Tchad : la SNE suspend les activités de fabrication de barres de glaces à N’Djaména

La décision portant la signature du directeur commercial et marketing de la Société nationale d’électricité (SNE) est rendue publique le lundi 20 mai 2024.

 

« Toutes les activités des Fabriques Glaces alimentées par le réseau public de la SNE, plantées hors zones industrielles à N’Djamena, sont suspendues temporairement à partir du mardi 21 mai au 10 juin 2024(3 semaines) », peut-on lire dans la circulaire de la SNE produite le 20 mai.

Cette décision, explique la société en charge de la distribution d’électricité, s’inscrit dans le souci de répondre, au mieux, aux besoins des ménages en énergie en cette période de canicule et compte tenu de la production déficitaire à la demande.

Tchad : Succès Masra de retour à N’Djaména après une tournée occidentale

Après une tournée de travail aux Etats-Unis et en France, le Premier ministre de transition, Succès Masra est de retour au bercail. Il a regagné N’Djaména dans la soirée du mercredi 6 mars 2024.

 

Cette tournée a permis au chef du gouvernement de discuter avec les partenaires techniques et financiers, ayant abouti à la signature des conventions pour des solutions énergétiques, économiques et de l’éducation.

Le premier ministre, Succès Masra a été accueilli à l’Aéroport international Hassan Djamous de N’Djaména, par le ministre d’État à l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et à l’Innovation, Tom Erdimi, le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Mahamat Charfadine Margui, ainsi que quelques membres de son cabinet.

Tchad : trois personnes décèdent dans un accident à N’Djamena

C’est ce qui ressort du bilan du réveillon de noël,  publié par la police nationale le 25  décembre 2023,  dans la ville de N’Djamena.

 

La police nationale a annoncé le bilan de la journée du 24 décembre 2023, en ce qui concerne les dégâts enregistrés lors du réveillon de noël à N’Djamena.

Selon la note de la police nationale, la ville a enregistré 92  cas de blessés légers et 10 cas de blessés graves.

On note également 3 décès dont 2 dans des accidents de la voie publique. Pour finir, la police nationale annonce 3 chutes libres et 5 incidents avec dégâts matériels. Apprend-on.

Tchad : Succès Masra de retour à N’Djaména

Après un an d’exil, le président du parti les Transformateurs, Succès Masra est de retour au bercail. L’avion qui transportait l’homme politique a foulé le tarmac de l’aéroport international Hassan Djamous ce vendredi 03 novembre.

A genoux, dans un costume bleu ciel, les deux bras levés vers le ciel, les yeux fixés vers l’horizon, juste au pied de la passerelle de l’aéroport, Succès Masra annonce sa présence. Dans sa première publication sur les réseaux sociaux, le président du parti Les Transformateurs écrit : « Bonjour N’Djamena, bonjour le Tchad, Merci à vous peuple vaillant. Gloire à Dieu qui nous a donné ce grand pays à transformer dans la justice et l’égalité et la diversité.»

Juste à côté, l’on aperçoit des membres du gouvernement. Entre autres, le ministre de la Réconciliation nationale, Abderaman Koulamallah et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat Saleh.

Les deux ministres étaient également présents dans le cadre des pourparlers qui ont conduit à la signature de l’accord de principe Kinshasa du 31 octobre 2023 pour le retour de Succès Masra au Tchad. Les échanges étaient placés sous la conduite du facilitateur désigné pour le processus de transition au Tchad, Félix Tshisekedi.

Pour mémoire, Succès Masra avait quitté le Tchad suite aux évènements sanglants du 20 octobre 2022.

Tchad : le Premier ministre va en guerre contre la spoliation des réserves foncières

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, Saleh Kebzabo, a présidé le 23 octobre 2023, une réunion de travail sur les travaux de recensement des réserves foncières de la ville de N’Djaména.

Selon le rapport présenté par le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, sur mille cinq cent vingt-neuf (1529) réserves répertoriées dans la ville de N’Djaména, quatre cent trois (403) sont occupées par des constructions à usage d’habitation, quatre-vingt-huit (88) par des constructions à usage commercial et trois cent quatre-vingt-neuf (389) par des constructions étatiques et privées à caractère d’utilité publique. Les occupations de ces réserves sont, pour la plupart, illégales.

Très préoccupé par cette spoliation des réserves foncières, le Premier ministre, après avoir écouté les ministres concernés et les techniciens, a demandé que les instructions du Président de la République sur cette question soient exécutées sans délai.

Coopération : le président de transition du Gabon séjourne à N’Djaména

Brice Oligui Nguema, président de la transition est arrivé dans la capitale tchadienne ce lundi 09 octobre 2023. Il a été accueilli à l’aéroport Hassan Djamous par le ministre tchadien des Affaires étrangères.  

