Tchad : les employés de la SONACIM servent un préavis de grève

Les employés de la Société nationale de Ciment (SONACIM) menacent d’entrer en grève, à travers un courrier rédigé le 09 octobre 2023, ils présentent leur préavis au directeur général.

« Par ce courrier, nous vous informons de la volonté commune de nombreux travailleurs de la

Société Nationale de Ciment (SONACIM) de cesser le travail après un préavis de trois (3) jours », peut-on lire d’entrée de jeu dans le document de deux pages. Une décision prise à l’issue d’une assemblée générale.

Les employés de la SONACIM protestent contre, le retard du paiement de salaire ; les produits de soins de première nécessité pour l’infirmerie de l’usine; les équipements de protection individuelle; le transport du personnel ; les avancements d’échelons d’immatriculation et la déclaration des employés à la CNPS; Les contrats des employés de service parc.

Le mouvement de protestation qui s’étend jusqu’au jeudi 12 octobre 2023 à 00H00.

Tchad : la Confédération indépendante des syndicats donne un préavis de grève d’un mois

Elle s’est réunie le 1er septembre 2021 pour analyser la situation sociale du pays. La Confédération indépendante des syndicats (CIST), regrette que les nouveaux dirigeants n’aient fait aucun effort face à la situation que traverse le pays

 

A l’issue de la rencontre du 1er septembre, sur l’analyse de la situation sociale, la CIST accuse le Conseil militaire de transition et son gouvernement de n’avoir fait : « aucun effort pour décrisper la situation sociale n’est perceptible et la cherté de vie devient insupportable ». La confédération des syndicats note également que le président du Conseil militaire de transition, n’a pas respecté les termes du Protocole d’accord du 09 janvier 2021.

Le bureau exécutif du CIST estime que attendre la bonne volonté des autorités en place, c’est peine perdue. Ainsi, la Confédération indépendante des syndicats donne un (01) mois ferme, en guise de préavis de grève, au CMT et à son gouvernement pour trouver une solution à ces revendications. En cas de non satisfaction et passé ce délai, la Confédération indépendante des syndicats du Tchad se verra dans l’obligation d’appeler ses militantes et militants à des actions de masse et tient pour seul responsable le CMT et son gouvernement de tout ce qui pourra advenir

La CSIT exige entre autre :

  • Le paiement sans délai et en intégralité des frais de transport à tous les travailleuses et travailleurs y compris celles et ceux qui devraient d’abord en bénéficier avant d’aller en retraite ;
  • La prise en compte sans condition des effets financiers des avancements et reclassements et leurs rappels à compter de janvier 2020 conformément à l’accord du 09 janvier 2020 ;
  • Le rappel des salaires des agents suspendus et réhabilités ainsi que les nouveaux intègres ;
  • Le paiement régulier des pensions des retraités ainsi que les allocations des agents admis à la retraite et le traitement rapide de leurs dossiers de pension.

Tchad : les opérateurs économiques lancent un préavis de grève de 72 heures

Dans une communication faite le 13 juillet 2021, les opérateurs économiques du Tchad ont donné un préavis de grève de 72 heures, allant du 14 au 16 juillet 2021.

 

Après évaluation de la situation qui prévaut actuellement au niveau de la plateforme de Nguéli et de la concurrence déloyale qu’impose la Douane, les organisations des corporations syndicales des opérateurs économiques menacent entrer en grève.

Le porte-parole des opérateurs économiques, Ousmane Moussa regrette que, de nouveaux badges d’entrée à la plateforme de Nguéli leurs sont imposés pendant que les badges pour l’année 2021 sont encore valides. De plus, les camions de transport des marchandises sont immobilisés au niveau de Toukra et à Nguéli pour des raisons non fondées, causant des pertes énormes.

A cela s’ajoute l’augmentation récurrente des valeurs en douanes des marchandes des consommations courantes et la multiplicité des décisions du ministre de tutelle, de la direction générale de la douane et du système de SYDONIA créant une confusion chez les opérateurs. Ousmane Moussa note également, le manque de considération à l’endroit des commissionnaires et les poursuites faites par les éléments de la brigade mobile dans nos villes et les différents marchés, engendrant d’énormes pertes en vie humaine. Et une augmentation  récurrente  des valeurs en douanes des marchandes des consommations courantes.

La plateforme des opérateurs économiques regrettent également que la direction générale des douanes ait, leurs propres sociétés de transit, ce qui crée une « concurrence déloyale », vis-à-vis des transitaires. Pour le porte-parole des opérateurs économiques ce procédé est illégale et est source des : « déperdition de recettes de l’Etat».

Tchad : le personnel de l’ATPE lance un préavis de grève de trois jours

Les travailleurs de l’Agence de presse et d’édition (ATPE) ont déposé un préavis de grève de trois jours auprès de la D.G de la structure le mardi 10 mai 2021, pour non-paiement des primes et indemnités du personnel

D’après le communiqué, le préavis de grève s’étend du 12 au 15 mai 2021, soit trois jours. Cette action des travailleurs de l’Agence de presse et d’édition (ATPE) vise à protester contre : « la dégradation de nos conditions de travail et plus particulièrement attiré l’attention sur les actions à venir », informe délégué du personnel de l’ATPE, Blaise Djimadoum Ngargoune.

L’ensemble des employés de l’ATPE revendique entre autres : le paiement intégral des arrières, des primes et indemnités de 2019 et 2020, La dotation en matériel professionnel de travail, l’équipement de la rédaction, fourniture en internet ; l’équipement de la rédaction avec tous les accessoires nécessaires, la fourniture en internet et l’équipement de la documentation.

Ces travailleurs demandent également la nomination des chefs de rédactions. Notamment les rédacteurs en chef, les secrétaires de rédaction, le chef de service de reportage et les chefs desks.