Investi président de la 5e République au Tchad : Mahamat Idriss Deby fait de grandes promesses

Il a prêté serment ce jeudi 23 mai 2024, devant les membres de la Conseil constitutionnel. Mahamat Idriss Deby devient ainsi, le tout premier président de la 5ème République du Tchad.

Déclaré élu par l’organe en charge des élections et confirmé par le Conseil constitutionnel. Mahamat Idriss Deby vient de prendre les engagements en qualité de premier président de la République du Tchad. Il devient officiellement le premier président de la 5ème république au Tchad. Dans son allocution, il a fait la promesse de défendre l’intérêt du Tchad avec force et conviction. Un engagement pris devant de nombreux invité. Au rang desquels, une quinzaine de chef d’Etats et des représentants diplomatiques.

Mahamat Idriss Deby s’engage également en matière de bonne gestion et d’orthodoxie financière, à : « réduire le train de vie de l’État, à accentuer la lutte contre les détournements et la corruption, à renforcer les contrôles et les restrictions des circuits de recettes et de dépenses, ainsi que les mécanismes de passation des marchés publics». Il entend également consacrer 70% des dépenses publiques à l’amélioration de l’accès à l’éducation, à l’eau, la santé, à l’énergie et à la souveraineté alimentaire.

« Je réaffirme mon engagement à faire la promotion des femmes dans la fonction publique et les jeunes à la dimension de leur mérite », déclare-t-il sur son pupitre.

« Les élections législatives, sénatoriales et municipales seront organisées dans les meilleurs délais », promet le chef de l’Etat tchadien.

 

Mahamat Idriss Deby reçoit les félicitations de Paul Biya pour son élection

Le président camerounais, Paul Biya a adressé le 22 mai 2024, un télégramme au nouveau président tchadien nouvellement élu, Mahamat Idriss Deby Itno.

 

Elu à l’issue du scrutin du 6 mai 2024, Mahamat Idriss Deby, premier  président de la Vème république au Tchad a reçu des félicitations de plusieurs chefs d’Etats. Le dernier en date est celui du président de la République du Cameroun, Paul Biya.

Tchad : Mahamat Idriss Deby rend hommage aux électeurs rendus aux urnes le 6 mai

Au lendemain de l’élection présidentielle qui marque la fin de la transition, Mahamat Idriss Deby, candidat de la coalition pour un Tchad Uni, rend hommage aux électeurs.

 

« Alors que le processus de transition vit ses derniers jours avec la phase électorale ultime en cours, je tiens à prendre un moment pour rendre un hommage mérité au peuple tchadien qui s’est rendu dans les urnes en masse et dans le calme afin de désigner son dirigeant.

Cette sérénité cristallise à merveille la maturité démocratique du peuple souverain du Tchad.

J’exprime ma profonde gratitude envers les membres de l’ANGE, les observateurs, les délégués, les organisations de la société civile, les bénévoles, les journalistes, les candidats et tous les acteurs impliqués dans cette belle réussite.

En ma qualité de chef suprême des armées, j’adresse une mention spéciale aux Forces de Défense et de Sécurité pour avoir su et pu assurer l’ordre et la sécurité. Elles ont veillé jour et nuit sur la sécurité partout dans notre pays et à toutes ses frontières.

Cela sans oublier les efforts sécuritaires exceptionnels fournis pour assurer la sécurité des meetings, des votants, des acteurs impliqués et de l’ensemble des candidats individuellement et collectivement.

Vivement que cet état d’esprit puisse prévaloir jusqu’à la fin du processus électoral et que cela puisse constituer un tournant en matière d’enracinement de la culture démocratique au Tchad. »

 

Tchad : campagne présidentielle, Mahamat Idriss Deby tient son premier meeting à Sarh

Le candidat de la Coalition pour un Tchad Uni, Mahamat Idriss Deby Itno et ses équipes sont à Sarh, chef-lieu de la province du Moyen Chari, ce lundi 22 avril 2024, pour la campagne présidentielle.

Après N’Djamena, Abéché, Ati, Mongo, Moussoro et Mao, l’équipe de campagne du candidat de la Coalition pour un Tchad Uni, Mahamat Idriss Deby Itno, dépose ses valises à Sarh. Plusieurs personnes ont été mobilisées pour la circonstance et la ville est fortement militarisée.

Devant les nombreuses personnes mobilisées depuis le matin, le candidat-président va décliner son projet et son programme pour un Tchad qu’il entend gouverner après la transition.

Dans son message dans les circonscriptions précédéntes, Mahamat Idriss Deby a invité les électeurs à être prêts à concrétiser la démonstration en votes le 06 Mai et à présenter au monde un Tchad plus fort que jamais.

La ville de Sarh marque la 6ème étape de la tournée du candidat de la coalition pour un Tchad uni.

Tchad : la campagne présidentielle a effectivement démarré

En vue de l’élection présidentielle du 06 mai 2024 au Tchad, les différents candidats en lice ont commencé à dévoiler leurs programmes et projets politiques devant les électeurs et dans les médias.

 

Comme le prévoit le chronogramme de l’élection présidentielle post-transition, la campagne présidentielle a effectivement démarré le 14 avril 2024. La mouvance est plus forte à N’Djaména, la capitale. Les candidats et leurs équipes organisent des activités pour convaincre les électeurs de voter pour eux. Cela comprend des discours, des publicités, des rencontres avec les électeurs et d’autres stratégies pour promouvoir leur programme politique et gagner leur soutien.

A N’Djaména, les deux grandes figures, le président de transition et son premier ministre ont drainé des foules dès leurs premières apparitions. Mahamat Idriss Deby Itno a opté pour un meeting à la place de la Nation. Succcès Masra quant à lui a démarré avec une caravane dans quelques quartiers de la cité capitale.

Le candidat de la Coalition pour un Tchad Uni, Mahamat Idriss Deby Itno a fait plusieurs promesses et entend respecter ses engagements. « Si vous m’avez choisi le 06 mai prochain, je réaliserai mes projets de société. J’ai pris un engagement devant vous et devant Dieu », déclare l’actuel président de transition. Il promet de rendre l’eau et l’énergie disponible pour tous, la création de plus d’emplois la formation des jeunes et la lutter contre la vie chère entre autres.