« À son arrivée à l’aéroport international Hassan Djamouss, il a été accueilli avec tous les honneurs dus à son rang par le Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, l’Amb. Mahamat Saleh Annadif. Étaient présents plusieurs membres du gouvernement, le maire de la ville, des conseillers à la Présidence et les membres de la représentation diplomatique gabonaise.

La colonie gabonaise basée au Tchad s’est également déplacée pour accueillir le Chef de l’État du Gabon. » Rapporte le service de presse du ministère.

Brice Oligui Nguema est le nouvel homme fort du Gabon depuis le 30 août 2023.  Ancien patron de la garde républicaine, il a joué un rôle déterminant dans le coup d’État, qui renverse l’ancien président Ali Bongo.

Tchad : trois braconniers interpellés à N’Djaména 

Ils ont été présentés à la presse le 20 septembre 2023, à la direction générale de la garde forestière et faunique de N’Djaména, par le secrétaire général du ministère de l’Environnement.

C’est après plusieurs mois de recherches et d’enquêtes sur le terrain que les éléments de la garde forestière et faunique ont pu mettre la main sur ces trois présumés braconniers, révèle le cadre du ministère de l’environnement, Yamita Hassane Tété. Il fait savoir que les agents forestiers ont saisi : « six défenses d’éléphants, une centaine de sacs de charbon.»

 « C’est un travail remarquable des agents de la garde forestière et faunique qui nous a permis d’arriver à ces résultats. La mission première de notre département est de protéger l’environnement d’une manière général, mais également la faune. Le braconnage est devenu une pratique quotidienne pour certains individus aujourd’hui. Nous allons toujours être au-devant de la scène dans cette lutte contre ce phénomène et parvenir à démanteler ce réseau », souligne le SG.

 Il a fait le vœu de mettre : «ces présumés braconniers après cette cérémonie à la disposition de la justice afin qu’ils répondent de leurs actes. Il faut que cette pratique s’arrête maintenant », clame-t-il.

Tchad : le président de transition de retour à N’Djaména

Mahamat Idriss Deby Itno est arrivé à N’Djaména ce lundi 4 septembre 2023. Le président de transition regagne la capitale après son séjour dans les provinces du Lac et du Kanem.

Dans le cadre de sa tournée  à l’intérieur du pays, le président de transition, Mahamat Idriss Deby s’est respective rendu à  Mao dans le Kanem hier et à Bol, Chef-lieu de la province du Lac ce week-end. Cette dernière marque la 19ème étape de la tournée. Dans les deux circonscriptions, les échanges ont porté sur des questions d’ordre national, des sujets de développement local et de paix.

A son arrivée, il a été accueilli à l’aéroport international Hassan Djamous par le premier ministre, Saleh Kebzabo, quelques membres du gouvernement, des conseillères nationales de transition, ses proches collaborateurs au secrétariat général de la présidence, à l’Etat-major particulier entre autres.

Tchad : les établissements scolaires délabrés à quelques semaines de la rentrée

Une mission du ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique a effectué, ce mercredi 30 août 2023, une visite dans quelques établissements scolaires de N’Djamena.

Conduite par le délégué provincial de l’Education Nationale et de la Promotion Civique de N’Djamena, M. Mahamat Djibrine Saleh, cette mission s’est rendue précisément à l’école de Dembé, dans le 6ème arrondissement, au lycée de Diguel Est, dans le 8ème arrondissement et à l’école de Gozotor, dans le 10ème arrondissement. L’objectif de cette visite est de constater l’état dans lequel se trouvent ces différents établissements scolaires.

A l’école de Dembé, le constat est très amer. L’école est non seulement engloutie par les commerces et occupée par des Sans Domiciles Fixes, mais elle se trouve dans un environnement très crasseux. « Comment les élèves étudient dans cet environnement très sale, avec des odeurs nauséabondes ? », s’interroge un membre de la délégation, dès son entrée dans la cour d’école.

Quant à l’école de Gozotor, elle est totalement inondée. Pour y accéder, les gens y ont construit « un pont » à l’aide de bois de tables-bancs. L’établissement est très mal entretenu. Toutes les salles de classe ou presque, sont sans portes et sans fenêtres. Le lycée de Diguel est, aussi, dans la même situation que l’école de Gozotor.

« Aucune de ces écoles que nous avons visitées ne reflète l’image d’un établissement de la capitale. Et cela n’est que la partie visible de l’iceberg. Vraiment nous avons du pain sur la planche », observe un syndicaliste.

D’après lui, pour parvenir à faire bien fonctionner l’école tchadienne, tout le monde doit prendre conscience de l’importance de l’éducation pour une Nation, et œuvrer pour soutenir les efforts du gouvernement dans le secteur. « L’éducation est l’affaire de tous, comme nous avons coutume de le dire », plaide-t-il.

Source : ministère de l’Education.

Tchad : N’Djaména entame la mise à jour du fichier électoral

Les activités de révision du fichier électoral du fichier électoral ont démarré le 28 août 2023 dans la ville de N’Djaména.

