Tchad : le journaliste Mbaiguerem Tordom Evariste n’est plus

La presse tchadienne en deuil. Ce matin du 11 avril 2024, l’on annonce le décès du journaliste Mbaiguerem Tordom Evariste. D’après les premières informations, il serait mort dans des circonstances troubles.

Ancien collaborateur de la radio Vision FM et ayant officié pour radio Arc-en-ciel et la radio nationale, le corps inerte de Mbaiguerem Tordom Evariste a été découvert ce jour dans le carré 3 de Moursal dans le 6eme arrondissement de N’Djamena.

Des précisions exactes sur les causes de sa mort n’ont pas encore été déterminées. D’après Tchadinfos, des traces de sang sont visibles sur son corps. « Selon des témoins sur place, il se serait battu avec des inconnus et s’est rendu chez ses parents au quartier Moursal, dans le carré 3. Il a demandé juste une natte pour se coucher et tôt ce matin, c’est le corps sans vie qui a été retrouvé sur la natte. », Ajoute le média en ligne.

La police du 6ème arrondissement est arrivée pour le constat en attendant l’ordre du procureur pour déposer le corps à la morgue.

 

La Ligue Tchadienne des Droits des Femmes et l’Association Avocats pour Tous s’engagent à travailler ensemble

Une Convention de collaboration a été signée le 06 avril 2024, entre Ligue Tchadienne des Droits des Femmes et l’Association Avocats pour Tous (APT).

D’après la Ligue Tchadienne des Droits des Femmes, ce partenariat marque un pas significatif vers l’accès à une assistance juridique et judiciaire équitable pour les victimes les plus vulnérables de la société tchadienne. Elle laisse entendre qu’elle a longtemps œuvré pour promouvoir l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et la lutte contre toutes les formes de violences basées sur le genre.

« Cependant, notre engagement n’a jamais été aussi fort que lorsqu’il s’agit de garantir que les voix des victimes soient entendues et que la justice soit rendue. »

Pour la Ligue, l’expertise juridique de l’Association Avocats pour Tous et leur engagement envers les droits de l’Homme sont des atouts inestimables dans la quête commune de la justice.

« Ensemble, nous nous engageons à fournir une assistance juridique et judiciaire efficace et sans faille aux victimes, en veillant à ce qu’elles puissent exercer leurs droits fondamentaux dans le respect et la dignité. »

Les deux entités entendent travailler main dans la main pour faire en sorte que la loi ne soit pas seulement un concept abstrait, mais une force tangible au service de ceux qui en ont le plus besoin. « Nous aspirons à ce que ce partenariat devienne un exemple inspirant de collaboration et de solidarité dans notre communauté », souligne les responsables de la Ligue Tchadienne des Droits des Femmes.

Tchad : en raison de l’Eid Al Fitr la journée du mercredi déclaré fériée

Le président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Dr Mahamat Khatir Issa annonce que l’Eid Al Fitr sera célébr le mercredi 10 avril 2024.

 

Pour permettre aux fidèles musulmans de céleber la fête de l’AID EL FITIR, la journée du mercredi 10 avril 2024, est déclarée fériée et chômée sur l’ensemble du territoire national.

Cette décision du ministre de la Fonction publique, Abdoulaye Mbodou Mbami est conforme à l’article 1er du Décret N° 413/PR/MFPTEM/97 du 30 septembre 1997, portant révision de la liste et du régime des jours fériés et chômés.

Le février concerne les travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé, précise le ministre.

Tchad : les employés du CECOQDA servent un préavis de grève

Après une assemblée générale tenue le 04 avril 2024, les employés du Centre de contrôle de qualité des denrées alimentaires (CECOQDA), déposent un préavis de grève allant du 8 au 16 avril.

La cellule syndicale du CECOQDA a déposé un préavis de grève. Une mesure qui vise à lutter contre, traitement inhumain et dégradant infligé par la Direction Générale, apprend-on. A l’issue de l’assemblée générale, les travailleurs de cette structure ont indiqué que, toutes les revendications portées auprès de la hiérarchie sont restées sans suite. D’où l’annonce d’un préavis de grève de 6 jours ouvrables, allant du lundi 8 avril au mardi 16 avril 2024. Si rien n’est fait dans cet intervalle ; la cellule syndicale entamera une grève sèche et illimitée jusqu’à ce que les revendications suivantes soient satisfaites.
Les revendications portent entre autres sur, les avancements du personnel et rappel des arriérés d’avancements pour les années 2023 et 2024 à l’ensemble du personnel concerné. Ainsi que, paiement sans conditions des arriérés de CNPS pour les années 2013 à 2019, et 2023 ; du premier trimestre de 2024 et le paiement sans conditions des arriérés des 13èmes de salaires conformément au pacte social établi par le gouvernement.

Les grévistes exigent également les primes de risque aux personnels d’appui et la révision mensuelle de la prise en charge sanitaire de tout le personnel, le rappel des reliquats de carburant et de subsistance alimentaire de désintoxication de l’année 2023 et 2024. Ainsi que la revalorisation salariale pour faire face à la cherté de la vie.

Tchad : les candidats à la présidentielle signent le Code de bonne conduite

Quelques candidats à l’élection présidentielle du 06 mai prochain se sont rencontrés le 6 avril 2024, au siège dans l’enceinte de l’Agence nationale de gestions des élections (ANGE).

 

Les candidats à la présidentielle ont signé le code de conduite de l’ANGE. En signant ce code, les candidats affirment leur engagement envers les principes essentiels de respect mutuel entre concurrents et de rejet de toute forme de violence. Il s’agit d’un véritable pacte de confiance entre les candidats et la population.

« L’ANGE œuvre pour un processus électoral paisible et équitable tout en saluant l’engagement des candidats à maintenir un climat serein tout au long de cette période cruciale pour notre nation. »

Tchad : le parti du Pasteur Moyade Naredoum apporte son soutien à Succès Masra

Le parti Alliance pour la Démocratie, l’Intégrité et la Liberté (ADIL) a décidé à l’issue de son premier Congrès organisé le 06 avril 2024, d’apporter son soutien aux Traansformateurs à la présidentielle du 6 mai.

