Le Tchad dévoile son candidat au poste de directeur général de l’ASECNA

Le candidat désigné du Tchad, au poste de directeur général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar est, Adoum Younousmi.

 

Il a été reçu en audience le 12 février 2024, par la ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Météorologie nationale, Fatima Goukouni Weddeye.

 

Adoum Younousmi, le candidat du Tchad à l’ASECNA cumule  31 ans d’expériences dans les domaines des Transports aériens, de l’Aviation Civile, des Travaux publics et de la Médiation. Adoum Younousmi est un ingénieur de Génie Civil. Il a occupé plusieurs hautes fonctions au Tchad et à l’international.

Il a été entre autres ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, des Transports et de l’Aviation civile (2003-2012 et puis 2013-2018), secrétaire général de la présidence de la République et Conseiller spécial du président de la République.

En ce qui concerne l’ASECNA, le candidat du Tchad a fait ses preuves quand il était Représentant de ladite institution dans son pays et diverses autres actions qui ont abouti en son temps à des réformes audacieuses.

Pour la ministre en charge de l’Aviation civile, le candidat du Tchad est doté d’un profil assez pertinent dans le secteur aérien et d’une connaissance assez importante de l’ASECNA. « Il est le candidat idéal pour le Tchad. Nous sommes absolument ravis de proposer sa candidature qui convaincra sans doute les pays membres de l’ASECNA.»

« Je m’inscris dans la vision appelée ciel unique que poursuit l’ASECNA et celle partagée par tous les agents de l’ASECNA qui œuvrent inlassablement pour le renforcement de la sécurité aérienne en Afrique » déclare Adoum Younousmi.

 

Tchad : déroulement de la 11ème réunion de coordination de la FIR N’Djaména

Pendant trois jours, du 13 au 15 juin des représentants de l’ASECNA, venus de plusieurs pays vont traiter à N’Djamena, des problèmes liés à la navigation aérienne.

Le coup d’envoi des travaux a été donné par le secrétaire général du ministère de l’Aviation civile et de la Météorologie nationale, Mahamat Saleh Douga, a ouvert de la 11ème réunion de coordination de la FIR de N’Djaména, le 13 juin 2023. Selon, le secrétaire général du ministère, cette réunion de coordination qui se tient dans un contexte caractérisé par une reprise du transport aérien comme indiqué par L’IATA, permet à tous les partenaires de la navigation aérienne d’évaluer les progrès réalisés dans la sécurisation de l’espace commun de plus de 16 millions de kilomètres carrés dans les différents domaines placés sous la responsabilité de différents acteurs.

Il ajoute que cette réunion de coordination s’inscrit dans une logique d’amélioration continue des services à rendre aux usagers mais aussi de stimuler et de maintenir une émulation entre les participants, les incitant ainsi à améliorer constamment leurs méthodes et leurs moyens pour toujours mieux faire.

Le représentant résident de l’ASECNA auprès du Tchad, souligne l’importance de cette réunion « je voudrais saluer, au nom de l’ASECNA, votre présence parmi nous. Cela exprime la preuve de votre attachement à cet outil d’intégration dans sa mission d’assurer l’industrie du transport aérien international pour le compte des Etats membres.

Les contrôleurs aériens du Tchad entendent entrer en grève

Ils l’ont fait savoir à travers un communiqué de presse parvenu à notre rédaction. D’après la note, le collectif des contrôleurs aériens entame la grève dès demain vendredi 23 septembre.

Les contrôleurs aériens menacent d’entrer en grève dès le 23 septembre 2022. Cette annonce fait suite au préavis de grève notifié dans la correspondance de l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’ASECNA(USYCAA) du 25 juillet 2022. Ledit préavis avait été adressé à la direction générale de l’ASECNA.

Lequel a été suspendu un mois plus tard, pour donner une chance au dialogue. Ils espéraient avoir une suite favorable, mais décidément rien n’a été fait. Or le collectif avait donné une chance au dialogue tout en espérant avoir de satisfaction.

Le nouveau préavis entrera en vigueur jusqu’à satisfaction totale de toutes les revendications. Le collectif sera au regret d’arrêter immédiatement les services du contrôle aérien dans les limites de l’espace aérien confié au Tchad si les autorités administratives de l’agence ou de l’Etat tchadien interpellent ou sanctionnent un contrôleur.

Candidature à la direction générale de l’Asecna, le Tchad se retire de la course

Par un courriel du ministre de l’aviation civile et de la météorologie en date du 18 août, adressé au Président du conseil d’administration de l’ASECNA demande le retrait de la candidature du  Tchad au poste de directeur général de l’institution

Le Tchad aurait décidé de se retirer pour soutenir des pays frères et amis, ce après concertation avec les gouvernements de ces pays. Le candidat tchadien au poste de la direction générale de l’Agence pour la sécurité et de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), était Mahamat Aware Neissa. Il était d’après certains pronostics favoris au poste de directeur général de cette institution. Favori de par son background, du poids du président Idriss Deby dans les affaires diplomatiques de la sous-région.

Le pays frère et ami pour lequel le Gouvernement tchadien sera connu le 14 septembre à Dakar. Il se tiendra la rencontre des ministres des Etats membres de l’institution. C’est alors que la question sur le directeur général sera abordée. Néanmoins, il est à notifier que les candidatures sont arrivées à la fin, 4 candidatures sont désormais en lice, le niger (sortant), la Mauritanie, la RCA et le Cameroun. Tous les candidats présentent des lourds profils.

Le candidat du Tchad sorti de course, Mahamat Aware Neissa est un haut cadre de l’administration, ingénieur d’action civile formé l’académie Saint Petersburg de Russie. De juillet 2018 en avril 2020 il était à la tête de l’Agence nationale de sécurité informatique et de certification électronique (ANSICE). En 2017, président du collège Contrôle de Surveillance Pétroliers (CCSRP) du Tchad.  Il a également été secrétaire général au ministère des transports et de l’aviation civile.

Transport aérien : le Tchad a un nouveau système de contrôle

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar a lancé lundi, le nouveau système de surveillance « Automatic dependent surveillance-broadcast » (ADS-B).

Un nouveau système de contrôle aérien a été lancé au Tchad, lundi 06 janvier 2020. Ce lancement a eu lieu au siège du contrôle aérien régional à N’Djamena, en présence du ministre de l’Aviation civile et de la Météorologie nationale, général Mahamat Tahir Rozi.

Ledit « permet au contrôleur au sol de détecter tous les avions qui survolent l’espace aérien ASECNA. A l’époque, nous n’avions pas une visualisation sur ce système. Maintenant, tout l’espace aérien ASECNA est couvert par ce système », a déclaré le ministre Mahamat Tahir Rozi.

Il faut noter que le Tchad est le premier pays de l’ASECNA à avoir lancé l’opérationnalisation du système ADS-B, dix ans après la décision prise par les ministres en charge des transports des pays membres de l’ASECNA.