La ministre du Genre et de la Solidarité nationale, Amina Priscille Longoh, par ailleurs cheffe de mission de la CONOREC pour la ville de N’Djaména qui a donné le coup d’envoi des activités de mise à jour du fichier électoral. Elle a défini la population cible, constituée entre autres, des jeunes, filles et garçons qui ont atteint l’âge de la majorité depuis la dernière révision du fichier électoral en octobre 2020. Egalement, le Les électeurs qui ont changé de domicile; et ceux dont les données figurant sur les listes électorales sont inexacte.

Non sans oublier, les adultes qui, pour des raisons diverses ne figurent sur aucune liste électorale.

« Chers jeunes, chères femmes, chers citoyens, faites-vous enrôler, sans réserve ni exception, à l’effet de figurer désormais dans la base de données des électeurs, ce qui vous donne droit d’être électeur et éligible! », alerte la ministre du genre.

Les oprations se dérouleront du 28 Août au 16 Septembre dans les 10 arrondissements de la ville de N’Djamena.

Tchad : les occupants anarchiques de la voie publique sommés de débarrasser

Un communiqué de la mairie de N’Djaména, de ce 24 août 2023, instruit les commerçants et transporteurs qui occupent la voie publique à débarrasser le plancher dans un délai de trois jours.

Une décision qui vise à rendre fluide la circulation et permettre l’accès des riverains à leurs habitations, explique Bartchiret Fatimé Zara, maire de la ville de N’Djaména.  L’autorité municipale rappelle aux propriétaires et chauffeurs des gros porteurs qui stationnent sur les voies publiques pour vendre leur chargement (ciment, planche, etc) que : « cette pratique est strictement interdite dans le périmètre urbain. » Tout en précisant que, le déchargement des marchandises doit se faire dans les parcs ou à l’intérieur des entrepôts.

Quant aux quincaillers et boutiquiers qui stockent leurs marchandises sur les trottoirs, la mairie demande de les faire « intégrer dans les magasins. »

La mairie de N’Djaména accorde un préavis aux différentes entités concernées par cette décision pour se conformer.

Tchad : tous les commissaires du CSP8 de N’Djamena suspendus

C’est une décision du directeur de la sécurité publique, Tahir Haliki Haggar. Tous les responsables du Commissariat de sécurité publique n° 8 (CSP8) de N’Djamena sont suspendus.

A travers une note du 3 août 2023, directeur de la sécurité publique suspend les responsables du SCP8 pour : « manquement grave ». La décision a pris effet dès publication de la note de suspension.

Les officiers mis à l’écart sont entre autres :

  • Le commissaire titulaire, CP Idriss Koura Awat Mahamat ; commissaire 1er adjoint, CP Abdelrahim Alwali Ismail ;
  • Commissaire 2e adjoint, CP Youssouf Guet Adoum ;
  • Commandant de corps urbain titulaire, CP Brahim Yacoub Gadam ;
  • Commandant de corps urbain 1er adjoint, OPP Ahmat Bahar ;
  • Commandant de corps urbain 2e adjoint, OPP Annour Ahmat

De nouveaux responsables ont aussitôt été nommés par une note de service.

Il s’agit entre autre du, CP Mahamoud Abderaman Hassan ; CP Khalid Mahamat Djiddah ; OPP Ousmane Ahmat Etim ; CP Haroiun Keirou ; OPP Issa Bakary et OP Abdelkerim Bachar Terda.

Il a été précisé qu’une note de régularisation s’en suivra.

Tchad : l’entreprise constructrice des digues à N’Djamena face aux problèmes de sécurité

C’est du moins ce qu’il ressort de la rencontre de ce 12 juin, entre le ministre de l’Aménagement du territoire et les responsables de l’entreprise ANDA Groupe en charge de la construction des digues.

Le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme Mahamat Assileck Halata, a rencontré les responsables de l’entreprise ANDA Groupe qui a la charge de construire les digues du 9e arrondissement. Ils ont discuté de l’état d’avancement des travaux de construction des digues et les difficultés.

A l’issue des échanges, l’entreprise ANDA, a fait état du problème de carrière et de la sécurité des agents sur les sites.

Pour y remédier, le ministre Mahamat Assileck Halata, a instruit la direction générale de l’urbanisme à se pencher sur la question des carrières afin de résoudre le problème. En ce qui concerne la sécurité, des agents des forces de l’ordre seront à la disposition de l’entreprise ANDA afin d’assurer leur sécurité.

Tchad : le bitumage de la route reliant N’Djamena, Djarmaya et Massaguet lancé

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Idriss Saleh Bachar a donné le coup d’envoi des travaux de bitumage de la route reliant N’Djamena, Djarmaya et Massaguet, le 3 mai 2023.