 

Le président du parti ADIL, le Pasteur Moyade Naredoum a annoncé solennellement qu’il s’engage à soutenir la candidature de Masra Succès, leader et candidat du parti Les Transformateurs, pour l’élection présidentielle du 6 mai 2024. Le leader explique que, sa formation politique n’a pas présenté de candidat parce que les conditions dans tout le processus de la transition ne sont pas réunies pour une élection transparente et crédible.

A la suite de Pasteur Moyade Naredoum, Koumoukoï Samane Dana, président du comité d’organisation du congrès a décliné les objectifs. « Nous aurons le privilège de débattre des grandes questions qui touchent notre pays et notre parti. Nous nous pencherons sur les moyens de renforcer la démocratie au Tchad, de lutter contre la pauvreté et l’insécurité, et de promouvoir le développement durable.»

Tchad : l’écrivain Sosthène Mbernodji critique apporte sa critique au livre de Mahamat Idriss Deby

Le président de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, a dédicacé le 04 avril 2024 son livre « DE BEDOUIN A PRESIDENT ». Après avoir refusé l’invitation à la cérémonie de dédicace, Sosthène Mbernodji fait une critique littéraire.

 

 

« Nous n’étions pas présent à la cérémonie de dédicace du livre de Mahamat Idriss Déby. Notre invitation a été déposée à l’espace Talino Manu sur le coup de 15h,puis on nous demande d’aller chercher. J’ai pris le téléphone pour appeler le service du protocole d’État qui m’a contacté la veille pour poser quelques questions dont les réponses ne m’ont donné aucune satisfaction. J’ai préféré traverser le pont et rentrer.

Quelques remarques sur la forme en tant qu’acteur du livre. D’abord le lieu choisi n’est pas idéal. Car,la présidence n’est pas un lieu indiqué pour une telle cérémonie. Mahamat Idriss Déby et son service de protocole doivent comprendre que quand on est auteur ou écrivain, cela veut dire qu’on est artiste. On doit, pour ce faire, sortir de sa zone de confort. Je me rappelle Hinda alors première dame du Tchad,a présenté son livre dans un hôtel ( on peut accepter). Dès lors qu’on se jette sur le chemin d’écriture,on est obligé de suivre les codes.

Deuxièmement,en littérature,il n’ya pas d’ostracisme. Or,on a mis les gens dans la salle selon l’ordre de préséance et les titres. Ils sont tellement accrochés à leurs honneurs qu’ils oublient que c’est le livre qui les réunit. Et les valeurs intrinsèques du livre donc de la littérature sont l’humanité,le brassage et le rapprochement. Ensuite, la cérémonie de dédicace a été caporalisée par le service de communication de la présidence. On aurait dû faire venir un maître de cérémonie,qui maîtrise le jargon littéraire et bien plus celui d’une dédicace( Ousman Thiam,,Ricardo, …).

On a trié sur le volet des écrivains vers la fin pour recevoir les autographes alors que ça doit être eux à l’honneur…

Dans tout cela, personne n’a soulevé la contribution des écrivains dans une nation. Tellement qu’ils sont imbus de leur ego et versés dans le folklore,le livre a été rangé de côté : il n’est plus un objet d’éducation et d’ancrage social.

De toute façon, nous attendons l’adhésion du nouvel auteur à l’ASEAT. Nous espérons que la situation des écrivains va s’améliorer, qu’on ne remettra plus 30.000 FCFA comme redevance en termes de droits d’auteur aux écrivains.

Sosthène MBERNODJI

Président de l’Association des Écrivains et Auteurs du Tchad (ASEAT)

Commissaire général du festival international Le Souffle de l’Harmattan

Directeur de l’agence littéraire Le souffle

Écrivain

Prix Mila du Meilleur Promoteur du livre africain 2021 à Abidjan

Prix Ambassadeur FILIGA 2023 à Libreville »

 

Tchad : lancement de l’atelier de production et de diffusion des données géographiques

Le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire, Youssouf Faradj Mabrouk a lancé l’atelier de production et de diffusion des données géographiques le 04 avril 2024.

 

Cet atelier est organisé dans le cadre du projet d’infrastructure des données spatiales sur la ville de N’Djamena et ses environs. Il s’agit de l’un des quatre projets structurants issus du protocole d’accord signé entre le ministère des Affaires foncières, du Développement de l’habitat et de l’urbanisme l’actuel MATHU, l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière Français et IGN FI. Ledit protocole identifiait la nécessité de renforcer le savoir-faire des institutions tchadiennes en matière d’information géographique, qui a été clôturé il y’a 2 ans.

D’après le ministère, ce projet permettra d’atteindre l’accomplissement du niveau d’expertise et d’autonomie préconisé au niveau national en matière de production de l’information géographique grâce aux équipements technologiques acquis durant ce projet d’infrastructure.

Tchad : les travaux de validation de la mise en œuvre de la Convention sur l’eau en cours

Du 04 au 05 avril 2024, N’Djaména abrite les travaux de l’atelier de validation de la stratégie et du plan de la mise en œuvre de la convention sur l’eau.

 

L’atelier de validation du document stratégique et du plan de la mise en œuvre de la Convention sur la protection et l’utilisation des cours d’eaux transfrontaliers et des lacs internationaux est de parvenir à la validation de la stratégie et du plan de la mise en œuvre de la convention sur l’eau.

Le chargé des affaires juridiques, au Secrétariat de la convention sur l’eau, Komlan Sangbana explique que, la validation de cette stratégie devrait contribuer à l’atteinte des objectifs stratégiques du pays en créant les conditions nécessaires pour une gestion durable des ressources en eau.

Le ministre de l’eau et de l’Assainissement Passale Kanabe Marcelin souligne que, que la convention sur l’eau offre un cadre juridique international solide et une plateforme institutionnelle permettant aux parties de discuter de la coopération en matière d’eaux transfrontalières et de partager les connaissances et expériences dans de nombreux domaines liés à la gestion et la protection des eaux.

Il assure que, cet atelier permettra aux acteurs clés d’adopter une stratégie et le plan de mise en œuvre effective des activités proposées dans le plan en question.

