entre autres.

Le candidat Succès Masra à travers ses supports de communication, dit placer l’humain au centre de son projet. « Notre logo comporte un homme, une femme et un enfant parce que nous plaçons l’humain au-dessus de tout c’est le développement humain le cœur notre projet. C’est pour cela que nous allons gagner avec le Peuple », explique les Transformateurs.

Succès Masra va commercer sa campagne dans la partie septentrionnelle du pays Abeche, Mangalme,Mongo,Ati du 19 au 22 avril.

La rupture

Après avoir constaté l’arsenal logistique, sécuritaire et même financier des candidats Mahamat Idriss Deby et Succès Masra, le candidat du Parti Reformiste, Yacine Abderamane Sakine interpelle l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE). La direction de campagne du candidat dénonce l’utilisation des moyens de l’État par certains candidats au détriment des autres. « Pire, certains sont bardés des agents de défense et de sécurité et d’autres aucunement », déplore la formation politique. Le parti Réformiste demande à l’organe en charge des élections de prendre toutes les dispositions nécessaires pour corriger « cette injustice et de permettre à tous les candidats de compétir équitablement.» Yacine Abderamane Sakine annonce que sa campagne débute le 18 avril 2024 à Goz Beïda.

Tchad : une pluie torrentielle cause des dégâts humains et matériels à Miandoum

La pluie qui s’est abattue dans le canton de Miandoum dans la province du Logone oriental a causé la mort d’au moins une personne, de nombreux blessés et de forts dégâts matériels.

 

Plusieurs ménages sont abris à Miandoum depuis la pluie torrentielle du 9 avril. Les villages de Meurmeouel et Kairati ont lourdement été affecté suite aux fortes précipitations. Le bilan actuel des dégâts fait état d’un mort, 16 blessés, 501 habitations détruites, 123 arbres déracinés et 168 sacs de céréales submergés par les eaux.

L’évaluation des dégâts a été faite par les membres du comité de veille de la commune de Miandoum, de concert avec l’agent mobilisateur.

De leur côté, les autorités administratives et coutumières lancent un appel urgent au gouvernement, aux ONG et à toute personne désireuse d’aider, pour soutenir les victimes.

Tchad : le journaliste Mbaiguerem Tordom Evariste n’est plus

La presse tchadienne en deuil. Ce matin du 11 avril 2024, l’on annonce le décès du journaliste Mbaiguerem Tordom Evariste. D’après les premières informations, il serait mort dans des circonstances troubles.

Ancien collaborateur de la radio Vision FM et ayant officié pour radio Arc-en-ciel et la radio nationale, le corps inerte de Mbaiguerem Tordom Evariste a été découvert ce jour dans le carré 3 de Moursal dans le 6eme arrondissement de N’Djamena.

Des précisions exactes sur les causes de sa mort n’ont pas encore été déterminées. D’après Tchadinfos, des traces de sang sont visibles sur son corps. « Selon des témoins sur place, il se serait battu avec des inconnus et s’est rendu chez ses parents au quartier Moursal, dans le carré 3. Il a demandé juste une natte pour se coucher et tôt ce matin, c’est le corps sans vie qui a été retrouvé sur la natte. », Ajoute le média en ligne.

La police du 6ème arrondissement est arrivée pour le constat en attendant l’ordre du procureur pour déposer le corps à la morgue.

 

Masra utilise la société « Scribe Strategy and Advisors » pour écarter Déby de son chemin

Dans les prochaines élections présidentielles tchadiennes, dont la première phase se tiendra le 6 mai prochain, le Premier ministre tchadien Succès Masra est considéré comme l’un des dix candidats les plus forts dont le dossier de candidature a été récemment accepté par le Conseil constitutionnel, en raison de sa grande popularité dans le pays, sans oublier que c’est lui qui a pu pousser, le peuple tchadien pour manifester le 20 octobre 2022 contre le président de l’actuelle période de transition, Mahamat Idriss Déby, lorsque ce dernier a prolongé la période de transition de 18 mois supplémentaires.

Il convient de rappeler qu’après les événements d’octobre 2022, Masra s’est caché dans l’ambassade américaine, qui a organisé ses documents de voyage et lui a accordé l’asile à Washington, ce qui n’a pas été sans compensation, selon l’avis de nombreux experts. Aux États-Unis d’Amérique, Masra a rencontré de hauts responsables américains, où il a convenu avec eux de faire pression sur le gouvernement de transition pour qu’il organise son retour au Tchad et sa réentrée dans le monde politique, et pourquoi pas prendre la présidence de la république.