En présence du maire de la ville de N’Djamena, Bartichet Fatimé Zara Douga, le ministre en charge des Infrastructures a procédé au lancement de bitumage de la pénétrante Nord, via le rond-point patte d’oie, en allant vers la voie N’Djamena-Djarmaya-Massaguet.  L’annonce des travaux de bitumage des rues intérieures de la ville sur une distance de 75 km, a été faite.

Les travaux seront exécutés dans les communes du 1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e et 10e arrondissement de la ville de Ndjamena. « Le choix porté sur ces communes est d’optimiser le trafic intra urbain en créant des nouveaux itinéraires et désenclaver certains quartiers périphériques de la ville en les rendant accessibles en toutes saisons. »

Le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr Idriss Saleh Bachar, fait savoir que le lancement de ce projet de bitumage des rues et celui du lancement des travaux d’aménagement de la pénétrante Nord sont vise à offrir des infrastructures routières pour la mobilité conducteurs.

Tchad : la Banque mondiale accorde plus de 90 milliards pour gérer le risque d’inondation

Il s’agit d’un don pour réduire le risque d’inondation et renforcer la planification urbaine résiliente au climat et certains services liés à la gestion des inondations à N’Djamena, apprend-on.

La Banque mondiale fait savoir qu’elle a approuvé un don 150 millions de dollars pour permettre au Tchad de réduire le risque d’inondation et renforcer la planification urbaine résiliente au climat et certains services liés à la gestion des inondations à N’Djamena. Le communiqué de presse produit à cet explique que : « le Projet Intégré pour la Lutte contre les Inondations et la Résilience Urbaine à N’Djamena (PILIER) s’appuiera sur une approche globale pour améliorer la résilience de la ville face aux défis du changement climatique. »

Ledit projet financera entre autres, des infrastructures de protection contre les inondations et de drainage en priorisant des solutions vertes. Tout en promouvant leur durabilité par des mécanismes d’opération et de maintenance renforcés. Le projet renforcera les services urbains liés à la gestion intégrée des inondations en complément des investissements en infrastructure, y compris l’intégration des risques liés au climat dans les instruments de planification urbaine, et financera des interventions au niveau communautaire ainsi que la préparation et la réponse aux urgences.

L’institution de Bretton Woods explique le projet Pillier capitalise les enseignements tirés de projets similaires mis en œuvre par la ville de N’Djamena avec l’appui technique et financier de l’AFD et de l’Union européenne. L’approche globale du projet tiendra compte des aspects genre et de l’engagement actif des communautés dans toutes les activités afin de maximiser les impacts du projet en faveur des populations les plus vulnérables aux inondations.

« Ce projet a pour vision à long terme de transformer N’Djamena en une ville plus résiliente, verte et durable, capable de s’adapter à la croissance urbaine, aux transitions économiques et aux impacts de la variabilité et du changement climatiques », précise Clara De Sousa, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Tchad. « Les récentes inondations dans la capitale démontrent la nécessité d’investir dans des infrastructures de protection, d’améliorer les systèmes de drainage urbain et de prévoir des mesures de préparation et d’intervention d’urgence », ajoute-t-elle.

Précisons que, la ville de N’Djamena a connu d’importantes inondations, dont la plus récente, enregistrée en 2022, a entraîné d’importants dommages aux infrastructures et des pertes économiques.

Tchad : deux ministères apportent des solutions à la congestion routière

Les ministères des Transports et de la Sécurité routière s’unissent et mettent sur pied des stratégies pour lutter contre les embouteillages dans la ville de N’Djamena.

La gestion de la circulation et la sécurité routière dans la ville de N’Djamena est inscrit en priorité dans l’agenda du ministère des Transports et celui de la sécurité routière. Les chefs de départements de ces deux institutions ont organisé un point de presse le 23 mars 2023, pour annoncer la stratégie mise en place pour gérer les problèmes de l’encombrement sur le réseau routier. Une stratégie qui vise à mettre fin, si non réduire, le taux d’accident de la voie public et la perte des vies humaines.

En guise de solution à cette congestion routière, ces mesures urgentes suivantes sont proposées :

– Ouvrir la voie de Contournement (sectionnement du GBA) au niveau de la jonction avec l’Avenue Général Ali Ibrahim (Rue de 30m), en face de la Station 3SH ;

– Renforcer la présence des Forces de l’Ordre sur certaines intersections à grande affluence aux heures de pointe, notamment les Viaducs et certains Rond-points ;

– S’assurer du bon fonctionnement des feux tricolores ;

– Engager l’ONASER et les Volontaires en appui aux Forces de l’Ordre pour distribuer des flyers et des prospectus, ayant des messages de prévention routière.

Plus particulièrement en ce mois de Ramadan, un plan de riposte et de gestion de trafic est mis en place. Lequel plan de riposte se traduit également par la sécurisation des personnes et de leurs biens.