Pour mémoire, le Tchad, premier pays africain à adhérer à la Convention en mai 2018.

Tchad : Mahamat Idriss Deby préside une réunion de sécurité

Le président tchadien de la transition, Mahamat Idriss Deby a présidé une réunion consacrée à la sécurité le jeudi 04 avril 2024.

Il s’agit d’une session extraordinaire au cours de laquelle le chef de l’État a ordonné une mobilisation exceptionnelle de tous les corps de sécurité à l’approche de la fête de fin de Ramadan et des prochaines étapes du processus électoral. La fête de fin de ramadan, cette année, est accompagnée par d’autres événements relevant du calendrier électoral. Des circonstances qui, du point de vu sécuritaire, sont des moments de grande vigilance.

Une évaluation de la situation sur le plan national a été faite. Des cas de vols, braquages et des conflits intercommunautaires dans quelques villes du Tchad menaçant la quiétude des citoyens par endroit ont été relevés. Une situation qui a amené le président de Transition, au regard des enjeux à venir, à ordonner une mobilisation exceptionnelle de toutes les forces de défense et de sécurité intérieure. « De ce fait, ces forces seront mises en alerte et des plans opérationnels seront rapidement élaborés et mis en exécution », informe le ministre de la Sécurité publique et l’Immigration, Charfadine Margui.

Les responsables sécuritaires sont appelés à redoubler d’efforts pour que la tranquillité, la quiétude et l’ordre public ne soient troublés d’aucune manière.

Coopération : le président de la transition au Mali reçoit une délégation tchadienne

Le jeudi 4 avril 2024, le colonel Assimi Goïta, président malien de la transition de la Transition, a accordé une audience à une délégation tchadienne.

La mission tchadienne est conduite par Mahamat Assouyouti Abakar, ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale. L’objet principal de cette audience fut la transmission d’un message personnel de Mahamat Idriss Deby Itno, président de la transition de la République du Tchad, à son homologue malien. Ce message, exprime les vœux de fraternité, d’amitié et de coopération accrue entre les deux nations, en soulignant l’importance de la solidarité régionale pour le développement et la stabilité de la région.

Dans son intervention à la presse, le chef de délégation tchadienne, a rappelé les liens séculaires unissant le Mali et le Tchad, une amitié de longue date ancrée dans l’histoire. « Il a exhorté le Mali à soutenir sa candidature à la Direction générale de l’Agence pour la Sécurité et la Navigation aérienne en Afrique (ASECNA). »

D’après la présidence malienne, Assimi Goïta a réitéré l’engagement du Mali à soutenir le Tchad, soulignant la mutualité des défis et des opportunités de développement que les deux pays rencontrent dans leurs Transitions respectives.

« Cette audience a réaffirmé l’engagement indéfectible du Mali et du Tchad à travailler conjointement pour la paix, la sécurité et le développement économique dans la région du Sahel. Les deux pays, unis par une histoire commune et des défis similaires, continueront de renforcer leur partenariat stratégique pour le bien-être de leurs peuples. »

Tchad : le candidat Pahimi Padacke Albert critique l’Agence de gestion des élections

Le candidat du RNDT-Le Réveil intervient suite à la demande de retrait des affiches électorales et des portraits des candidats, par  l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE).

Dans un communiqué du 3 avril, l’Agence nationale de gestion des élections a exigé le retrait des affiches de campagne électorale et les portraits des candidats des espaces publics. Le communiqué de l’ANGE n’apporte pas de précision sur les candidats ou partis politiques concernés.

Pour Pahimi Padacke Albert, c’est un : « manque de neutralité et de courage ! ». Le président du parti, RNDT-Le Réveil, laisse entrevoir que, l’Agence en charge des élections a peur d’indexer le président de Transition candidat Mahamat Idriss Deby, son Premier ministre candidat Succes Masra et leur partis qui sont en situation de violation de la loi électorale. « L’ANGE du MPS est incapable d’indexer clairement les deux coupables moins encore de sortir un carton. »

« Le peuple tchadien espérait que la conscience du serment de ses membres pouvait faire émanciper l’ANGE de son image, par sa composition, de bureau de soutien de certains candidats », déplore l’ancien premier ministre.

 

Tchad : le parti RNDT-Le Réveil présente ses chefs de mission pour la campagne électorale

Le président du RNDT-Le Réveil, Pahimi Padacke Albert a désigné le 3 avril 2024, les chefs de mission de la campagne électorale dans les différentes provinces du pays.

 

Les membres du parti politique RNDT-Le Réveil qui vont piloter la campagne dans les régions du Tchad sont entre autres :

  1. Provinces de N’Djamena et Chari-Baguirmi ;

Chef de mission: Bourdannet Waguing

Chef de mission 1er adjoint chargé du Chari-Baguirmi:

Moussa Abdelkhader Ramat

Chef de mission 2ème adjoint chargé de la ville de N’Djamena: Tchetlamy Tao Hamia

  1. Province du Barh El Gazel ;

Chef de mission: Mahamat Ali Djibrine

Chef de mission adjoint: Hassan Ali Maina

  1. Province du Batha ;

Chef de mission: Mahamat Badour Fadoul

Chef de mission adjoint: Abdelfakara Mahamat

  1. Province de Hadjer-lamis ;

Chef de mission: Mahamat Mbodou Wadra

Chef de mission adjoint: Mme Zara Choukou

  1. Province du Lac ;

Chef de mission: Moustapha Adoum Cheitti

Chef de mission adjoint: Adoum Zakaria Yacoub

  1. Province du Kanem ;

Chef de mission: Mme Achta Mahamat Nour

Chef de mission adjoint: Mahamat Ali Adji

  1. Province du Guera ;

Chef de mission: Garsouk Sidjim

Chef de mission adjoint: Dr Sakine Ramat

 

  1. Province du Logone occidental ;

Chef de mission: Dr Djedanem Baissain Maxime

Chef de mission adjoint: Mbaigoloum Yves

 