Le candidat Succès Masra à travers ses supports de communication, dit placer l’humain au centre de son projet. « Notre logo comporte un homme, une femme et un enfant parce que nous plaçons l’humain au-dessus de tout c’est le développement humain le cœur notre projet. C’est pour cela que nous allons gagner avec le Peuple », explique les Transformateurs.

Succès Masra va commercer sa campagne dans la partie septentrionnelle du pays Abeche, Mangalme,Mongo,Ati du 19 au 22 avril.

La rupture

Après avoir constaté l’arsenal logistique, sécuritaire et même financier des candidats Mahamat Idriss Deby et Succès Masra, le candidat du Parti Reformiste, Yacine Abderamane Sakine interpelle l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE). La direction de campagne du candidat dénonce l’utilisation des moyens de l’État par certains candidats au détriment des autres. « Pire, certains sont bardés des agents de défense et de sécurité et d’autres aucunement », déplore la formation politique. Le parti Réformiste demande à l’organe en charge des élections de prendre toutes les dispositions nécessaires pour corriger « cette injustice et de permettre à tous les candidats de compétir équitablement.» Yacine Abderamane Sakine annonce que sa campagne débute le 18 avril 2024 à Goz Beïda.

Tchad : Mahamat Idriss Deby préside une réunion de sécurité

Le président tchadien de la transition, Mahamat Idriss Deby a présidé une réunion consacrée à la sécurité le jeudi 04 avril 2024.

Il s’agit d’une session extraordinaire au cours de laquelle le chef de l’État a ordonné une mobilisation exceptionnelle de tous les corps de sécurité à l’approche de la fête de fin de Ramadan et des prochaines étapes du processus électoral. La fête de fin de ramadan, cette année, est accompagnée par d’autres événements relevant du calendrier électoral. Des circonstances qui, du point de vu sécuritaire, sont des moments de grande vigilance.

Une évaluation de la situation sur le plan national a été faite. Des cas de vols, braquages et des conflits intercommunautaires dans quelques villes du Tchad menaçant la quiétude des citoyens par endroit ont été relevés. Une situation qui a amené le président de Transition, au regard des enjeux à venir, à ordonner une mobilisation exceptionnelle de toutes les forces de défense et de sécurité intérieure. « De ce fait, ces forces seront mises en alerte et des plans opérationnels seront rapidement élaborés et mis en exécution », informe le ministre de la Sécurité publique et l’Immigration, Charfadine Margui.

Les responsables sécuritaires sont appelés à redoubler d’efforts pour que la tranquillité, la quiétude et l’ordre public ne soient troublés d’aucune manière.

Coopération : Mahamat Idriss Deby reçoit en audience le ministre britannique pour le développement

Le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, a reçu le 27 mars 2024, le ministre d’État pour le Développement et de l’Afrique du Royaume Uni, Andrew Mitchel.

 

Les deux hommes ont discuté de la la coopération bilatérale et la question soudanaise avec en point d’orgue la situation des réfugiés soudanais installés au Tchad et l’exploration des opportunités de coopération. Le ministre britannique a fait état du renforcement des liens de coopération entre son pays et le Tchad. C’est d’ailleurs, le tout premier membre du gouvernement britannique en fonction à visiter le Tchad.

Avec le président tchadien, la délégation de Grande Bretagne a également examiné. La possibilité de parvenir à un cessez-le-feu et une solution politique à la crise au Soudan.

Le rôle que joue le Tchad pour le retour à la paix dans ce pays et ses efforts sur le plan humanitaire ont été appréciés par le ministre d’Etat Andrew Mitchel qui doit effectuer une visite de reconnaissance dans l’Est du Tchad pour mieux s’imprégner des réalités dans lesquelles se trouvent les réfugiés à un moment extrêmement difficile où la tendance baissière des financements impacte sérieusement l’assistance humanitaire laissant craindre une dégradation avancée, voire une catastrophe humanitaire, rapporte la présidence du Tchad.

Les membres de la direction de campagne du candidat de la Coalition pour Un Tchad Uni connus

Mahamat Idriss Deby Itno, président de la Coalition pour Un Tchad Uni connus, a nommé le 25 mars, les membres du directoire de sa campagne pour l’élection du 6 mai 2024.

 

Plusieurs noms de ministres en fonction et des personnalités connus meublent la liste de la trentaine désignée à la direction nationale de campagne du candidat de la Coalition pour Un Tchad, Mahamat Idriss Deby Itno. L’équipe est chapeautée par Mahamat Zen Bada, directeur national de la campagne.

 

La direction nationale de campagne est composée comme suit :

 

✓ Directeur National de Campagne : MAHAMAT ZEN BADA

Directeur National de Campagne 1er Adjoint: TOPONA CELESTIN Directeur National de Campagne 2ème Adjoint: MAHAMAT ASSILECK HALATA

Directeur National de Campagne 3ème Adjoint: Mme NDOLONODJI ALIXE NAIMBAYE

Rapporteur Général : IDRISS SALEH BACHAR

Rapporteur Général 1er Adjoint: GAMBAYE NDJEGOLTAR NDJERAKOR

✓ Rapporteur Général 2ème Adjoint: MAHAMAT ANNADIF YOUSSOUF

✓ Rapporteur Général 3ème Adjoint: SITINA ABDELMADJID HAGGAR

 