Tchad : un couple d’hippopotame égaré suscité la curiosité à N’Djamena

Le couple d’hippopotame égaré s’est retrouvé devant les locaux des brasseries du Tchad à Farcha cette matinée de lundi 13 mars 2023.

Des images à la fois drôle et triste des hippopotames sont devenues virale ce jour. Les commentateurs et les réactions vont dans divers sens. En effet, quand les usagers de Farcha ont vu les animaux, ils ont très vite de faire des photos et partager sur la toile. Ces hippopotames se sont égarés de la trajectoire du fleuve Logone pour se retrouver devant les locaux de la société brassicole.

Alertés, des éléments de la gendarmerie et des pompiers sont intervenus pour la sécurité des animaux. Une ceinture sous forme d’escorte a été élaborée pour raccompagner les pachydermes au fleuve. Sauf que même parmi les éléments déployés pour la sécurité de ces espèces vulnérables, certains ont jugé utile de faire des selfies plutôt que de se concentrer sur la mission.

Il est important de rappeler la sortie malheureuse d’un hipopotame qui a causé la mort de cinq personnes l’année dernière en novembre 2022.

Tchad : annonce de la construction d’un hôpital de traumatologie à N’Djamena

A  travers le projet, santé Italie – Tchad un hôpital de traumatologie  sera construit à N’Djamena. L’annonce a été faite ce 09 mars 2023, par les parties tchadienne et italienne.

Les ministres tchadiens de l’Enseignement supérieur, Tom Erdimi et celui de la Santé publique, Dr Abdoulmadjid Abderahim, ont, en collaboration avec le directeur du Bureau de Niamey de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement Fabio Minniti, lancé ce jour, le projet santé Italie – Tchad  » Formation et Innovation Technologique ». Il s’agit d’une initiative visant à concrétiser de la couverture santé universelle au Tchad.

C’est dans ce cadre que le ministre de la Santé publique, Dr Abdoulmadjid Abderahim, a annoncé la construction à l’avenir d’un hôpital de traumatologie à N’Djamena avec à l’issue de cette coopération avec les Italiens.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation, Tom Erdimi se réjoui de l’arrivée d’une spécialité comme la gastroentérologie et le renforcement des structures de formations existantes, notamment la chirurgie et la cardiologie. « Le défi d’arriver à moyen terme à un nombre raisonnable de spécialistes pour satisfaire les besoins du pays et de diminuer les coûts exorbitants des évacuations sanitaires nous a fait comprendre que nous avons besoin de plusieurs partenaires », poursuit-il.

Tchad : les inondations dans la ville de N’Djamena préoccupent

Un atelier de capitalisation des expériences sur la question a lieu au Radisson Blue.

Une rencontre pour pallier les inondations dans la ville de N’Djamena. L’atelier a été ouvert par le Maire Ali Haroun, en présence du Directeur pays de l’Agence Française de Développement, Philippe Chedanne.

Ali Haroun a souligné que l’objectif de cet atelier est de déboucher sur la définition d’un plan d’actions pour une meilleure maîtrise des risques futurs d’inondations. Selon lui, bâtie sur une cuvette, N’Djaména est soumise, chaque année, à de fréquentes inondations pluviales et fluviales mais celles de 2022 ont été exceptionnelles.

Il a par ailleurs relevé qu’en raison des conséquences liées au changement climatique dans le monde, la région du sahel fera donc face à des risques de fréquence, d’augmentation et d’intensité de pluviométrie extrême.  C’est pourquoi il est important de se préparer en avance. Il espère voir sortir de cet atelier qui dure 2 jours, des propositions scientifiques et techniques idoines à la problématique des inondations.

Cet atelier regroupe les représentants des ministères sectoriels, ceux des communes d’arrondissement touchés par les inondations et les représentants de la société civile.

Statistiques

Selon un rapport de OCHA, depuis le 8 septembre, des pluies diluviennes se sont abattues dans le sud du pays, entrainant le débordement des fleuves Chari et Logone (qui se rejoignent dans la capitale N’Djamena) résultant au déplacement de 181 720 personnes (28 907 ménages) qui se sont réfugiées chez des proches ou dans des espaces collectifs tels que les écoles ou les espaces extérieurs de N’Djamena.

Aussi, 222 201 personnes, soit 36 531 ménages, ont été affectées par les inondations à l’Est et au centre du pays à la date du 9 Décembre 2022.

Tchad : 1203 gardiens de la paix stagiaires sommés de se présenter à l’école

Le directeur général de la police, instruit les gardiens de la paix stagiaires en instance d’intégration de se présenter à l’Ecole nationale de police.

A travers un communiqué du 05 décembre 2022, directeur général de la police, Hissein Doudoua Hamit  demande impérativement à tous les gardiens de la paix stagiaires en instance d’intégration (1203), mis à la disposition des unités spécialisées, directions techniques et commissariats de sécurité publique de la ville de N’Djamena pour stage de se présenter à l’Ecole nationale de police le lundi 12 décembre2022 à 07 heures précises.