  1. Province du Logone oriental ;

Chef de mission: Madjiadoum Kette Caleb

Chef de mission adjoint: Mme Moryo Ngakoutou Delphine

  1. Province du Mandoul ;

Chef de mission: Ndordji Nazaire

Chef de mission adjoint: Allangom Bessadingar

  1. Province du Mayo Kebbi Est ;

Chef de mission: warkassia Li-Irma

Chef de mission adjoint: Naikissia Siama

 

  1. Province du Mayo Kebbi Ouest

Chef de mission: Patalet Geo

Chef de mission adjoint: Ndoubabe Tomel

  1. Province du Moyen Chari ;

Chef de mission: Ngaradjina Roubakoua

Chef de mission adjoint: Mme Dossi Alice

  1. Province du Ouaddaï ;

Chef de mission: Moustapha Hissein

Chef de mission adjoint: Brahim Abdelkani Ismael

  1. Province du Salamat ;

Chef de mission: Adoum Abakar Abdoulaye

Chef de mission adjoint: Bakhit Ahmat Youssouf

  1. Province du Sila ;

Chef de mission: Mahamat Adam Abdraman

Chef de mission adjoint: Ali Baradine

  1. Province de la Tandjile ;

Chef de mission: Mme Koumatei Koude Genevieve

Chef de mission adjoint: Bagdara Andoua

  1. Provinces du Borkou et du Tibesti

Chef de mission: Abdraman Dadi

Chef de mission adjoint: Brahim Mahamat Daby

  1. Province de l’Ennedi Est ;

Chef de mission: Fikaoussou Diafouna

Chef de mission adjoint: Abdelkerim Zakaria

  1. Province de l’Ennedi Ouest

Chef de mission: Ngominkodji Tordalbaye

Chef de mission adjoint: Ali Allatchi

  1. Province de Wadi-Fira ;

Chef de mission: Oumar Taboye

Chef de mission adjoint: Ahmat Kizeme.

 

Tchad : l’Agence de gestion des élections exige le retrait des affiches de campagne électorale

A travers un communiqué du 3 avril 2024, le président de l’Agence nationale de gestion des élections, Ahmed Bartchiret, invite les candidats qui se sont précipités mettre les affiches et autres portraits de campagne, au retrait.

L’Agence nationale de gestion des élections rappelle à tous les candidats à l’élection présidentielle du 6 mai 2024 que la campagne électorale commence le 14 avril 2024, conformément au chronogramme établi à cet effet.

La loi N°005/CNT/2024 portant Code électoral encadre les dates d’ouverture et de clôture de la campagne électorale, notamment à ses articles 112 et 132. Par conséquent, l’ANGE exige à tous les candidats à l’élection présidentielle le retrait des affiches et autres portraits de campagne sur l’ensemble du territoire national.

L’ANGE appelle tous les candidats à l’élection présidentielle du 06 mai à plus de responsabilité et de retenue, afin de garantir l’équité et la transparence du scrutin.

Candidature à l’ASECNA : le Tchad sollicite le soutien du Burkina Faso

Candidat pour la direction générale de l’Agence pour la Sécurité et la Navigation aérienne en Afrique (ASECNA), une délégation a quitté N’Djaména pour aller solliciter le soutien du Burkina à Ouagadougou.

 

Le président burkinabé de la Transition, le capitaine Ibrahim Traore a accordé une audience le 03 avril 2024, à une délégation tchadienne conduite par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale, Mahamat Assouyouti Abakar, informe la direction de la communication de la Présidence du Faso.

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale, Mahamat Assouyouti Abakar a fait savoir que la délégation a effectué le déplacement pour solliciter le soutien du Burkina Faso à la candidature du Tchad au poste de directeur général de l’ASECNA. Pour M. Abakar, « la candidature du Tchad à l’ASECNA, c’est avant tout une candidature pour la région du Sahel. Je tiens à remercier le Président pour son soutien sans équivoque ».

La direction indique que, Mahamat Assouyouti Abakar a également transmis au Chef de l’Etat le message de fraternité et d’amitié du président tchadien. « Le Tchad a toujours été aux côtés du peuple burkinabè dans la poursuite de cette aspiration légitime du peuple burkinabè pour le développement économique et social.»

Les relations bilatérales ont aussi été évoquées au cours des échanges entre le Capitaine Ibrahim Traore et la délégation tchadienne.

Tchad : levée de la suspension des syndicats de l’ONAMA

Le ministre de la Communication à travers un arrêté, lève la suspension contre les bureaux des deux syndicats de l’Office national des médias audiovisuels (ONAMA.)

La mesure portant suspension des activités des bureaux du Syndicat national des professionnels de radiodiffusion et télévision et du Syndicat indépendant du Personnel de Radiodiffusion et Télévision pour troubles graves à l’ordre public a été levé. C’est la quintessence de l’arrêté du ministre de la Communication, Abderaman Koulamallah.
Ces syndicats avaient été suspendus en marge des travaux du Conseil d’administration du 22 mars 2024. Le trouble est né du fait que les agents de l’ex ORNTV revendiquaient leurs passifs. Le déroulement des travaux a été perturbé et arrêté.
Dans un communiqué de presse du 2 avril, le Syndicat indépendant du personnel de la Radio et de la télévision du Tchad (SIPRAT) a demandé l’annulation pur et simple de cette décision. Dans le même document, le syndicat a exhorté les travailleurs à effectuer normalement leur travail, car le pays étant dans une phase électorale qui permettra le retour à l’ordre constitutionnel et le renforcement de la démocratie, il n’est pas dans l’intérêt de la nation d’arrêter le travail.

Tchad : des nominations au ministère de la Femme et de la Petite enfance

Par Décret N°0446/PT/PM/MFPE/2024 du 03 avril 2024, des personnalités sont nommées à des postes de responsabilité dans les délégations provinciales du ministère de la Femme et de la Petite enfance.

Il s’agit entre autres de :

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU BARH-EL-GAZEL
Déléguée: Mme ACHTA ABAKAR HAMID, maintenue.