✓ Chargé de la Communication: AMINA PRISCILLE LONDOH

✓ Chargé de la Communication 1er Adjoint: HASSANE BOUYEBRI

✓ Chargé de la Communication 2ème Adjoint: SALEH BOURMA

✓ Chargé de la Communication 3eme Adjoint: FRANCOIS DJEKOMBE

✓ Chargé de la Communication 4ème Adjoint: MOUSTAPHA HASSAN TCHONAÏ

✓ Chargé de la Logistique : CHOUKOU KOSSO

✓ Chargé de la Logistique 1er Adjoint: ABBA DJDDA MAMAR

✓ Chargé de la Logistique 2ème Adjoint: HASSAN AHMAT PATCHA

✓ Chargé de la Logistique 3ème Adjoint: KLAKO KARAMEGA

✓ Chargé de la Logistique 4ème Adjoint: BRAHIM GOUKOUNI

✓ Chargé du vote des électeurs nomades: MAHAMAT BECHIR OKORMI

✓ Chargé du vote des électeurs nomades 1er Adjoint: OUSMANOU AMADOU BAKARY

✓ Chargé du vote des électeurs nomades 2ème Adjoint: ZAKARIA MAHAMAT SALEH

✓ Chargé du vote des électeurs nomades 3ème Adjoint: MAHAMAT ALKABACK DJIBRINE

✓ Chargé des Bureaux de soutien : ABAKAR ROZI TEGUIL

✓ Chargé des Bureaux de soutien Adjoint: IZEDINE SOULEYMANE

✓ Chargé du vote des tchadiens de l’étranger: LAOUKEIN KOURAYO MEDAR

✓ Chargé du vote des tchadiens de l’étranger adjoint: ALIO ABDOULAYE IBRAHIM

✓ Trésorier Général : IDRISS YOUSSOUF BOY

✓ Trésorier Général 1er Adjoint: BEN ALI ABBO

✓ Trésorier Général 2ème Adjoint: SALAHADINE ABDRAMANE BOURDAMI

 

Conseillers:

  1. SADJIMA DOUNIA
  2. MAHAMAT DAOUD ABDERAMAN
  3. MAHAMAT SALEH ABDELDJELIL
  4. HAMID MAHAMAT DAHALOP
  5. KONOU DJIMET
  6. AMOULA TOUA ROBERT GOLBET
  7. AHMAT ABDOULAYE OGOUM
  8. MONIQUE NGARABAYE
  9. KOSMADJI MERCI
  10. ALI ADOUM MANNANY
  11. OUSMANE MOUSSA GNA
  12.  ABDELMANNANE KHATAB
  13. BOUKAR MICHEL
  14. FATIME BOUKAR KOSSEI
  15. IREINE DAMNODJI

Lire aussi : Tchad : Mahamat Idriss Deby met en marche la machine pour la campagne électorale

Tchad : 8 mars 2024, Mahamat Idriss Deby adresse un message aux femmes

A l’occasion de la Journée internationale des femmes célébrée le 8 mars, le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby Itno formule un message de soutien et d’appel au travail.

 

« Au matin de ce 8 mars 2024, je voudrais saluer vivement l’apport de la femme tchadienne dans la construction et la consolidation de la paix, de l’unité et de la cohésion sociale dans notre cher et beau pays.

Je tiens également à renouveler mon soutien inconditionnel aux nobles causes féminines, notamment celles en relation avec leur quête quotidienne d’équité, de justice, de respect et d’émancipation.

Nous devons travailler ensemble pour éliminer les violences auxquelles elles sont confrontées, mais aussi, promouvoir dans une large mesure, le rôle et la place de femme dans notre société et garantir que chacune d’entre elles puisse réaliser son plein potentiel, dans un Tchad uni, prospère et havre de paix.

Joyeuse Journée internationale de la femme. » Mahamat Idriss Deby, président de transition.

 

 

Tchad : Mahamat Idriss Deby, candidat à la prochaine élection présidentielle

Il a été investi le 02 mars 2024, par la coalition “Tchad uni”. C’est sous la bannière de cette organisation de 221 partis politiques que le président de transition se présentera pour la première fois à une présidentielle.

 

En vue de l’élection présidentielle prévue le 6 mai 2024, Mahamat Idriss Deby a été investi par la coalition ‘’Tchad Uni’’. « Après une sereine et profonde réflexion, j’ai décidé de donner suite au choix que vous avez porté sur notre modeste personne comme candidat de la Coalition pour

un Tchad Uni », déclare Mahamat Idriss Deby.

« Plus de 200 partis politiques et plus de 1000 organisations de la société civile, vous avez été des milliers à me solliciter pour appeler à ma candidature à l’élection présidentielle » ; poursuit-il

« Je ne faillirai pas car si le Peuple arrive à nous accorder sa confiance, nous allons être comme une étoile solitaire dans la nuit du doute. Nous allons porter, ensemble, les aspirations les plus profondes et les plus communes de tous les tchadiens. Je ne lésinerai sur aucun moyen pour promouvoir une gouvernance juste, équitable et efficace au servir du développement du Tchad et du bien-être des Tchadiens. », Mahamat Idriss Deby

 

Tchad : le président de transition accorde une audience au premier ministre du Niger

En visite de Tchad, le premier ministre nigérien, Ali Mahamane Lamine Zeine, a été reçue en audience ce lundi 26 février 2024, par le président de transition, Mahamat Idriss Deby.

 

Les dernières évolutions au 𝐍𝐢𝐠𝐞𝐫, l’approfondissement et la diversification des liens de coopération entre les deux pays ainsi que la sécurisation des frontières communes, sont entre autres les sujets abordés au cours des échanges.

C’était en présence du ministre d’État, Ministre des Affaires étrangères et des Tchadiens de l’Étranger, l’ambassadeur, Mahamat Saleh Annadif et des proches collaborateurs du chef de l’Etat.

Tchad : vandalisme à la Cour Suprême, le président de transition instruit de retrouver les coupables

D’après des informations abondamment relayées ce 19 février 2024, le président de la cour suprême Samir Adam Annour, a fait l’objet d’une attaque physique à son bureau. Les locaux ont été vandalisés.

 

Les auteurs de cette agression demeurent jusqu’ici inconnus et introuvables, apprend-on. Alerté, le garant des institutions condamne l’acte et invite le travailler à retrouver les personnes impliquées.

Sur sa page Facebook, Mahamat Idriss Deby écrit : « J’ai été informé ce matin de l’agression perpétrée contre la personne du président de la Cour Suprême et d’actes de vandalisme et de violence commis par des individus dans les locaux de la Cour Suprême.