Dans sa note, le patron de la police précise qu’aucune absence ne sera tolérée.

Tchad : la 4ème édition du Festival Dary au Palais des arts et de la Culture

La 4ème édition du festival Dary, se déroulera du 24 décembre 2022 au 21 janvier 2023. La durée de cet évènement culturel passe de deux semaines à un mois.

Le ministre en charge de la culture présenté les innovations apportées à l’organisation du festival Dary cette année. En plus du changement de lieu pour le Palais de la culture, l’innovation la durée de l’évènement change. La quatrième édition du festival se déroulera du 24 décembre 2022 au 21 janvier 2023, soit un mois. Or les années précédentes l’évènement s’étendait sur deux semaines.

Le ministre des Affaires culturelles, du Patrimoine historique, du tourisme et de l’artisanat, Abakar Rozzi Teguil, fait savoir qu’un accent particulier sera mis pour faire découvrir la diversité et les richesses de nos régions. Il est également prévu un : « concours où la meilleure province du festival représentera le TCHAD lors des foires et salons auxquels nous participons à l’échelle internationale. »

« Une enveloppe de quatre cent millions (400.000.000) de francs CFA pour l’acquisition des livres et ouvrages au profit de la Bibliothèque Nationale et les autres structures culturelles. », informe le ministre en charge de la culture. Abakar Rozzi Teguil  pense qu’avec les effets dévastateurs du changement climatique, il est temps de protéger notre patrimoine culturel, matériel et immatériel en mettant l’humain au centre de nos préoccupations.

Il est à noter que, le festival Dary est évènement culturel annuel qui prône la promotion et la consolidation du vivre-ensemble entre les filles et fils du Tchad.

Tchad : l’église catholique appelle à une réaction urgente contre les inondations

L’archidiocèse de N’Djamena invite les Caritas paroissiales et hommes de bonne volonté à se mobiliser face aux sinistres causés par les eaux des inondations.

A travers un communiqué de presse, le vicaire général de l’archidiocèse de N’Djaména, Mgr Samuel Mbairabé Tibinga, alerte sur les menaces des inondations. « Les eaux menacent de nous engloutir tous. », craint-il.  Au nom de l’archidiocèse il demande de réagir de différentes manières et avec tous nos moyens pour faire face à la furie des eaux et à la masse des sinistrés. « Tout le 9e arrondissement est presque dans l’eau et une partie du 7e arrondissement. »,

L’urgence face à cette catastrophe naturelle nous interpelle tous, souligne le vicaire général. Mgr Samuel Mbairabé Tibinga pense qu’individuellement ou en petit groupe, « nous pouvons soutenir ceux qui tentent d’endiguer les eaux. »

Ainsi, l’archidiocèse lance : « un vibrant appel à nos Caritas paroissiales, aux fidèles qui le peuvent et à tous les hommes de bonne volonté de voler au secours des sinistrés. Toutes vos contributions de toute nature sont recevables à la Radio Arc-en-ciel. »

Tchad : lancement des signalétiques interdisant de fumer à N’Djamena

Au moins 90 signalétiques interdisant de fumer dans la ville de N’Djamena ont été implantées dans la ville de N’Djamena. Ils visent à lutter contre le tabagisme passif dans la cité capitale.

Le ministère de la santé publique et de la Solidarité Nationale a lancé conjointement avec les ministères l’éducation nationale et de la promotion civique et celui de l’enseignement supérieur, de la recherche Scientifique et de l’innovation, l’implantation des signalétiques interdisant de fumer dans 90 espaces publics de la ville de N’Djamena.

Le tabagisme passif constitue un problème majeur de santé publique, selon l’OMS, 40% des enfants âgés de moins de 14 ans sont exposés chaque année.

Le directeur général adjoint de la lutte contre la maladie, de la santé de reproduction, de la promotion de la santé et de la nutrition, Janserbé Fali a indiqué que cette situation n’est pas différente de celle de notre pays car, selon les résultats de l’enquête de consommation du tabac réalisée chez les jeunes en milieu scolaire dans les 10 provinces, 36% de ces jeunes sont exposés à la fumée du tabac dans les lieux publics. Au vu de ce constat, ils ont la responsabilité d’agir ensemble pour préserver la santé des enfants contre cette fumée nocive pour leur santé a-t-il ajouté.

Pour joindre l’acte à la parole, une séance d’affichage a été faite au sein du ministère de la santé publique et de la Solidarité Nationale et dans l’enceinte l’établissement scolaire Coscome.

Tchad : la mairie de N’Djamena lance une opération de démoustication

Dès ce mercredi 24 août 2022, la mairie de N’Djamena procède à la démoustication de la ville. Elle consiste à éliminer, par fumigation, les moustiques et insectes volants.