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU BATHA
Délégué : M. MADJITOLOUM VINCENT;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU BORKOU
Délégué : M. AHMAT BANBAYE ELIE, maintenu;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU CHARI BAGUIRMI
Délégué : M. OUSMAN ABAKAR MINGUELDIBAYE maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE L’ENNEDI-EST
Délégué: M. ADOUM MAHAMAT YOUSSOUF DJERNY, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE L’ENNEDI-OUEST
Délégué : M. HAROUN SOULEYMANE TOGO, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU GUERA
Délégué : M. ABDELAZIZ ALADJ DAMALIA, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE HADJER-LAMIS
Délégué : M. BRAHIM ALHISSEIN AHMAT, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU KANEM
Délégué : M. ABDELKERIM ABAKAR MOUMINE, maintenu;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU LAC
Délégué : M. ADOUM AHMAT LAMANA, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU LOGONE OCCIDENTAL
Délégué : M. BAROUMTA BEROGUINGAR, maintenu;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU LOGONE ORIENTAL
Délégué : M. DJEKAINKOULA BOUANGAR OSEE, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU MANDOUL
Déléguée : Mme MANGUE MANROM BLANCHE, maintenue;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU MAYO-KEBBI-EST
Délégué : M. AHMAT DOUCIA, maintenu;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU MAYO-KEBBI-OUEST
Déléguée : Mme MASSAH DELI, maintenue;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU MOYEN-CHARI
Déléguée : Mme NEKARNODJI DIONBAGUE, maintenue;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU OUADDAÏ
Délégué : M. MAHAMOUD TOGOU ALI, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU SALAMAT
Délégué : M. AL-MAHADI AHMAT AL-MAHADI, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU SILA
Délégué : M. MAHADI SALEH ADAM, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE LA TANDJILÉ
Déléguée : Mme AMINATOU ADJOUGOULTA, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DU TIBESTI
Déléguée : Mme ACHTA CHARFADINE TCHOUMA, maintenu ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE WADI-FIRA
Déléguée : Mme MARIAM ISMAEL GUIRÉ, maintenue ;

● DÉLÉGATION PROVINCIALE DE N’DJAMENA
Déléguée : Mme FATIME ALI OUTMAN, maintenue.

Tchad : le ministre des Infrastructures sur le chantier de la transsaharienne, Rig-Rig-Daboua frontière Niger

Dans le cadre de la supervision des travaux des chantiers en cours, le ministre des Infrastructures, Aziz Mahamat Saleh s’est rendu le 1er avril, sur la section de la route transsaharienne, Rig-Rig-Daboua frontière Niger.

Cofinancé par la BAD, BDEAC et l’État Tchadien, la section de la route transsaharienne, Rig-Rig-Daboua frontière Niger, long de 100,81Km, les travaux sur ce tronçon sont exécutés par l’entreprise CGCOC. Le patron des Infrastructures a constaté de visu, la dégradation précoce sur certains endroits de la couche de roulement.

« Avec un taux d’exécution estimé à hauteur de 49,36%, l’entreprise a posé 28,703 Km de béton bitumineux (goudron) mais celui-ci présente des fissures et des affaissements sur la chaussée.

Des propositions de changement de la structure de la chaussée, en changeant la couche en sol ciment en grave concassée, sont faites et en phase d’approbation pour une reprise des travaux dans un meilleur délai sur cette section. », rapporte le service de communication du ministère.

La même source indique que, des fonds supplémentaires sont demandés par l’entreprise CGCOC en vue de la mise en œuvre de la couche en grave concassée et des discussions sont en cours pour ce type de changement.

« Pour le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, la concrétisation de cette route est très impérative car cette section, économique qu’elle est, constitue une sortie vers l’Afrique de l’Ouest et le Maghreb. »

 

Tchad : grève sèche et illimitée à la Société nationale de ciment

Après avoir observé une grève de trois jours avec service minimum du 30 mars au 1er avril, le personnel de la Société nationale de ciment (SONACIM), passe à la vitesse supérieure.

 

Ce mardi 02 avril 2024, les délégués du personnel de cette structure ont adressé à leur hiérarchie une correspondance annonçant le début d’une grève sèche et illimitée. Ils revendiquent, l’Immatriculation et la déclaration des employés à la CNPS ; les échelons et catégorisation ; les contrats des employés des services parc auto et quelques employés des ateliers ;  le payement de salaires à temps ; la prise en charge sanitaire entre autres.

L’arrêt de travail de trois jours visait à pousser la direction générale à travailler dans ce sens, mais rien n’a été fait. A en croire la lettre cosignée le 02 avril 2024, par les délégués du personnel. « Malgré notre participation à une grève précédente avec service minimum, nous avons constaté un manque de volonté réelle de répondre à nos revendications légitimes. Nous avons pris cette décision difficile de passer à une grève sèche et illimitée, afin de faire entendre notre voix de manière plus légitime et d’obtenir des avancées concrètes dans les discussions en cours », peut-on lire dans le document.

Les grévistes déplorent une insatisfaction face à l’absence de progrès significatif dans les négociations avec la direction générale.

 

Tchad : le régulateur des médias et l’Agence de gestion des élections collaborent pour la présidentielle

En vue de l’élection présidentielle en perspective, une rencontre s’est tenue ce 2 avril entre le président de la Haute Autorité des Média et de l’Audiovisuel et le président de l’Agence Nationale de Gestion des Élections.

 

Le déroulement de l’élection présidentielle du 6 mai 2024 va également se jouer dans les médias publics et privés. Pour permettre à chaque candidat de bénéficier des mêmes privilèges, le régulateur des médias a fixé des orientations à observer sur divers supports, Presse imprimée, Radio, Télévision et Presse en ligne.

C’est dans cette logique que ce jour, le président de la Haute Autorité des Média et de l’Audiovisuel (HAMA), Abderamane Barka Abdoulaye Doningar a remis au président de l’Agence Nationale de Gestion des Élections (ANGE), Ahmat Bartchiret, le document qui contient les décisions de son institution pour une présidentielle équitable et réussie.

Il s’agit entre autres des décisions 12, 13 et 14 relatives au respect des principes d’équité et/ou d’égalité, de pluralisme et d’équilibre de l’information par les médias publics et privés ; la réglementation du temps d’antenne, du temps de parole et de l’espace rédactionnel dans les médias publics et privés.