Cette atteinte lâche et grave de la plus haute institution judiciaire de notre pays est une atteinte à la République.

Je condamne ces actes qui m’interpellent en ma qualité de garant des institutions de la République.

Le Gouvernement doit prendre pleinement et entièrement ses responsabilités pour retrouver les coupables et leurs appliquer la rigueur de la Loi. »

Coopération : le nombre d’étudiants en Russie sera doublé

La promesse a été faite à Moscou par le président de la Fédération de Russie dans le cadre des échanges avec le président de transition, Mahamat Idriss Deby, en visite officielle en Russie.

 

Les deux hommes se sont rencontrés en tête à tête à Moscou le 24 janvier 2024. Les chefs d’Etats du Tchad et de la Russie ont évoqué plusieurs sujets relatifs à la coopération bilatérale entre leurs deux pays et des discussions sur l’actualité internationale. Dans son discours, le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby a indiqué qu’il : « ambitionne un partenariat solide avec la Russie pouvant ouvrir une nouvelle ère dans les relations russo-tchadiennes », rapporte le service de presse de la présidence du Tchad.

Il s’agit d’après cette source, d’u  nouveau cap aux relations tchado-russes. « Dans un premier échange devant la presse, le président russe Vladmir Poutine, s’est appuyé sur l’ancienneté de cette coopération pour marquer sa disponibilité à porter la coopération à un niveau élevé, tout en félicitant le chef de l’Etat, général Mahamat Idriss Deby Itno pour le travail accompli à la tête du pays. »

En plus du renforcement de la coopération sur  le plan économique, social que politique il est prévu le renforcement du nombre d’étudiants tchadien en Russie. « Le nombre, déjà revu à la hausse, sera doublé », annonce le président russe.

Coopération : Mahamat Idriss Deby en visite officielle en Russie

Le président tchadien de transition rencontrera ce 24 janvier 2024, Vladmir Poutine, président de la République Fédérale de Russie.

 

Sur invitation Vladmir Poutine, Mahamat Idriss Deby Itno se trouve à Moscou. Il est arrivé en début de soirée du 23 janvier dans la capitale russe, à l’aéroport de Vnoukovo 2. Le président tchadien a été reçu les autorités russes, une dizaine d’Ambassadeurs africains et la colonie tchadienne.

Mahamat Idriss Deby et Vladmir Poutine évoqueront sans doute, la relation diplomatique entre le Tchad et la Russie, les questions sécuritaires au Tchad et dans le Sahel. La présence militaire en Afrique et sans doute des problèmes économiques dont l’acheminement du blé et d’autres produits vers le Tchad.

12 autres pays africains se sont mobilisés à travers leurs Ambassadeurs à l’aéroport. Il s’agit notamment, des ambassadeurs Plénipotentiaires du Gabon, du Royaume du Maroc, du Mali, de la RCA, de la RDC, du Soudan, de l’Algérie, du Sud-Soudan, de la Gambie, du Burundi, du Rwanda, de l’Égypte et de la Lybie.

CEMAC : un émissaire de Touadéra remet un pli fermé à Mahamat Idriss Deby

Le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, a reçu en audience le 18 janvier 2024, un émissaire du président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, par ailleurs président en exercice de la CEMAC.

 

D’après le porteur de message, le ministre des Finances et du Budget de la République Centrafricaine, Hervé Ndoba, cette audience a été accordée dans le cadre des activités du président Touadera en tant que président en exercice de la conférence des chefs d’Etats de la sous-région. Le contenu du message n’a pas été dévoilé mais il s’agirait d’un message de consultation sur les enjeux économiques et financiers de la sous-région.

« Notre région manifeste ce dynamisme à travers des consultations régulières que nos chefs d’Etats entretiennent entre eux », déclare le ministre centrafricain à la sortie d’audience.

Hervé Ndoba fait savoir qu’il a également transmis au président tchadien de transition, de la part de son chef d’Etat : « le message de bonne santé, de prospérité et le vœu que Dieu puisse l’accompagner dans sa lourde tâche de président de la république mais également à l’ensemble du peuple frère tchadien. »

Tchad : d’après Wakit Tamma l’investiture de Mahamat Idriss Deby par le MPS sacrifice de la démocratie

La plateforme a organisé le 17 janvier 2024, une conférence de presse suite à l’investiture de Mahamat Idriss Deby, comme candidat du MPS à l’élection présidentielle 2024.

 

« L’investiture de Mahamat Idriss Deby pour les élections de 2024 nous offre la preuve que le Tchad entame une descente indiscutable vers un pays où la démocratie et les droits de l’homme sont littéralement sacrifiés sur l’autel des compromissions politiques ; un pouvoir politique à la solde du clan avec la bénédiction de la communauté internationale. », s’inquiète la Coalition des Actions Citoyennes Wakit-Tamma

Pour le porte-parole de Wakit-Tamma, Soumaine Adoum,  le parcours politique de la transition met en relief une dérive du pouvoir caractérisée par les trois points. Il cite entre autres, la volonté de confisquer le pouvoir y compris par le force. Ce faisant, le Président de Transition pourra succéder à son père sans procédure intègre et succession dynastique à la clé ; l’ingérence française : L’investiture de Mahamat Idriss Deby n’est ni un agenda de ce dernier, encore moins du MPS. Il entre dans un projet plus vaste de lutte géopolitique français dans le Sahel africain. Le forcing du MPS répond de cette réalité. Enfin, Utilisation abusive de la souveraineté nationale. Notamment la résolution du DNIS donnant droit à tout tchadien de briguer les prochaines élections permet au candidat Mahamat Idriss Deby de contourner la résolution de l’Union Africaine interdisant aux dirigeants de la Transition de se présenter aux élections. La résolution de l’UA est supranationale et celle du DNIS ne peut lui être opposée, même en invoquant la souveraineté nationale. C’est une question de respect des engagements internationaux de l’Etat tchadien.

