Tchad : un candidat au Bac se donne la mort pour soupçons de tricherie

L’incident s’est produit à l’issue de la deuxième journée de l’examen au centre de Faya. Soupçonné pour tricherie et mis à la porte par un surveillant, un candidat au baccalauréat littéraire, série A4 se suicide.

Dans la journée du mardi 20 juin 2023, une tragédie se produit au centre d’examen de la ville de Faya. Un candidat au baccalauréat soupçonné de tricherie, se donne la mort à l’aide d’une corde. D’après les premières informations, l’élève a été attrapé avec des ‘’balistiques’’ qu’il a dissimulés.

Accusation que la victime a refusé de corroborer, apprend-on à travers différents sites. Il aurait demandé au surveillant soupçonneux, d’apporter les preuves de ses ‘’allégations’’. Ce qui n’aurait pas été fait. Le candidat sera quand-même mis à la porte se dépêchera d’aller signaler son renvoi à un son oncle. A son parent, le candidat assure qu’il a été injustement sorti de salle. Avant que l’oncle qui a promis obtenir réparation, n’entame la procédure, le pire s’est produit. La famille est inconsolable et convaincu que leur fils était innocent.

Ses parents entendent porter plainte contre le surveillant. La famille exige que le : « responsable soit arrêté pour sa supposée implication dans le décès de leur fils. » Ils ont laissé entendre que leur fils ne sera pas mis en terre tant que l’enseignant n’est pas mis aux arrêts.

Ce sont au total deux élèves qui ont été accusés dans la même salle d’examen mais un seul a décidé de se donner la mort.

Hadj-2020 : les frais de transport des pèlerins tchadiens sont restitués suite à l’annulation

Après l’annulation du Hadj 2020, certains fidèles musulmans ont manifesté leur volonté de récupérer leur argent auprès des agences de voyage. L’opération de remboursement a débuté ce 9 juillet

Certaines agences de voyage ont commencé à rembourser l’argent des candidats au pèlerinage. La  restitution se fait à la demande des concernés. Quelques fidèles ont exigé leur remboursement après l’annulation de l’édition de cette année. L’annonce de la fermeture de la campagne du hadj 2020  a été faite au Tchad le 3 juillet par le président de la Commission permanente chargée de l’organisation du pèlerinage, le sieur Oumar Adoum Abdoulaye.

Les montants débourser vont de 500 000 FCFA à 1 million voire plus. Pratiquement 1000 personnes seront remboursées. D’autres fidèles musulmans par contre ont demandé aux sociétés de voyage de garder l’argent pour le prochain hadj

 

Baccalauréat 2020 : l’enrôlement biométrique des candidats a repris

L’opération d’enrôlement  des candidats au baccalauréat session 2020 a repris le 8 juin. L’information a été donnée par le directeur de l’ONECS, Pr Bakari Abbo

Le directeur général de l’Office national des examens et concours (ONECS) a annoncé la reprise de l’enrôlement biométrique des candidats au baccalauréat 2020. Des candidats se sont fait enrôler dans la province du Mayo Kebbi Est, hier lundi 8 juin. Le directeur de l’ONECS appelle les délégués provinciaux de l’enseignement, les délégués départementaux de l’éducation, les inspecteurs pédagogiques de l’éducation, les chefs d’établissement et les partenaires de l’éducation à être au rendez-vous dans le cadre des activités pédagogiques et de recherches.

L’opération d’enrôlement concerne spécifiquement les candidats résidant au Tchad a précisé le Pr Bakari Abbo. Après le Mayo Kebbi Est, les équipes se déploieront dans tout le pays. Les instructions fermes ont été données aux responsables de différents nouveaux pour que les consignes sanitaires soient respectées fait savoir le patron de l’ONECS.

Rappelons que les opérations d’enrôlement biométriques ont été stoppées le 19 mars pour éviter la circulation de la Covid-19.

Baccalauréat 2020 : l’enrôlement biométrique se fera en groupe de 40 et par ordre alphabétique

Les opérations d’enrôlement biométriques des candidats au baccalauréat 2020 redémarrent dans les prochains jours. C’est la teneur d’un communiqué conjoint des ministères en charge de l’enseignement

Dans un communiqué signé des ministres de l’éducation nationale et de la promotion civique  et du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation professionnelle dont nous avons eu copie, les opérations d’enrôlement biométrique des candidats au baccalauréat 2020 reprennent bientôt dans tout le pays. Elle concerne uniquement les candidats résidant au Tchad. Il est précisé dans le communiqué que 40 personnes seront autorisées dans les salles d’enrôlement en respect aux mesures de lutte contre le coronavirus. Sous le contrôle des délégués sanitaires, un dispositif de lavage de mains sera installé sur chaque site et soumis aux candidats avant l’entrée en salle.

Le ministre de l’éducation demande à tous les acteurs impliqués dans la chaîne de prendre les dispositions nécessaires pour la réussite de l’opération « de grande importance », au bon développement des examens au baccalauréat, ce avec l’implication des autorités administratives. Ces acteurs sont entre autres, les délégués provinciaux de l’enseignement, les inspecteurs départementaux de l’éducation, et les personnes impliquées dans le système éducatif. La distanciation sociale d’au moins 1 mètre sera respectée, informe le communiqué.

Il est à rappeler que l’opération avait été suspendue le 19 mars 2020 pour éviter la propagation de la maladie à coronavirus.