Le président de l’ANGE appelle à œuvrer l’équité, la rigueur et la surveillance des contenus pendant la période électorale. Ahmat Bartchiret à la lutte contre la manipulation et la désinformation.

 

Le Nigeria entend rapatrier 1336 de ses ressortissants réfugiés au Tchad

Des pourparlers sont en cours pour le rapatriement de 1336 ressortissants réfugiés nigérians du Tchad. Les négociations se font entre les autorités des deux pays et l’UNHCR.

 

Le ministère tchadien des Affaires étrangères, fait savoir que le Nigeria envisage de rapatrier 1336 de ses ressortissants réfugiés au Tchad, en collaboration avec les autorités tchadiennes et l’UNHCR. Une réunion tripartite a eu lieu à ce sujet entre l’Ambassadeur du Tchad au Nigeria, Abakar Saleh Chahaimi, le gouverneur de l’État de Bornou, Pr Babagana Umara Zulum et le commissaire fédéral nigérian, Tijani Aliyu Ahmed pour discuter du rapatriement volontaire de ces réfugiés en consultation avec les autorités nigérianes, tchadiennes et le haut-commissariat des réfugiés des Nations Unies (UNHCR).

Les parties prenantes ont également discuté de la coopération bilatérale lors de cette rencontre. « L’ouverture de la route Bagasola-Baga entre le Tchad et le Nord du Nigeria a été abordée pour renforcer les échanges commerciaux. »

D’après le rapport de l’UNHCR, du 30 avril 2023, sur la situation des réfugiés, le Tchad accueille plus de 21.300 réfugiés nigérians sur son sol. Ces derniers ont été contraints à fuir leur pays suite aux violences dans certaines parties, dont celle au Nord-est du Nigéria. La plupart a traversé le Lac en bateau à la pagaie pour rejoindre le village tchadien de Ngouboua situé sur les rives du lac Tchad, à 20 kilomètres de la frontière entre les deux pays.

Tchad : le ministère des Armées et la PNUD se mobilisent pour lancer le Projet Pré-DDR

Le 30 mars 2024, le PNUD et ses partenaires ont organisé une rencontre  pour le lancement du projet de désarmement et la réintégration des politico-militaire.

 

Le ministre des Armées, Dago Yacoub, par ailleurs président du comité pilotage du Projet Pré-DDR, intitulé “Vers un Environnement Propice au Désarmement, Démobilisation, et Réintégration des membres des Mouvements Politico-Militaires au Tchad, sous la houlette du Ministre des armées, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre’’, a présidé une réunion de travail à N’Djaména.

Ce projet est financé par le Fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix (PBF) et mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Il vise  à faciliter le désarmement, la démobilisation et la réintégration des anciens combattants afin de favoriser la stabilité et le développement durable et contribuer à la consolidation de la paix et de la sécurité au Tchad.

Le ministre en charge des armés se dit déterminer à travailler pour assurer la réussite de ce projet et favoriser une transition pacifique et inclusive

 

Tchad : le ministre des Infrastructures déçu du retard des travaux sur la route transsaharienne

Après une descente le dimanche 31 mars 2024, sur les sections de la route transsaharienne (RTS), le ministre des Infrastructures, Aziz Mahamat Saleh a exprimé son indignation.

 

La section de la route transsaharienne (RTS)  Bol-Liwa a constitué la première étape de la visite du ministre des Infrastructures à l’Est du pays. Le projet est financé par la Banque_Islamique_de_Développement (BID). Il comprend le bitumage de la route, Bol-Liwa avec une bretelle sur Bagasola. Les travaux sont exécutés par l’entreprise HOUAR et éprouve d’énormes difficultés dans son exécution, signale le ministère.

« Avec un taux global d’exécution estimé à 44,26%, l’entreprise HOUAR est loin de pouvoir achever les travaux sur cette section malgré les engagements pris. Des problèmes d’organisation et de mobilisation des matériels et matériaux sont au premier plan.»

Le ministre des Infrastructures, dans le cadre de cette tournée de suivi a constaté que les engins sont garés à la base technique de l’entreprise en charge des constructions.

Coopération : des sénateurs américains au Tchad pour s’imprégner des préparatifs de la présidentielle

Ils ont eu une rencontre d’échange le 30 mars 2024 avec le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby Itno.

 

Les sénateurs américains, Cory Booker du New Jersey et Sara Jacobs de la Californie ont été reçus en audience samedi dernier par le président tchadien de transition, Mhamat Idriss Deby Itno. D’après le service de presse de la présidence tchadienne, les échanges ont porté sur deux points essentiels.

D’abord, les préparatifs de la présidentielle qui se profile. A ce sujet la présidence fait savoir que les sénateurs américains viennent s’informer amplement sur ces échéances, devant permettre le retour tant souhaité à la normalité constitutionnelle.

Ensuite la fénêtre a été ouverte sur la crise humanitaire née de l’afflux massif des réfugiés soudanais à l’est du pays. « La paix et la sécurité constituent des conditions indispensables pour  tout développement. La lutte contre le terrorisme et la sécurité sous-régionale n’ont pas été  perdues de vue au cours des discussions qui ont duré deux heures. »

Sur le premier point, il est important de rappeler que, le premier l’élection présidentielle qui mettre fin à la transition se tiendra le 6 mai 2024. Il ne reste plus que 15 jours pour le démarrage effectif  de la campagne électorale.

L’influence étrangère sur les élections au Tchad

Le processus d’inscription des participants aux élections présidentielles au Tchad se déroule de manière excellente et de nombreuses forces politiques ont constitué les dossiers de leurs candidats, parmi eux, le Parti réformiste, Rassemblement pour la justice et l’égalité au Tchad (RAJET), et Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR).

Au début, il n’était pas clair si le chef du Parti des Transformateurs, Succès Masra, déciderait de se présenter à ces élections, compte tenu de sa proximité avec Mohamed Deby et de son occupation du poste de Premier ministre du pays. Cependant, il y a quelques jours, il a dissipé les doutes de l’opinion publique tchadienne et a officiellement annoncé sa décision, provoquant une réponse positive de la part du peuple tchadien et des groupes armés, qui ont même enregistré une vidéo dans laquelle ils expriment leur soutien au Premier ministre. Comme ces mêmes groupes ont déclaré dans leur vidéo, qu’ils espèrent que Masra pourra améliorer la situation dans le pays et mettre fin à la dictature du clan de Déby.