Par devoir patriotique la coalition exhorte le président de transition, Mahamat Idriss Deby à donner la chance à la paix et à  la démocratie en récusant l’offre d’investiture du MPS et en renonçant à se présenter à la prochaine élection présidentielle. « Il n’est pas tard de bien faire les choses. », déclare Soumaine Adoum.

Tchad : Mahamat Idriss Deby, candidat du MPS à la prochaine élection présidentielle

L’ancien parti au pouvoir a désigné le président de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, comme candidat de la formation politique à la prochaine élection présidentielle.

 

Alors que l’on s’interrogeait sur l’avenir du Mouvement patriotique du Salut (MPS) après la mort du Maréchal du Tchad, le parti politique fait une surprise à l’ensemble de l’opinion. La formation fondée par l’ancien président tchadien, Idriss Deby Itno, a désigné Mahamat Idriss Deby Itno, pour être son candidat aux futures élections présidentielles. Le choix a été opéré à l’unanimité à l’issue d’un congrès extraordinaire du MPS organisé le 13 janvier 2024 à N’Djaména.

« En ce jour historique, Nous, militantes et militants du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) avons désigné unanimement Son Excellence, le Général Mahamat Idriss Deby Itno, Président d’honneur et Candidat du Parti à la future échéance électorale. J’adresse mes félicitations les plus chaleureuses à notre candidat et lui réitère nos soutiens indéfectibles jusqu’à son élection et à son investiture présidentielle. » Ainsi s’exprime, le secrétaire général sortant, Haroun Kabadi. Il est Par ailleurs, président du Conseil national de transition.

 

Il explique que la désignation de Mahamat Idriss Deby, ici, fait suite à la victoire éclatante du ‘’OUI’’ au référendum du 17 décembre, « nous avons tous assisté à une accélération des événements, avec la promulgation de la nouvelle Constitution, la nomination d’un nouveau Premier ministre ainsi que la formation d’un nouveau Gouvernement d’Union nationale. Tout cela montre que la transition amorce sa dernière vitesse de croisière avec pour point de mire, les futures échéances électorales. » « Notre parti doit se mettre en condition et en ordre de bataille pour affronter cette dernière phase hautement cruciale. », Poursuit Haroun Kabadi.

« La vision de la refondation prônée par le Président de Transition apparaît comme une chance que les Tchadiens doivent saisir pour opérer les transformations politiques, économiques et sociales nécessaires. Partant de ce constat, le MPS veut être dans l’avenir, le moteur de la mise en œuvre de cette vision. A cet effet, sa vision stratégique pour le Tchad à l’ère de la refondation, part du postulat selon lequel, après avoir remarquablement contribué, sous le leadership du Maréchal du Tchad, à la construction du Tchad moderne, il y a lieu pour lui de parachever l’œuvre de transformation engagée en s’appropriant la vision de la refondation. » Haroun Kabadi

Tchad : Mahamat Idriss Deby préside un conseil extraordinaire des ministres

Le président de la transition s’est réuni ce lundi 08 janvier 2024 au palais Toumai, avec les membres du gouvernement afin de discuter sur les défis actuels auxquels le pays est confronté et d’élaborer des stratégies pour y faire face. 

 

La rencontre de ce jour avait pour but de permettre au président de la transition Mahamat Idriss Deby de prendre les décisions sur certains sujets pour le développement et la stabilité du Pays. Entouré des membres du gouvernement notamment le premier ministre Succès Masra, il était question de trouver des solutions aux besoins urgents du pays.

Les ministres ont au cours de ce conseil extraordinaire trouver ensemble des solutions et élaborer des stratégies pour faire face aux différents défis que le pays rencontre, afin d’assurer une gouvernance efficace et transparente.

Rappelons que c’est le tout premier conseil extraordinaire des ministres de cette année 2024. Et le président de la transition  rencontre pour la deuxiéme fois  les membres du gouvernement.  La première fois était lors du premier conseil des ministres avec le nouveau gouvernement  la semaine dernière,  il était question pour le premier ministre de présenter les membres de son gouvernement.

Tchad : Compte rendu du premier conseil des ministres de l’année 2024

Les membres du gouvernement se sont réunis en présence du président de la transition Mahamat Idriss Deby jeudi 05 janvier 2024, pour prendre part à leur premier conseil des ministres.

 

La rencontre entre les membres du gouvernement et le président Idriss Deby a été centrée sur la présentation de ces derniers récemment nommés. Il était question pour le nouveau chef du gouvernement de présenter son équipe. Au cours de cette présentation, Succès Masra a exprimé son honneur d’assister le président de la république dans la conduite des affaires de l’Etat. Et a par la suite exprimé le souhait d’une mobilisation de toute son équipe pour faire face aux défis qui leur attendent.

Pour sa part, le président de la transition Mahamat Idriss Deby a tout d’abord félicité le premier ministre, Succès Masra ainsi que les membres du gouvernement reconduits à leurs postes et nouvellement nommés. Il a par la suite détaillé les priorités du gouvernement, alignées sur les résolutions du dialogue national inclusif et souverain. Indique le communiqué du conseil des ministres. Pour finir, il a exhorté le gouvernement à travailler  collégialement soulignant l’obligation du rendement.

Rappelons que lors de cette première rencontre de l’année 2024, le chef de l’Etat a souligné le caractère décisif de ce conseil de ministre marquant le tournant vers la cinquième république. Tout en appelant le gouvernement de prendre pleinement conscience de ses responsabilités en particulier dans le respect strict du calendrier de la transition.

Tchad-Vœux de nouvel an : intégralité du discours du président Mahamat Idriss Déby

Tchadiennes, Tchadiens ;

Mes Chers Compatriotes.

Tout au long de l’an 2023, nous avons semé les germes de la réconciliation, du pardon et de la cohésion sociale. Nous avons donc des raisons d’espérer des lendemains meilleurs, puisque c’est sur ce terreau fertile que se construit un pays et que s’opèrent les mutations positives.