Dans le souci de limiter la prolifération des moustiques dans la Ville de N’ Djaména, le maire de la commune de la ville de N’Djamena, informe la population, procède au lancement d’une opération de démoustication. Elle consiste à éliminer, par fumigation, les moustiques et insectes volants, et ce, de 18 h 00 mn à 22 h 00 mn.

A cet effet, il invite les détenteurs de gargote, restaurant, grillade et autres, se trouvant aux abords des rues de prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger les nourritures. Ceci est aussi valable, pour les ménages qui sont invités à couvrir les jarres et aliments.

Tchad : distribution des kits alimentaires aux victimes d’inondations à N’Djamena

Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Abdel-madjid Abderahim a lancé le 17 août 2022, une opération de distribution des kits alimentaires aux victimes d’inondations.

Le maire premier adjoint du 7eme arrondissement Anne Gao a au nom des citoyens remercié les plus hautes autorités du pays pour cet acte de solidarité en faveur des ménages sinistrés.

La coordination résidente du système des Nations unies au Tchad Violette Kakyomya a rassuré le Gouvernement à travers le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale que les agences onusiennes sont mobilisées pour accompagner l’initiative d’aide aux familles, victimes d’inondations. Toutes les dispositions sont prises dit- elle pour appuyer les différents axes du plan d’urgence élaboré pour gérer la crise liée aux inondations.

Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Abdel-madjid Abderahim a au nom des plus hautes autorités de la République présenter sa compassion aux couches touchées et rappelé que le Président du Conseil Militaire de Transition Mahamat Idriss Deby Itno suit de plus près cette grande opération de distribution des vivres aux populations victimes d’inondations.

Dr Abdel-madjid Abderahim a également rassuré que l’opération va s’étendre dans toutes les provinces ayant enregistrées des familles sinistrées. Il a instruit les équipes chargées de la distribution de mener à bien et rationnellement cette opération qui vise à soulager la souffrance des personnes dépourvues suite aux pluies diluviennes qu’a enregistrées le pays cette année.

Le ministre de la santé publique et de solidarité nationale a tenu aussi à rassurer la population que la situation sanitaire n’est pas occultée et les mesures sont prises pour faire face aux éventuelles maladies hydriques.

Des bénéficiaires ont salué ce geste de solidarité du Gouvernement en leur faveur.

Source : ministère de la Santé publique

Tchad: ouverture des passages d’eau pour écouler les flux à N’Djamena

Pour écouler les eaux  de pluie à l’origine des inondations dans la ville de N’Djamena, la mairie a déployé des engins ouvrir les passages d’eau à Afrouk et à Amdourman.

Le maire de la ville de N’Djamena, Ali Haroun fait savoir qu’il a décelé les obstacles qui empêchent l’écoulement normal des eaux pluviales. Il explique qu’ : « étant une cuvette, selon les études géographiques, la plus grande quantité des eaux de pluie passe par le Nord de la ville pour se déverser vers N’Djamena Farah, jusqu’au Lac-Tchad ». C’est ainsi  3 août qu’il a déployé des engins pour ouvrir les passages d’eau à Afrouk et à Amdourman, localités situées à 25 km de la ville, dans la province de Hadjer Lamis.

Tchad : une petite fille meurt dans les inondations à Goz Beïda

D’après Ali Haroun, l’extension de la ville de façon anarchique est également l’une des causes de l’inondation des quartiers périphériques. « Beaucoup de ces quartiers n’ont pas de canalisation maçonnés. », Or les cette année les caniveaux ont été curés en avril et les stations de pompage ont fait l’objet de maintenance.

Le maire de la ville de N’Djamena fustige, le comportement des citoyens qui bloquent l’écoulement naturel d’eau en empêchant de faire passer le canal devant chez eux ou en bouchant les caniveaux. « Ceux-là ont également une part de responsabilité »» a-t-il déclaré.

Tchad : la présidence donne des instructions pour contrer les inondations à N’Djamena

Tchad : Deux brigands arrêtés à N’Djamena (Police)

La direction de la police nationale, annonce que deux brigands ont été arrêtés le 31 juillet 2022, dans le 5ème arrondissement de la ville de N’Djamena.

« Deux brigands opérant dans le 5ème arrondissement ont fait face aux éléments de la Police Nationale après avoir réussi à arracher quelques objets de valeurs aux mains des paisibles citoyens », fait savoir la police. La note indique c’est après une courte poursuite que les éléments de la Police ont réussi à encercler « les brigands » au quartier Ridina (Mandjakolé).

« Les deux brigands armés ont refusé de se rendre et ont attaqué les forces de Police. Se sentant en danger, celles-ci ont répondu en légitime défense en blessant l’un au niveau de la jambe gauche et l’autre au niveau des bras avant de les maîtriser. »

Les deux hommes sont admis à l’hôpital où ils reçoivent des soins. « Ils répondront de leurs actes devant la Justice après leur sortie de l’hôpital. », poursuit le communiqué.