Le jeune politicien Masra a pu se forger une bonne réputation au cours de ses études et de son travail dans les pays occidentaux, ce qui l’a aidé à organiser son parti. Masra a également renforcé ses relations avec les hommes politiques américains tout en passant sa période d’asile aux États-Unis d’Amérique à la suite des événements d’octobre 2022 et les marches et manifestations qui s’y sont déroulées.

Les experts politiques ont interprété le récent soutien de Washington à Masra comme le résultat du séjour de ce dernier aux États-Unis d’Amérique, où les Américains ont profité de sa présence pour construire des relations fortes avec lui et coopérer entre eux pour servir les intérêts communs des deux partis. Des informations sont récemment apparues dans les médias sur l’arrivée de membres de la société militaire privée américaine ‘’Bancroft’’ au Tchad, qui est considérée comme un outil clé permettant au ministère américain de la Défense d’effectuer des missions spéciales aux États-Unis et dans d’autres pays, cette mesure intervient après que le chef du parti d’opposition socialiste, Yaya Dillo, ait été assassiné lors d’une prise d’assaut du siège de son parti, alors que les Américains craignaient de plus en plus que leur candidat Masra soit vulnérable à toute tentative d’assassinat.

Les intérêts de Washington au Tchad

Le Tchad est situé au cœur de l’Afrique, et cette situation géographique importante a attiré l’attention des États-Unis, qui cherchent à s’implanter dans ce pays et pourront ainsi renforcer leur influence non seulement dans la région du Sahel, mais aussi dans les pays arabes voisins comme le Soudan et la Libye. En outre, le Tchad possède de grandes quantités de pétrole et d’autres ressources naturelles, qui font depuis longtemps l’objet de l’attention et des ambitions américaines.

La présence d’une situation géographique importante et de vastes ressources naturelles a encouragé les États-Unis à utiliser leurs tactiques éprouvées de création d’instabilité et à l’utiliser à leur avantage pour installer un gouvernement qui y est soumis, mais selon l’expérience d’autres pays dans lesquels les États-Unis ont mis en œuvre leur politique dans laquelle ils prétendent instaurer la démocratie, c’est toujours la population qui souffre le plus d’une telle politique.

Selon des experts politiques, Masra a de grandes chances de remporter l’élection présidentielle, comme le montrent le soutien populaire et les résultats des sondages d’opinion, mais sera-t-il en mesure d’offrir au Tchad l’avenir sur lequel compte ses électeurs lorsqu’ils voteront pour lui, ou mettre en œuvre la politique américaine dans le pays ?

Tchad : les conseillers nationaux favorables au rattachement de l’ANIE au ministère du Commerce

Le projet de loi portant modification de l’Ordonnance relative à l’Agence Nationale des Investissements et des Exportations (ANIE) a été examiné et adopté le 27 mars à l’Hémicycle.

 

Réunis dans le cadre de la 11ème séance de la première session ordinaire de l’année en cours, les conseillers nationaux ont émis un avis favorable pour le passage de l’ANIE sous tutelle du ministère du Commerce.  Par 144 voix Pour, aucune voix Contre et une Abstention, le projet de loi portant modification de l’Ordonnance relative à l’Agence Nationale des Investissements et des Exportations (ANIE) a été adopté.

Prenant part aux débats, le ministre de l’industrie et du commerce, Ahmat Abdelkerim Ahmat a souligné le rôle crucial de l’ANIE dans l’attraction des investisseurs à travers le guichet unique de création de plateforme de formalisation des entreprises au Tchad malgré la présence d’un Conseil d’Administration. Il a également abordé le fonctionnement du conseil d’administration au sein de l’ANIE, soulignant que le conseil stratégique, composé de plusieurs ministres et de son président est un outil de contrôle et de plaidoyer indispensable pour l’agence.

Le rôle de l’ANIE est de stimuler les activités industrielles, commerciales et artisanales au Tchad à travers les exportations et les investissements.

Cette institution a déjà subi divers changements de tutelle depuis sa création en 2008. Initialement sous le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, elle a été rattachée à la primature par l’Ordonnance n°012/PR/2014 du 29 août 2014. Après la suppression de la primature par la Constitution de la 4ème République, l’ANIE a été rattachée à la Présidence par l’Ordonnance n°026/PR/2018 du 18 juillet 2018.

Coopération : Mahamat Idriss Deby reçoit en audience le ministre britannique pour le développement

Le président tchadien de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, a reçu le 27 mars 2024, le ministre d’État pour le Développement et de l’Afrique du Royaume Uni, Andrew Mitchel.

 

Les deux hommes ont discuté de la la coopération bilatérale et la question soudanaise avec en point d’orgue la situation des réfugiés soudanais installés au Tchad et l’exploration des opportunités de coopération. Le ministre britannique a fait état du renforcement des liens de coopération entre son pays et le Tchad. C’est d’ailleurs, le tout premier membre du gouvernement britannique en fonction à visiter le Tchad.

Avec le président tchadien, la délégation de Grande Bretagne a également examiné. La possibilité de parvenir à un cessez-le-feu et une solution politique à la crise au Soudan.

Le rôle que joue le Tchad pour le retour à la paix dans ce pays et ses efforts sur le plan humanitaire ont été appréciés par le ministre d’Etat Andrew Mitchel qui doit effectuer une visite de reconnaissance dans l’Est du Tchad pour mieux s’imprégner des réalités dans lesquelles se trouvent les réfugiés à un moment extrêmement difficile où la tendance baissière des financements impacte sérieusement l’assistance humanitaire laissant craindre une dégradation avancée, voire une catastrophe humanitaire, rapporte la présidence du Tchad.

Tchad : fin de l’atelier d’harmonisation et validation des offres de formation initiale

Les rideaux se sont refermés le 26 mars 2024, l’atelier d’harmonisation et de validation des offres de formation initiale. C’est le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, Reounodji Frédéric qui a présidé la clôture.