Nous avons pu ainsi inscrire cette année comme une année d’évolution au cours de laquelle les Tchadiens ont pu servir d’exemple, en consentant chacun à son niveau, tous les sacrifices pour que notre transition soit la plus apaisée et la plus consensuelle du continent. Nous avons aussi démenti une fois de plus ceux qui nous prédisaient des larmes et du sang, sous le prétexte que nous serions un peuple de guerre et de désordre.

En refusant de sombrer dans la division, nous avons démontré que nous sommes désormais un peuple qui a tiré les leçons de ses errements et qui a définitivement tourné le dos à ses tares pour rattraper ses retards.

Nous avons surtout apporté la preuve que nous ne voulons pas avoir le destin d’un peuple errant, arraché à ses terres, déchiré par des guerres fratricides et désemparé par le sifflement des armes, ne sachant ni où aller ni à quel saint se vouer.

Par notre adhésion massive au projet de Constitution devenu désormais le fondement de notre société, nous avons surtout réaffirmé notre volonté à demeurer un et un seul peuple vivant ensemble dans une République fondée sur les principes d’égalité, de justice sociale, de bonne gouvernance, de tolérance et de solidarité.

Mes Chers Compatriotes.

Ainsi s’élève à l’aube de 2024, sur la terre de nos aïeux, le soleil de la Vème République.

Une République intransigeante face à l’arbitraire, à l’impunité, aux injustices, à la corruption, au népotisme, au clientélisme et au communautarisme.

Une République bâtie sur la démocratie et le règne de la loi, attachée à nos traditions et aux valeurs africaines, protectrice des droits de l’Homme et de l’intérêt supérieur de la nation qu’elle fait primer sur tout et partout.

Une République d’opportunités et d’égalité des chances pour tous. Une république qui crée les conditions d’épanouissement de tous les Tchadiens, qui n’accorde de privilège à aucun tchadien aux dépens d’un autre, qui offre les mêmes chances aux fils et filles du Tchad.

Une République qui fait de la moralisation de la vie publique une priorité permanente, à travers la promotion constante des valeurs d’intégrité́, de probité́, de transparence et d’impartialité́.

Une République qui se dresse fièrement à la face du monde, jalouse de sa souveraineté et active dans le concert des nations.

Nos actions conjuguées maintiendront la flamme de la nouvelle République allumée.

 Mes Chers Compatriotes.

Je le sais : notre mission collective est loin d’être accomplie. La majorité de nos compatriotes souffrent encore, et ces actions que nous avons menées ne sont que des gouttes d’eau dans l’océan d’incertitudes qui étrangle notre peuple.

Nous devons encore nous battre pour nous doter d’une énergie suffisante, sans laquelle l’industrialisation de notre pays restera une éternelle chimère.

Nous devons fournir de l’eau potable, garantir la sécurité et le travail à tous les Tchadiens, qu’ils vivent dans les grandes villes ou dans les zones rurales. Nous devons reformer notre système éducatif et lui donner les moyens de faire de chaque enfant tchadien un futur citoyen engagé pour son pays.

Nous devons bâtir un système de santé solide, capable d’alléger les souffrances, de sauver la vie de nos concitoyens et de nos femmes qui ne doivent plus mourir en donnant la vie.

Nous devons faire de l’enseignement supérieur un outil de formation performant, qui offre à nos jeunes toutes les armes pour leur insertion professionnelle et leur réussite.

Nous devons développer nos secteurs de production, notamment l’agriculture, l’élevage, les mines et l’énergie pour assurer notre autosuffisance alimentaire et notre indépendance économique, gages de notre souveraineté nationale.

Nous devons tracer nos routes, construire nos ponts et passerelles, rapprocher nos villes, désenclaver notre pays et élargir nos horizons.

Et tout cela en luttant contre les changements climatiques et en préservant l’environnement. En un mot, nous devons amorcer la refondation du Tchad, en instaurant un système politique fort, soutenu par une économie robuste, capable d’offrir des opportunités et de l’emploi à tous les Tchadiens.

Pour cela, j’appelle tous les Tchadiens, sans distinction aucune, à se débarrasser définitivement de la rancœur et de l’esprit de vengeance pour construire ensemble le pont de l’amour, de la fraternité et de la solidarité, travailler et bâtir ensemble brique par brique notre maison commune qui doit être sûre et paisible pour tous.

– Mes Chers Compatriotes ;

– Mes frères et sœurs.

L’année 2023 s’achève et une nouvelle ère s’ouvre à nous. Je nous exhorte à nous battre de toutes nos forces pour faire jaillir de l’obscurité, une lueur qui illuminera nos cœurs et notre destin commun.

Je sais, notre tâche est immense et le chemin peut sembler parfois rude. J’en ai la pleine conscience puisque durant tous ces mois à la tête du pays, j’ai réalisé chaque jour que conduire la destinée d’un État aussi vaste que le Tchad, composé d’une population aussi hétéroclite, confronté à des défis multiples et variés, remplie de contradictions et limité dans ses moyens, relève d’un combat permanent.

Mais, j’ai aussi pu réaliser que quand les Tchadiens se mettent ensemble, rien n’est plus impossible. Alors, mes chers compatriotes de l’est à l’ouest, du nord au sud en passant par le centre, femmes et hommes, jeunes et âgés, riches ou pauvres, musulmans, chrétiens ou animistes, médecin ou ingénieur, agriculteur ou éleveur, commerçant ou paysan, tous ensemble comme un seul homme, débout pour la République, débout, avec toute notre énergie et nos savoirs, pour porter ensemble notre pays vers le bonheur.

Pour ma part, je m’engage à faire de la 5ème République, une République forte et ambitieuse, à la hauteur des exigences de nos populations et adaptée aux réalités d’un continent en pleine mutation, confronté aux défis du changement climatique et aux enjeux géopolitiques imbriqués.

Cette 5ème République embrassera pleinement notre trajectoire, sera en phase aussi bien avec nos racines culturelles qu’avec notre époque et répondra aux attentes légitimes d’un peuple qui n’a que trop souffert.

C’est le lieu d’exprimer mes sincères remerciements au Gouvernement d’Union Nationale pour les multiples efforts fournis dans la marche de la deuxième phase de la transition.