Par ailleurs, la DGPN met en garde les : « malfaiteurs qui continuent de perturber la quiétude des paisibles citoyens de cesser immédiatement avec cette pratique. » Et invite la population à une étroite collaboration afin de mieux lutter contre ces hors-la-loi.

Tchad : lutte contre la mendicité dans la ville de N’Djamena

Le maire de la ville de N’Djamena, Ali Harou, à travers un communiqué de presse du 19 juillet 2022, interpellent les mendiants présents devant les locaux des institutions.

« Suite aux multiples accidents causés par des personnes pratiquant la mendicité autour des ronds-points, dans les différentes artères, devant les banques et institutions, le Maire de la Commune de la Ville de N’Djaména rappelle, une fois de plus, que cette pratique est strictement », ainsi s’adresse le maire de N’Djamena aux acteurs de la mendicité.

Ali Haroun invite les parents des mineurs qui s’adonnent à cette pratique de prendre des dispositions pour les en empêcher.

Le Commissaire Central de la Police Nationale, le Commandant de la Légion N°10 de la Gendarmerie et le Directeur de la Police Municipale et de la Protection Civile, sont chargés d’exécuter, indique le premier magistrat de la ville.

Pour mémoire, en 2015, Ali Haroun avait interdit la mendicité dans la ville de N’Djamena pour lutter contre le terrorisme. La décision faisait suite aux attentats suicides de juin-juillet de la même année.

Coopération : signature d’un accord de jumelage entre les mairies de Douala et N’Djamena

Le maire de la ville de Douala au Cameroun, Roger Mbassa Ndine séjourne à N’Djamena depuis le 12 juillet 2022. Il répond à l’invitation de son homologue de la ville de N’Djamena, Ali Haroun.

Les deux hommes ont eu leur première réunion de travail le 13 juillet. En présence des collaborateurs des équipes municipales de Douala et de N’Djamena. Il est prévu dans les prochaines heures, la signature d’un accord de jumelage entre N’Djamena et Douala.

« Nous sommes particulièrement fiers d’accueillir le Maire de la Communauté Urbaine de Douala ainsi que les membres de sa délégation, à N’Djamena et précisément à l’hôtel de ville » a laissé entendre Ali Haroun.

Pour le patron de la ville de N’Djamena, cette visite de la délégation camerounaise s’inscrit dans un processus visant à engager les deux Communes dans la mise en œuvre effective du projet de jumelage.

Le premier magistrat de la ville de Douala, Dr Roger Mbassa Ndine, a de son côté exprimé sa reconnaissance aux autorités municipales pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé depuis sa descente d’avion.

Après l’audience à l’hôtel de Ville, la délégation camerounaise a été reçue par le délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena.

D’après le service de communication de la ville de N’Djamena, le maire de la Communauté urbaine de Douala a remis un cadeau au délégué général du gouvernement auprès de la Commune de N’Djamena. Le contenu de l’offre n’a pas été dévoilé.

Tchad : Ali Haroun lance le projet ‘’N’Djamena, ville de la paix’’

Le maire de la ville de N’Djamena, a convié la presse ce 5 juillet 2022, pour annoncer le lancement de l’initiative « N’Djamena, ville de la paix ». Il veut impliquer la population dans le dialogue en perspective.

D’après le maire, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’organisation du Dialogue national inclusif dont la ville abritera les travaux. « Ne pouvant pas se mettre en marge de ce grand rendez-vous, la commune de N’Djamena, ville hôte, ville de paix, ville-capitale, ville cosmopolite qui réunit toutes les catégories, les groupes ethniques, les confessions religieuses, souhaiteraient en faire un évènement unique en réservant un accueil chaleureux à tous ceux qui feront le déplacement de l’intérieur tout comme de l’extérieur »indique, Ali Haroun Il entend impliquer la population de N’Djamena dans le processus du DNI et à créer un climat apaisé, nécessaire aux échanges ouverts entre frères tchadiens.

Les activités au programme à cet effet sont entre autres :

– Baptiser des rues au nom des compatriotes décédés ayant marqué positivement l’histoire du pays ;

– Organiser des activités culturelles dans les 10 arrondissements pour rendre vivante et accueillante la ville ;

– Faire des caravanes de sensibilisation à travers la ville pour outiller la population sur l’importance de la réconciliation ;

– Faire des graffitis et tags sur des murs des établissements scolaires pour véhiculer des messages de paix aux jeunes ;

– Organiser un concert géant à la place de la nation pour prôner le brassage entre les citoyens. Lequel verra la participation des grands artistes tchadiens.

Six avenues sur les 34 retenues seront baptisées au nom de 6 personnalités, le 7 juillet 2022. Les cérémonies pour les autres seront organisées dans les prochains jours.