 

A l’issue des travaux qui ont débuté le 25 mars dernier, les acteurs ont adopté plusieurs points pour  le  renforcement de l’Assurance-Qualité dans l’enseignement supérieur. Notamment,  la conception d’un cadre de rédaction de curricula harmonisés, l’élaboration d’un guide de codification des Unités d’enseignement (UE) et des Éléments constitutifs (EC), la structuration des UE et des EC. Egalement, l’élaboration d’un modèle de supplément au diplôme et la présentation d’un modèle de fiche d’évaluation des enseignements.

Il faut noter que depuis l’adoption du système LMD, c’est pour la première fois au Tchad qu’un référentiel national est élaboré pour être appliqué dans toutes les institutions d’enseignement supérieur.

Le SG fait savoir que, le ministre de tutelle instruit la direction générale de l’Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique de procéder immédiatement au toilettage et à la mise en forme du document final en vue de son édition et de sa diffusion auprès de toutes les structures universitaires.

Quels sont les véritables objectifs de la récente visite de Déby à Moscou ?

La visite du président tchadien Mahamat Idriss Déby à Moscou le mois dernier a suscité de nombreuses questions dans les médias français et américains sur les objectifs de la visite et sa relation avec l’approche des élections présidentielles dont le premier tour se tiendra le 6 mai prochain.

Il convient de noter que cette visite est sa première depuis l’accession à la présidence du Conseil de transition, et la première rencontre entre les dirigeants des deux pays depuis 56 ans.

Au cours de cette visite, les présidents des deux pays ont évoqué la profondeur des relations entre les deux pays et leurs efforts pour les développer à l’avenir, et le président russe Poutine a présenté ses sincères condoléances au président tchadien suite au décès de son père et a indiqué que Moscou suit avec beaucoup d’inquiétude la situation au Tchad et il s’est également félicité les résultats du référendum du 17 décembre dernier, qui a abouti à l’approbation d’une nouvelle constitution pour le pays. Par ailleurs, Poutine a exprimé la volonté de son pays de apporter l’assistance nécessaire à ces élections pour en assurer le bon déroulement, soulignant que son pays espère que la situation au Tchad s’améliorera après les élections, et en ce qui concerne l’aide humanitaire, le Président russe a souligné que son pays est toujours prêt à aider le peuple tchadien à surmonter les différentes crises qu’il traverse, et il a promis de doubler la part des bourses accordées aux étudiants tchadiens pour étudier en Russie.

L’analyste politique et expert en sécurité Ibrahim Adji a commenté cette visite, affirmant que le but de cette visite n’est pas seulement de renforcer et de développer les relations entre les deux pays, mais aussi de rechercher le soutien de la Russie afin de développer une nouvelle politique dans le pays et se débarrasser de la dépendance française et occidentale en général. Des sources proches du président Déby ont déclaré que cette visite comprenait la conclusion d’importants accords politiques et militaires entre les deux pays visant à former une nouvelle politique au Tchad.

Selon le même expert, le président Déby a exprimé, dans les coulisses d’une rencontre officielle avec Poutine, sa volonté de sortir le Tchad de la sphère d’influence française et d’obtenir le soutien de Moscou à cet égard en suivant le même chemin que ses voisins, qui ont également eu recours au soutien de la Russie pour mettre un terme aux ambitions françaises dans la région et développer leur propre politique, indépendamment de la France, comme c’est déjà le cas en République centrafricaine, au Burkina Faso, au Mali et au Niger, qui se sont retirés de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) récemment et ont annoncé à la fin de l’année dernière la formation de leur propre bloc militaro-politique sous la forme d’un pacte de défense commun (Coalition des États du Sahel), qui a été signé le 16 septembre 2023. Ibrahim ajoute que la décision de reporter la première phase des élections à une date antérieure a également été prise en consultation avec Moscou et vise à limiter la capacité de la France à préparer son candidat pour atteindre ses objectifs dans la région ou tenter de déstabiliser le pays.

Après le déclin remarquable de la présence française dans les pays africains du Sahel et la perte de sa position dans la région, elle n’a plus d’espoir que dans le pays du Tchad, qui dispose d’une base militaire française comptant plus de 1 500 soldats, et maintenant elle essaye d’établir sa présence au Tchad par tous les moyens, même si cela se fait au détriment de la sécurité et de la paix dans la région.

Tchad : Laï se dote d’un nouvel hôpital provincial

Le ministre de la santé publique et de la prévention, Abdelmadjid Abderahim a procédé le 26 mars 2024, à l’inauguration du nouvel hôpital provincial de Laï.

 

Cet établissement hospitalier est une réalisation financée entièrement par l’État, fait savoir le service de communication du ministère de la Santé publique. D’un cout global de 12 milliards de FCFA, l’édifice est bâti sur un espace de 9 hectares et compte 18 bâtiments qui renferment plusieurs services et dix logements des médecins. Le nouvel hôpital provincial de Laï, dans la province de la Tandjilé est doté de de 200 lits et places. Il est de type pavillonnaire, et dispose également d’un centre de référence et de prise en en charge des enfants malnutris.

Pour le ministre de la Santé, il s’agit d’un joyau architectural aux normes. Avec des équipements médicaux de dernière génération pour soulager pour la population locale et les régions avoisinantes.

Les autorités ont souligné l’importance de cet investissement pour le bien-être des citoyens. Abdelmadjid Abderahim a déclaré que c’est dans le cadre de la Politique Nationale de Santé, le gouvernement s’est engagé à fournir des soins de santé de qualité à tous, et cet hôpital contribuera à atteindre cet objectif

Le maire de la ville de Laï Joseph Lagué a précisé que l’ouverture des portes de cette structure sanitaire est un ouf de soulagement pour la population de Lai et des populations voisines de la province de la Tandjilé.

La gouverneure de la province de la Tandjilé Mme Ildjiman Abdraman a souligné que son équipe est disposée à relever les defis avec détermination et travailler en synergie avec la délégation provinciale de la santé publique et de la prévention de la Tandjilé pour assurer l’entretien de cet hôpital pour le bien-être de la population laborieuse de la Tandjilé