Par souci de plus d’inclusivité qui est notre credo depuis l’avènement de la transition, un nouveau Gouvernement en phase avec les exigences de la République naissante et les enjeux de l’heure sera formé.

Puisse Dieu nous combler de Sa Sagesse et illuminer notre chemin.

Bonne et heureuse Année 2024.

Vive la 5ème République !

Vive le Tchad !

Que Dieu vous Bénisse.

Je vous remercie.

Source: N’Djamena Actu

Tchad : le premier ministre Saleh Kebzabo dépose sa démission

Le chef du gouvernement de la transition au Tchad a remis ce vendredi 29 décembre 2023, sa démission et celle de son gouvernement, après la promulgation de la nouvelle constitution.

 

«Conformément à la pratique républicaine et aux usages, suite à la promulgation de la Constitution ce jour, j’ai remis au Président de Transition ma démission de Premier ministre ainsi que celle de mon Gouvernement», a écrit  le premier ministre Saleh Kebzabo chef du gouvernement du Tchad, sur les réseaux sociaux.

Le Tchad est en ce moment sans gouvernement en attendant que,  le président de la transition Mahamat Idriss Deby passe à la nomination d’un nouveau premier ministre ou alors à la reconduction de Saleh Kebzabo.

Rappelons que, Saleh Kebzabo est au pouvoir depuis octobre 2022 au Tchad. Il  a été a été un acteur clé dans la mise en œuvre de politiques nationales importantes.

Tchad : Mahamat Idriss Deby promulgue la nouvelle constitution

Le président de la transition a promulgué ce vendredi 29 décembre 2023, la nouvelle loi fondamentale  qui consacre la 5ème république.

 

Avec un taux de participation de 62,8%, le « Oui » a finalement remporté la victoire lors du referendum constitutionnel du 17 décembre 2023 au Tchad. En effet, ce jeudi, 29 décembre 2023 le président de la transition a aussitôt adopté et promulgué  cette nouvelle loi.

Les résultats du référendum donnés par la Commission nationale de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), montrent que les  votants ont approuvé à 86% la nouvelle constitution soumise au vote par le président de la Transition Mahamat Idriss Déby.

Contre 14% pour le camp du Non qui milite pour un Etat fédéral. Notons que, ces résultats ont été approuvés par la cour suprême, après le rejet du recours du bloc fédéral, une coalition de l’opposition qui avait demandé l’annulation des résultats en raison de plusieurs irrégularités dans le déroulement du vote qui s’est tenu le 17 décembre 2023.

Tchad : Imane Erdimi nouveau PCA de l’Arcep

Il a été nommé ce vendredi 15 décembre 2023, par le président de transition Mahamt Idris Deby.

 

Le président de la transition procède depuis quelques jours à la nomination de plusieurs directeurs Généraux. Ce vendredi, il a signé un décret n°3787/Pt/2023 du 15 décembre 2023, portant nomination de Timane Erdimi au poste de Président du Conseil d’Administration de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Ancien chef rebelle,  Timane Erdimi est né le 12 juillet 1955 à Keoura  dans le nord-est du Tchad.  Après dix ans d’exil, Timane Erdimi est revenu au Tchad en 2022, pour participer au Dialogue National inclusif organisé en août 2022. C’est un homme politique et président de l’Union des forces de la renaissance (UFR).

Il est désormais le nouveau PCA de l’Arcep et remplace à ce poste l’ancien Premier ministre, Pahimi Padacke Albert.

Tchad : Amina Ehemir Torna nommée DG de l’Arsat

Elle a été nommée ce jeudi 14 décembre 2023, par le président de la transition Mahamat Idriss Deby.

 

Ancienne ministre de l’Aménagement du territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Amina Ehemir Torna va désormais occuper le poste de Directrice Générale de l’Autorité de Régulation du secteur pétrolier Aval du Tchad (ARSAT).

Elle remplace à ce poste Monsieur ADOUM DJIMET SABOUN, appelé à d’autres fonctions.

Tchad : le président de transition participe au sommet africain sur le climat à Nairobi

Mahamat Idriss Deby Itno, président tchadien de la transition, a pris part le 6 septembre 2023, à la clôture des travaux du Sommet Africain sur le Climat à Nairobi au Kenya.

Placé sous le thème : « Stimuler la croissance verte et les solutions de financement climatique pour l’Afrique et le monde », les travaux du Sommet Africain sur le Climat de Nairobi se sont achevés.

Ce  sommet réunissant une vingtaine de chefs d’Etat africains a débouché sur l’adoption de la « Déclaration de Nairobi » sur le climat qui instaure une taxe carbone mondiale, la création de nouveaux droits de tirage spéciaux du FMI pour le « climat », à la hauteur de ceux qui avaient été alloués aux pays pauvres face à la COVID-19 et qui sera transmise à la COP 28 en novembre prochain à Dubaï aux Emirats Arabes Unis.

Le président tchadien de transition qui a pris part aux assises est de retour à N’Djaména ce 7 septembre 2023.

Crise au Niger : le président tchadien de transition disposé à poursuivre la médiation

Après son séjour à Niamey le 30 juillet 2023, le président tchadien de transition, Mahamat Idriss se dit disposé rencontrer les différents acteurs favorables à la médiation au Niger.

Sur invitation du président du Nigéria, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, Mahamat Idriss Déby Itno s’est rendu au Niger, en passant par Abuja. A Nyamey, le président thadien de transition a rencontré les différentes parties pour une tentative de médiation, après le coup d’Etat militaire.

Il a tour à tour échangé le général Abdourahamane Tchani, actuel homme fort du pays. Les échanges ont duré 2 heures d’horloge, rapporte le ministère tchadien de la Communication. « . Le Président tchadien a obtenu de voir le Président Bazoum et l’ancien président Issoufou, comme gage de bonne volonté du CNSP à travailler pour la résolution de la crise. », Signale la même source. Après le président déchu, Bazoum, le médiateur tchadien a rencontré l’ancien président Issoufou Mahamadou pendant.