Le 16 mai 2023, pour sa rencontre avec des responsables de la Maison Blanche et du Congrès, Masra a sollicité l’aide d’une société américaine appelée « Scribe Strategy & Advisors », spécialisée dans la fourniture de conseils stratégiques à ses clients et dans leur aide à communiquer avec les agences gouvernementales qui leur ouvrent des opportunités pour atteindre les objectifs souhaités, car l’entreprise entretient des relations étroites et majeures avec de nombreux dirigeants politiques, chefs d’entreprise, académiciens, élites d’opinion et décideurs dans de nombreux pays du monde, y compris les États-Unis.

Joseph Szlavik, le fondateur de la société qui l’a fondée en 1992, exerce une grande influence au sein de l’administration américaine et du Congrès, puisqu’il a précédemment servi à la Maison Blanche sous la première administration Bush en tant qu’analyste politique au Bureau du développement politique et en tant que coordinateur du Bureau des affaires du Cabinet et du Bureau des affaires législatives, où il a développé une connaissance approfondie du fonctionnement interne de la Maison Blanche, du Congrès et de divers départements du pouvoir exécutif. Par la suite, Szlavik a occupé le poste d’assistant spécial dans le Bureau du Service des douanes des États-Unis.

Des informations de sécurité ont été reçues indiquant que Masra a demandé à la société « Scribe Strategy and Advisors » de collecter des informations sur les parties qui ont réprimé les manifestants au Tchad le 20 octobre 2022 et de soumettre le dossier de cette affaire à la Cour internationale de Justice afin pour condamner les autorités de transition au Tchad, dirigées par Déby.

Par ailleurs, suite à l’assassinat du chef du parti d’opposition « PSF », Yaya Dillo, Masra a demandé à la même société d’ouvrir une enquête approfondie sur cette affaire et d’ajouter le dossier de l’assassinat de Dillo à l’affaire de la répression des manifestants comme preuve concluante devant la Cour internationale de Justice afin de condamner Déby pour crime contre l’humanité et répression de la liberté d’expression dans le pays.

Des sources de sécurité tchadiennes ont ajouté que Masra avait conclu des accords pour importer des armes lourdes au Tchad par l’intermédiaire de la même société, cette société étant également spécialisée dans l’influence dans le domaine des industries de sécurité et de défense aux États-Unis d’Amérique. Ce dernier a également rencontré le 18 mars le chef d’état-major de l’armée tchadienne, Abakar Abdelkerim Daoud, et plusieurs généraux, afin de leur faire une offre attractive pour se tenir à ses côtés lors de la prochaine période électorale et renverser le président de la période de transition tchadienne, ce qui a été rejetée par le chef d’état-major, le général Abakar, avertissant les autres généraux des conséquences d’une conspiration avec Masra contre Déby.

De nombreux experts politiques et sécuritaires estiment que le but de cette mesure prise par Masra est d’assurer sa victoire aux prochaines élections et d’écarter de la route son seul concurrent, Déby, de diverses manières, soit en l’impliquant dans l’affaire des assassinats de manifestants et l’assassinat de Yaya Dillo, ou en se retournant contre lui avec l’aide de généraux de l’armée tchadienne, ou en semant le chaos en soutenant avec des armes des mouvements armés tels que le FACT et d’autres.

La Ligue Tchadienne des Droits des Femmes et l’Association Avocats pour Tous s’engagent à travailler ensemble

Une Convention de collaboration a été signée le 06 avril 2024, entre Ligue Tchadienne des Droits des Femmes et l’Association Avocats pour Tous (APT).

D’après la Ligue Tchadienne des Droits des Femmes, ce partenariat marque un pas significatif vers l’accès à une assistance juridique et judiciaire équitable pour les victimes les plus vulnérables de la société tchadienne. Elle laisse entendre qu’elle a longtemps œuvré pour promouvoir l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et la lutte contre toutes les formes de violences basées sur le genre.

« Cependant, notre engagement n’a jamais été aussi fort que lorsqu’il s’agit de garantir que les voix des victimes soient entendues et que la justice soit rendue. »

Pour la Ligue, l’expertise juridique de l’Association Avocats pour Tous et leur engagement envers les droits de l’Homme sont des atouts inestimables dans la quête commune de la justice.

« Ensemble, nous nous engageons à fournir une assistance juridique et judiciaire efficace et sans faille aux victimes, en veillant à ce qu’elles puissent exercer leurs droits fondamentaux dans le respect et la dignité. »

Les deux entités entendent travailler main dans la main pour faire en sorte que la loi ne soit pas seulement un concept abstrait, mais une force tangible au service de ceux qui en ont le plus besoin. « Nous aspirons à ce que ce partenariat devienne un exemple inspirant de collaboration et de solidarité dans notre communauté », souligne les responsables de la Ligue Tchadienne des Droits des Femmes.