Il en ressort des échanges qu’il faut, éviter à tout prix un conflit ouvert et un isolement du pays ; un rappel de la menace terroriste présente au sahel et qui va profiter de la crise si elle perdure.

Pour rappel, le coup d’État de 2023 au Niger intervient le 26 juillet 2023. L’opération qui a permis de renverser le président Bazoum, a été menée par les éléments de la garde présidentielle.

Coopération : fin de mission du commandant des forces françaises au Sahel

Arrivé en fin de mission, le commandement des forces françaises au Sahel, le général Bruno Baratz présente son bilan au président tchadien de la transition, Mahamat Idriss Deby.

 

Dans la journée du 26 juillet 2023, le président de transition, général Mahamat Idriss Deby Itno a reçu en audience le commandant des forces françaises au Sahel, général Bruno Baratz. Ce dernier a passé une année au Tchad au cours de son mandat.

Avant son départ, le général Bruno Baratz va faire « faire ses adieux au Chef de l’Etat », indique le service de presse de la présidence.

L’officier français a également présenté son bilan d’une année de mission à la tête du commandement des Forces Françaises au Sahel.

« Durant son mandat au Tchad, le Commandant des Forces Françaises au Sahel et ses éléments se sont particulièrement démarqués sur le plan humanitaire. »

Coopération : le président tchadien de transition reçoit deux ministres étrangers

Dans la journée du mardi 18 juillet 2023, le président de transition Mahamat Idriss Deby Itno a accordé des audiences au premier ministre de Sao Tomé et au ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unies.

Le premier ministre de Sao Tomé et Principe,  Patrice Trovoada est arrivé à N’Djamena pour une visite d’amitié et de travail le 18 juillet 2023. Il a été reçu en fin d’après-midi au Palais Toumaï par le président de transition, Mahamat Idriss Deby.

Le même jour, une audience a été accordée au ministre émirati chargé des Affaires africaines, Cheikh Shakhboot Ben Nahyan Ben Mubarack Al Nahyan. Ce dernier conduit une importante délégation composée de techniciens et experts.

D’après le service de presse de la présidence, la délégation est à N’Djaména pour la concrétisation des accords signés lors de la visite du président de transition en juin dernier à Abu Dhabi.

Tchad : le président de transition à Paris pour le nouveau pacte financier mondial

Sur invitation du président français, Emmanuel Macron, le président tchadien de transition participera au sommet sur le nouveau pacte financier du 22 au 23 juin 2023.

Le président de transition est arrivé à Paris le 20 juin 2023. Pendant deux jours, Mahamat Idriss Deby prendra part aux travaux du sommet pour un nouveau pacte financier mondial. Ce somme a pour objectif de jeter les bases d’un nouveau système financier pour relever les défis communs du 21ème siècle, en particulier la lutte contre les inégalités, le changement climatique et la protection de la biodiversité pour favoriser une croissance économique équitable et inclusive.

Le sommet de Paris est décliné en six tables rondes de haut niveau et une quarantaine d’événements parallèles.

Les attentes du sommet de Paris sont entre autres, les pays riches devraient présenter l’avancement des engagements financiers déjà pris. « Notamment les 100 milliards d’euros qui sont promis par les pays riches pour financer l’adaptation et l’atténuation au changement climatique, mais qui devaient être fournis dès 2020 majoritairement sous forme de prêts malgré la crise de la dette. »

D’après Terre solidaire, une grande partie des annonces devrait se concentrer notamment sur la mobilisation accrue du secteur privé pour le financement du développement, et l’évolution en ce sens des stratégies des institutions financières internationales. Celles-ci s’appuient fortement sur l’approche du de-risking (qui consiste à faire peser sur des dispositifs et financements publics multilatéraux et/ou nationaux les risques pris par les investisseurs privés).

Il s’agit là d’un approfondissement d’un agenda du financement du développement « pro finance privée » déjà promu depuis de nombreuses années. Celui-ci n’a pourtant pas fait ses preuves.

Tchad : des jeunes boudent la visite annoncée de Mahamat Idriss Deby dans une province

Une coalition des associations des jeunes de la province du Logone oriental s’offusque contre la tournée du président de transition dans le sud du pays. Cette organisation appelle au boycott de Mahamat Idriss Deby.

Dans un communiqué de presse parvenu à Journal du Tchad, une coalition des associations des jeunes de la province du Logone oriental conteste la venue programmée du président de transition dans leur circonscription. Une visite qui intervient dans le cadre de sa tournée dans l’ensemble des provinces. D’après la coalition regroupant les associations UJLORD, CSIKE, ADICAM et l’ONG SYJEKOD, : « la tournée du président de la transition dans la province du Logone Oriental n’est qu’une provocation à l’égard de celle-ci à plusieurs titres. »

D’abord, ces organisations reprochent aux autorités de transition de profiter d’une période sombre pour entamer la pré-campagne électorale en faveur de Mahamat Idriss Deby. « D’abord la province est en deuil et quand elle pleurait ses disparus au plus fort de ces massacres, il n’y a pas eu de compassion de la part des autorités et le président était en villégiature dans l’autre côté du pays. », souligne le communiqué.

Ensuite, Telesphore Ngarnaissem, président de l’ UJLORD, estime que : « cette tournée n’est plus ou moins qu’une opération de charme pour les futures joutes électorales. » Il ajoute que si le président de transition voulait compatir avec les familles des victimes des massacres récents, il se serait rendu symboliquement à Baibokoum ou Gore, les différents sites des drames. « C’est de la chimère de croire que le président se rend dans la province pour compatir », se lamente-t-il.

Enfin, la coalition critique également le contexte de la tournée. « Il a choisi expressément le moment où les élèves seront en train de composer le BEF pour s’y rendre afin de perturber ces derniers. Connaissant ce que la visite d’un chef de l’Etat au Tchad entraîne comme mouvements, on voit mal les élèves se concentrer pour les examens. »

Ces différentes associations réunies au sein d’une coalition demandent « à tous les ressortissants dignes, jaloux de leur honneur de ne pas sortir accueillir ce président.