Tchad : en raison de l’Eid Al Fitr la journée du mercredi déclaré fériée

Le président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Dr Mahamat Khatir Issa annonce que l’Eid Al Fitr sera célébr le mercredi 10 avril 2024.

 

Pour permettre aux fidèles musulmans de céleber la fête de l’AID EL FITIR, la journée du mercredi 10 avril 2024, est déclarée fériée et chômée sur l’ensemble du territoire national.

Cette décision du ministre de la Fonction publique, Abdoulaye Mbodou Mbami est conforme à l’article 1er du Décret N° 413/PR/MFPTEM/97 du 30 septembre 1997, portant révision de la liste et du régime des jours fériés et chômés.

Le février concerne les travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé, précise le ministre.

Tchad : les employés du CECOQDA servent un préavis de grève

Après une assemblée générale tenue le 04 avril 2024, les employés du Centre de contrôle de qualité des denrées alimentaires (CECOQDA), déposent un préavis de grève allant du 8 au 16 avril.

La cellule syndicale du CECOQDA a déposé un préavis de grève. Une mesure qui vise à lutter contre, traitement inhumain et dégradant infligé par la Direction Générale, apprend-on. A l’issue de l’assemblée générale, les travailleurs de cette structure ont indiqué que, toutes les revendications portées auprès de la hiérarchie sont restées sans suite. D’où l’annonce d’un préavis de grève de 6 jours ouvrables, allant du lundi 8 avril au mardi 16 avril 2024. Si rien n’est fait dans cet intervalle ; la cellule syndicale entamera une grève sèche et illimitée jusqu’à ce que les revendications suivantes soient satisfaites.
Les revendications portent entre autres sur, les avancements du personnel et rappel des arriérés d’avancements pour les années 2023 et 2024 à l’ensemble du personnel concerné. Ainsi que, paiement sans conditions des arriérés de CNPS pour les années 2013 à 2019, et 2023 ; du premier trimestre de 2024 et le paiement sans conditions des arriérés des 13èmes de salaires conformément au pacte social établi par le gouvernement.

Les grévistes exigent également les primes de risque aux personnels d’appui et la révision mensuelle de la prise en charge sanitaire de tout le personnel, le rappel des reliquats de carburant et de subsistance alimentaire de désintoxication de l’année 2023 et 2024. Ainsi que la revalorisation salariale pour faire face à la cherté de la vie.

Tchad : les candidats à la présidentielle signent le Code de bonne conduite

Quelques candidats à l’élection présidentielle du 06 mai prochain se sont rencontrés le 6 avril 2024, au siège dans l’enceinte de l’Agence nationale de gestions des élections (ANGE).

 

Les candidats à la présidentielle ont signé le code de conduite de l’ANGE. En signant ce code, les candidats affirment leur engagement envers les principes essentiels de respect mutuel entre concurrents et de rejet de toute forme de violence. Il s’agit d’un véritable pacte de confiance entre les candidats et la population.

« L’ANGE œuvre pour un processus électoral paisible et équitable tout en saluant l’engagement des candidats à maintenir un climat serein tout au long de cette période cruciale pour notre nation. »

Tchad : le parti du Pasteur Moyade Naredoum apporte son soutien à Succès Masra

Le parti Alliance pour la Démocratie, l’Intégrité et la Liberté (ADIL) a décidé à l’issue de son premier Congrès organisé le 06 avril 2024, d’apporter son soutien aux Traansformateurs à la présidentielle du 6 mai.

 

Le président du parti ADIL, le Pasteur Moyade Naredoum a annoncé solennellement qu’il s’engage à soutenir la candidature de Masra Succès, leader et candidat du parti Les Transformateurs, pour l’élection présidentielle du 6 mai 2024. Le leader explique que, sa formation politique n’a pas présenté de candidat parce que les conditions dans tout le processus de la transition ne sont pas réunies pour une élection transparente et crédible.

A la suite de Pasteur Moyade Naredoum, Koumoukoï Samane Dana, président du comité d’organisation du congrès a décliné les objectifs. « Nous aurons le privilège de débattre des grandes questions qui touchent notre pays et notre parti. Nous nous pencherons sur les moyens de renforcer la démocratie au Tchad, de lutter contre la pauvreté et l’insécurité, et de promouvoir le développement durable.»